mercredi 17 juillet 2019

Propos centristes. France – Election de Von Der Leyen à la tête de la Commission de l’UE; démission de De Rugy et nomination de Borne à l’écologie…

Voici une sélection, ce 17 juillet 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

● Emmanuel Macron (Président de la République)
- Félicitations à Ursula Von Der Leyen! Aujourd’hui l’Europe a votre visage. Celui de l’engagement, de l’ambition et du progrès. Nous pouvons être fiers de l’Europe. Nous serons à vos côtés pour la faire avancer.
- Le 14 juillet, défilent nos militaires c'est-à-dire ceux qui œuvrent chaque jour pour protéger la Patrie.
- Le Service National Universel fera des jeunes de France, des Français engagés. Avec tout ce que cela implique d’amour de la patrie et de l’universel. Ce projet est l’un de ceux qui font la trame d’une nation.
- Un grand commandement de l'espace sera créé en septembre prochain au sein de l'Armée de l'air. Celle-ci deviendra à terme l'Armée de l'air et de l'espace.
- Lancement du Suffren : les nations qui dans le monde sont capables de mener un tel projet industriel sont rares.
- Pour vous protéger, nous agissons ensemble et construisons l’Europe de la défense.
- Les yeux levés vers le ciel illuminé du 14 juillet, nous sommes des millions à voir la même chose et à partager la même émotion : la fierté d’être Français et le souvenir des victimes de l’attentat de Nice de 2016. La vie reprend, différemment. Pensées pour les Niçois.
- Dix -huit ans qu'aucun Président français n'était venu jusqu’en Serbie. C'est beaucoup trop. Je suis ici pour parler de tous nos passés communs. Et pour ouvrir une nouvelle page entre nos deux pays.
- Sur ce monument en plein cœur de Belgrade, sont inscrits ces mots : « Nous aimons la France ». C’est là toute la force de notre amitié, gravée dans la pierre. Au nom de la France, je viens dire merci au peuple serbe.
- Nous devons ensemble construire la paix entre la Serbie et le Kosovo.

● Gouvernement
Edouard Philippe (Premier ministre)
À chaque fois qu'on remet en cause les lieux de la République, les moments de la République, on affaiblit notre pays.

Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur)
- Sécurité, Schengen, règles de l’asile : la Commission européenne jouera un rôle central pour mettre en œuvre les orientations fixées par le Conseil européen. Félicitations à Ursula Von Der Leyen pour son élection par le Parlement européen. J’aborderai ces sujets dès demain avec mes homologues européens réunis à Helsinki pour un conseil affaires intérieures organisé par la présidence finlandaise.
Il faut faire de la lutte contre les trafics de stupéfiants une grande priorité et mener la bataille sur tous les fronts en s’attaquant au démantèlement des réseaux, depuis la cage d’escalier jusqu’aux filières internationales.
- Je lancerai en septembre une grande concertation sur la sécurité dans les commissariats & brigades de gendarmerie et je souhaite y associer étroitement les élus locaux.

Bruno Le Maire (ministre de l’Economie et des Finances)
Le G7 Finance débute ce mercredi à Chantilly. Notre ambition avec Emmanuel Macron: refonder le capitalisme. Nous voulons un capitalisme plus juste et plus durable.

Emmanuelle Borne (ministre de la Transition écologique et solidaire nommée)
La confiance que m'accordent le Président de la République et le Premier ministre est un immense honneur. Déterminée à poursuivre ce combat essentiel qu'est la transition écologique et solidaire. Au travail dès demain, avec Brune Poirson et Emmanulle Wargon!

