mardi 12 novembre 2019

Actualités du Centre. Roumanie – Présidentielle: les candidats centristes éliminés au premier tour


Comme prévu par les sondages, le deuxième tour de l’élection présidentielle en Roumanie opposera le candidat de droite libérale et favori, Klaus Iohannis (Parti national libéral) qui a obtenu 36,51% des voix lors du premier tour qui s’est déroulé le dimanche 10 novembre, président sortant, et la socialiste Viorica Dancila (Parti social-démocrate) qui a obtenu 23,45% des voix, ancienne premier ministre renversée il y a peu.
Quand aux trois candidats centristes ils occupent les places suivantes avec le candidat de l’USR (Union sauver la Roumanie), Dan Barna, qui obtient 14,19% des voix, celui de l’ALDE (Alliance des libéraux et démocrates) et de Pro Romania, Mircea Diaconu, qui obtient 9,17% des voix, et celui du PMP (Parti mouvement populaire), Theodor Paleologu, qui obtient 5,69% des voix.
Le Centre divisé obtient ainsi 29,O5% des voix.
A noter que cette présidentielle vient alors le pays a, depuis une semaine un nouveau premier ministre (véritable détenteur du pouvoir), Ludovic Orban, le chef du PNL qui, après avoir renversé le gouvernement social-démocrate le 10 octobre dernier suite au vote d’une motion de censure, a réussi à trouver une courte majorité au Parlement (où les Chambre des députés et le Sénat, réunies en assemblée unique votent la confiance) de sept sièges grâce à une alliance qui a réuni notamment trois des quatre partis centristes, l’ALDE (Alliance des libéraux et démocrates), le PMP (Parti du mouvement populaire) et l’USR (Union sauvez la Roumanie).
Seul le PRO (Pro Romania, centre-gauche) n’a pas accordé sa confiance à Ludovic Orban.
Mais cette alliance n’est pas une coalition gouvernementale et Orban – en attendant les législatives de l’année prochaine – devra gouverner sans majorité.