François de Rugy (ministre de la Transition écologique et solidaire démissionnaire)
Depuis le début de la semaine dernière, Mediapart m’attaque sur la base de photos volées, de ragots, d’approximations, d’éléments extérieurs à ma fonction. La volonté de nuire, de salir, de démolir, ne fait pas de doute. Je suis soumis à un feu roulant de questions nouvelles et contraint de parer sans cesse à de nouvelles attaques.  Face aux contre-vérités de Médiapart, j’ai déposé ce matin une plainte pénale en diffamation par la voix du Bâtonnier Pierre-Olivier Sur et de Maître Mathias Chichportich, à qui j’ai confié la défense de mes intérêts. Les attaques et le lynchage médiatique dont ma famille fait l’objet me conduisent aujourd’hui à prendre le recul nécessaire - ce que chacun comprendra. La mobilisation nécessaire pour me défendre fait que je ne suis pas en mesure d’assumer sereinement et efficacement la mission que m’ont confiée le Président de la République et le Premier ministre.  Dès lors, j’ai présenté ma démission au Premier ministre ce matin. Je suis trop attaché à l’écologie à laquelle j’ai consacré tout mon engagement militant, pour accepter que notre action écologique soit affaiblie par des mises en cause personnelles incessantes. En ces moments douloureux, je conserve la fierté des actions entreprises avec le soutien de la majorité parlementaire pour mettre en œuvre des transformations importantes pour le climat, l’énergie, l’eau, la lutte contre le gaspillage et la biodiversité. Je suis également fier des mesures concrètes d’accompagnement des Français pour réussir la transition écologique ou encore du lancement de l’assemblée citoyenne de 150 Français tirés au sort, une innovation démocratique inédite. Je remercie le Président de la République et le Premier ministre de la confiance qu’ils m’ont témoignée en me demandant de relever le défi du ministère de la transition écologique et solidaire. Je leur redis ma fidélité. Je pense aussi à mes collaborateurs qui ont servi avec conscience et engagement. Merci à elles et à eux. Je pense enfin à ma femme et à ma famille, que je veux aussi protéger par ma décision difficile. Je veux dire aussi à bientôt.  Plus que jamais, c’est le combat pour la République et pour l’écologie qui m’anime.

Franck Riester (ministre de la Culture)
Le Projet de loi Notre-Dame est définitivement adopté par l’Assemblée Nationale! Avec cette loi, la France se donne les moyens de restaurer la cathédrale Notre-Dame de Paris d’une manière exemplaire.

Sébastien Lecornu (ministre chargé des Collectivités territoriales)
Les futurs conseils municipaux doivent ressembler à ce qu’est la société aujourd’hui, avec des élus plus jeunes, des femmes, des personnes en situation de handicap.

Amélie de Montchalin (secrétaire d’Etat aux Affaires européennes)
C’est en français et en rappelant le rôle de Simone Veil qu’Ursula Von Der Leyen débute son discours au Parlement européen à Strasbourg avant de présenter les priorités qu’elle se fixe : la transition climatique et la construction d’une Europe sociale, protectrice et prospère.

Brune Poirson (secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire)
- Très sincères et chaleureuses félicitations à Elisabeth Borne pour sa nomination au poste de ministre de la Transition écologique et solidaire. Heureuse que ce poste si important revienne à une des serviteurs du Ministère de l’Ecologie depuis tant d’années.
- En démissionnant, François de Rugy protège le gouvernement et le ministère de la Transition écologique.

● LaREM
Stanislas Guerini (délégué général)
- Nous avons 2 000 élus locaux En Marche. L'objectif que je me suis fixé avec ces élections municipales de 2020 est de multiplier par 5 ce nombre. Avec 10 000 élus locaux sur le terrain, nous réussirons véritablement à transformer le quotidien des Français.
- À Paris, des mères se battent pour mettre fin aux rixes dans les quartiers. Avec notre programme Actions quartiers, nous les avons aidées à monter un collectif pour faire changer les choses.
- Je souhaite que nous nous rassemblions autour de la candidature de Benjamin Griveaux. Nous aurons besoin du talent de Cédric Villani, de Hugues Renson et de tous les autres qui apporteront infiniment à cette équipe parisienne. Leur place est parmi les marcheurs.
- Nous avons réussi à établir un groupe central au Parlement européen. C'était notre objectif. Avec Renew Europe, nous sommes déjà en train de faire bouger les lignes notamment sur la fin de l'unanimité fiscale.

Gilles Le Gendre (président du groupe à l’Assemblée nationale)
Au nom des députés LaREM, je salue la nomination d’Elisabeth Borne comme ministre de l'Ecologie. Notre Groupe apprécie de travailler avec la ministre qui a déjà porté deux lois essentielles du quinquennat : la réforme de SNCF et la loi sur les nouvelles mobilités.

Aurore Bergé (porte-parole)
- Personne ne peut être dans le déni. Les images ont interpellé les Français. François de Rugy fait un choix digne et responsable. Nous avons été élus sur une exigence d'exemplarité. Nous avons renforcé la transparence notamment à l'Assemblée. Nous devons continuer. De la même manière qu'on ne peut pas être dans le déni, on ne peut pas être dans l'excès. Voir l'opposition se réjouir du «scalp» d'un ministre ou certains porter des jugements de valeur sur sa famille est indécent.
- L'écologie est au cœur de notre ADN, de notre projet politique depuis 2 ans. C'est la loi mobilités que nous avons adoptée, c'est la loi sur l'économie circulaire et la lutte contre le gaspillage dès septembre. Notre engagement est total.

Groupe Renaissance au Parlement européen
En soutenant Ursula Von Der Leyen, nous faisons le choix d'une coalition pro-européenne pour réaliser notre projet : une Banque du Climat ; un SMIC dans chaque pays de l'UE ; une politique féministe ; une taxe carbone aux frontières ; le triplement du budget Erasmus.

● MoDem
Avec la loi Ma santé 2022 [adoptée définitivement par l’Assemblée nationale]: lutter contre les déserts médicaux, pour une médecine de proximité, garantir un accès aux soins optimal pour tous, partout sur les territoires.

Sarah El Hairy (porte-parole)
- La loi de moralisation de la vie politique c'est lever les doutes sur le financement des partis politiques. On peut aller plus loin, tout ce qui fera grandir la démocratie et les institutions est à mettre en place comme la déclaration des frais du président de l'Assemblée nationale.

●UDI
Jean-Christophe Lagarde (président)
Pascal Brindeau (député)
Notre modèle agricole a façonné nos paysages et la vitalité de nos territoires. Chaque boulet qu’on lui met au pied affaiblit la France entière !


lundi 15 juillet 2019

Présidentielle USA 2020. Sondages – Présidentielle: Biden en tête; Primaire démocrate: candidats centristes à plus de 50%

Le dernier sondage en date, de NBC et du Wall Street Journal, concernant l’élection présidentielle américaine de novembre 2020 met toujours Joe Biden largement en tête (+9 points) dans un éventuel face à face avec Donald Trump.
Et le centriste continue, selon ce sondage à dominer la course pour la nomination du candidat démocrate.
Avec les autres candidats centristes de cette primaire démocrate, ils sont au-dessus des 50% d’intentions de vote.

► Les résultats dans la course à la présidentielle du sondage:

- Joe Biden 51%- Trump 42%
- Bernie Sanders 50%- Trump 43%
- Elizabeth Warren 48%- Trump 43%
- Kamala Harris 45%- Trump 44%

Nota: tous les candidats démocrates testés battraient Donald Trump.

► Les résultats dans la course à la primaire démocrate selon le sondage:

- Joe Biden (ex-vice-président d’Obama & ex-sénateur du Delaware), 26%
- Elisabeth Warren (sénatrice du Massachussetts), 19%
- Kamal Harris (sénatrice de Californie), 13%
- Bernie Sanders (sénateur du Vermont), 13%;
- Pete Buttigieg (maire de South Bend), 7%;
- Beto O’Rourke (ex-représentant du Texas), 2%
- Andrew Yang (entrepreneur newyorkais), 2%
- Amy Kobluchar (sénatrice du Minnesota), 1%
- Julian Castro (ex-maire de San Diego & ex-ministre d’Obama), 1%
- Cory Booker (sénateur du New Jersey), 1%
- Jay Inslee (gouverneur de l’Etat de Washington), 1%
- John Delaney (représentant du Maryland), 1%
- John Hickenlooper (ex-gouverneur du Colorado), 1%
- Marianne Williamson (auteure), 1%
- Michael Bennet (sénateur du Colorado, 1%
- Tulsi Gabbard (représentante d’Hawaï), Kirsten Gillibrand (sénatrice de New York), Steve Bullock (gouverneur du Montana), Bill De Blasio (maire de New York), Tim Ryan (représentant de l’Ohio), Seth Moulton (représentant du Massachussetts): <1 span="">

Nota: la sénatrice de gauche, Elizabeth Warren connait dans ce sondage et dans un autre un «momentum» (dynamique) en se retrouvant en seconde position avec 19% dans ce sondage et 18% dans un sondage YouGov.

►Score des centristes à la primaire démocrate
Si l’on fait le total obtenu par les candidats centristes à cette primaire avec la dernière mise à jour de l’agrégateur de sondages du site Real Clear Politics, il est de 51,6% des intentions de vote.

(Sondage NBC/Wall Street journal réalisé par internet les 7 et 9 juillet 2019 auprès d’un échantillon de 800 + 400 personnes représentatif de la population américaine âgée de 18 ans et plus / Méthode des quotas / Marge d’erreur de 3 points)


dimanche 14 juillet 2019

Propos centristes. France – Spécial 14 juillet

Voici une sélection, des propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France à l’occasion de la fête nationale.

● Emmanuel Macron (Président de la République)
- Chaque 14 juillet, la Nation honore celles et ceux qui s’engagent pour la protéger, celles et ceux qui incarnent au quotidien ces valeurs inscrites sur nos étendards : Honneur et Patrie.
- Le 14 Juillet a une origine : la prise de la Bastille. C’était il y a 230 ans. Il a une signification : la conquête de la liberté par le peuple français. Pourtant, il a fallu attendre 1880 pour que le 14 Juillet, organisé autour du défilé militaire, devienne notre fête nationale. Depuis lors, ce défilé rassemble les autorités de l’État et les Français autour de leur armée, de ses emblèmes, drapeaux et étendards aux trois couleurs de la République et portant en lettres d’or les valeurs de nos soldats : Honneur et Patrie. Chaque 14 Juillet, partout en France, la Nation réunie honore celles et ceux qui ont pour mission d’assurer par la force des armes la défense de la patrie et la protection de ses intérêts supérieurs. Elle exprime collectivement sa considération, son respect et sa confiance à ceux qui ont choisi l’état militaire et en acceptent la première des exigences : l’esprit de sacrifice, pouvant aller jusqu’au sacrifice suprême. Elle rend également hommage à toutes les forces qui, avec abnégation, assurent sa sécurité au quotidien. Dans cette histoire, le défilé du 14 juillet 1919 a particulièrement marqué les Français, après plus de quatre années de souffrances et de bravoure, avec son cortège de morts et de blessés. Ouvert par la marche des mutilés et les gueules cassées, ce défilé rassemblait les armées alliées, qui avaient participé aux côtés des armées françaises à la victoire. Cent ans après, le panorama du défilé 2019 est bien différent car il épouse les urgences de notre temps et les priorités que j’ai fixées à notre défense. Parmi ces priorités, une demeure au-delà du siècle : l’attention première aux blessés et leur accompagnement vers la reconstruction. La blessure est un risque inhérent au combat et à l’engagement militaire. Les soldats, marins et aviateurs blessés pour notre défense, quels que soient leur âge et leur blessure, ont des droits sur nous. Ils sont au cœur de la vie de nos armées et de nos préoccupations. Ils seront honorés dans le tableau final. Représentant l’avenir de notre société et témoins de sa solidarité, des adolescents du service national universel y seront associés. L’innovation au service des opérations, levier majeur de la préparation de l’avenir décliné dans la loi de programmation militaire, sera un autre thème illustré, en introduction du défilé. Enfin, j’ai tenu à mettre en avant notre irrévocable engagement européen en vue de consolider la sécurité de notre Nation et des peuples de notre continent. Jamais, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Europe n’a été aussi nécessaire. La construction d’une Europe de la défense, en lien avec l’Alliance atlantique dont nous fêtons les 70 ans, est pour la France une priorité. Elle constitue le fil rouge de ce défilé. Agir ensemble et renforcer notre capacité à agir collectivement : tel est notamment le défi que l’Initiative européenne d’intervention, avec d’autres projets européens essentiels, veut relever. Que l’ensemble des nations européennes qui y participent et sont représentées aujourd’hui soient vivement remerciées. Car notre sécurité et notre défense passent par l’Europe.

● Gouvernement
Edouard Philippe (Premier ministre)
Une armée. Une nation. La première protège la deuxième. La deuxième respecte la première. À nos militaires, à nos blessés, toute notre reconnaissance et notre confiance.

Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur)
Ils n’ont pas le même uniforme, mais ils incarnent les mêmes valeurs – liberté, égalité, fraternité. Fier des femmes et des hommes du ministère de l'Intérieur qui ont porté haut les couleurs de la France en ce 14 juillet. Chaque jour, ils servent tous la Nation avec la même passion !

Florence Parly (ministre des Armées)
- Fiers d'être Français. Fiers d'être européens. Fiers de nos armées. Bonne fête nationale à toutes et tous.
- L'élan du peuple français, en osmose, c'est ce que célèbre le 14 juillet. L'unité de toute une Nation qui fait corps avec un idéal, la liberté. Le 14 juillet, tous les Français sont mis à l'honneur

Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Education)
- Liberté, égalité, fraternité. Un 14 juillet inaugural pour le SNU (Service national universel) avec les premiers jeunes volontaires qui ont pu participer puis échanger avec Emmanuel Macron. Des pionniers de l’engagement avec leurs aînés du ServiceCivique.
- Vive le SNU (Service national universel)! Après les Champs-Elysées, les Invalides! Avec des jeunes enthousiastes pour partager avec d’autres l’expérience qu’ils ont vécue au cours de la 1ère session du Service National Universel. Bonheur d’un engagement collectif autour des valeurs de fraternité.

Julien Denormandie (ministre de la Ville et du Logement)
Ce 14 juillet est sous le signe de l’engagement européen pour consolider la sécurité de notre Nation et des peuples de notre continent. Honneur à nos soldats.

Amélie de Montchalin (secrétaire d’Etat aux Affaires européennes)
Cette année encore fierté de voir défiler la Brigade franco-allemande qui fête ses 30 ans ce 14 Juillet. L’Europe a besoin de ces coopérations sur le terrain pour être plus forte.

Gabriel Attal (secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale)
- «Vous pouvez être fiers !» Au côté d’Emmanuel Macron pour saluer les jeunes appelés au service national universel qui ont participé au défilé du 14 juillet.
- Le service national universel est l’un des projets qui font la trame de notre Nation. En ce 14 juillet, le Président Emmanuel Macron a mis à l’honneur les 2 038 premiers appelés au SNU (Service national universel). Désormais, cap sur la montée en puissance dès 2020!
- Chaque matin cette semaine, ils se sont levés à 5h pour les répétitions de ce 14 juillet. Heureux et fier de voir aujourd’hui les jeunes appelés au Service national universel défiler pour la Fête nationale avec des jeunes Service civique.

● LaREM
Stanislas Guerini (délégué général)
Quelle fierté de voir ces innovations et la 1ère promotion du service national universel défiler en ce 14 juillet aux couleurs de l’Europe ! Un merci spécial à l’ensemble de nos forces qui assurent notre sécurité en France et dans le monde. Vive la France, vive l’Europe !

Aurore Bergé (porte-parole)
Merci à celles et ceux qui s'engagent pour notre pays, pour nos valeurs et auxquels nous exprimons aujourd'hui la reconnaissance de toute la nation.

Benjamin Griveaux (député)
Le 14 juillet, c’est aussi se rappeler que la liberté n’est rien sans la sécurité. Aujourd’hui, nous rendons hommage à celles et ceux qui mettent leur vie au service des Français pour leur permettre de vivre dans un pays libre.

Cédric Villani (député)
- En ce jour où la devise française est à l'honneur, une pensée pour toutes celles, tous ceux qui sont emprisonnés sans raison valable sous d'autres cieux. Je pense à mon collègue Tuna Altinel, à tant d'universitaires turcs emprisonnés ou inquiétés par la justice pour une pétition.
- En ce jour de Fête nationale, un vibrant hommage à nos forces qui se mobilisent chaque jour et chaque nuit pour nous, au péril de leur vie. Ce 14 juillet aux Ulis, on célèbre aussi la liberté, l’égalité et la fraternité en accueillant les nouveaux naturalisés, bravo et bienvenue!

● MoDem
Bruno Millienne (député)
Je vous souhaite à toutes et tous une belle fête nationale. Un 14 juillet placé sous le signe de la fraternité. Merci à nos armées et nos forces de l’ordre pour leur engagement au quotidien.

Isabelle Florennes (députée)
Un très beau défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées pour l’hommage de notre nation aux femmes et aux hommes qui nous protègent au péril de leurs vies.

● Mouvement radical social libéral
Bertrand Pancher (député)
14 Juillet. Grand moment d’unité nationale, partout. La France a besoin que l’on martèle ses idéaux: La liberté, tellement bafouée, l’égalité en dignité, la fraternité, frères et sœurs d’un même et beau pays, pays dont les valeurs ont cimenté l’occident.