lundi 27 mai 2019

Européennes 2019. Résultats du Centre et composition du futur groupe centriste, libéral et progressiste qui pourrait avoir 138 députés

Voici, au vu des résultats des élections européenne du 26 mai dans les 28 pays de l’Union, la composition par pays de ce qui pourrait être le futur groupe centriste, libéral et progressiste (composé de l’ALDE, l’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe et de La république en marche mais aussi, peut-être du Parti démocrate italien et, sans doute, du Parti socialiste portugais).

Nous donnons ici la composition du groupe avec la présence de députés britanniques tant il est impossible de dire, à l’heure actuelle, quand et surtout si le Royaume Uni sortira de l’Union européenne (théoriquement, cela devrait se faire au maximum fin octobre 2019, théoriquement…)

A noter que la très bonne surprise vient des centristes britanniques (Liberal democrats) qui terminent deuxième de l’élection derrière le parti extrémiste et populiste du Brexit mais devant le Parti travailliste (qu’il devance à Londres pour la première fois) et le Parti conservateur.
Mais, revers de la médaille, en cas de Brexit réalisé, le groupe central perdrait d’un coup environ une dizaine de députés (sur les 16 Liberal democrats, certains seraient toutefois remplacés par d’autres centristes comme ceux de LREM, par exemple, qui de 21 passeraient à 23 députés)…
A un degré moindre, les centristes et libéraux du Danemark, de la Bulgarie, de la Slovaquie, du Luxembourg et de la Hongrie font mieux que ce que les sondages leur prédisaient.
De leur côté, les centristes et progressistes français ont tenu leur rang ainsi que les progressistes italiens et portugais et, à un degré moindre ceux des Pays Bas, de la République Tchèque et de la Belgique.
En revanche,  grosse déception pour les libéraux allemands du FDP qui n’atteignent pas du tout le score espéré (ils ont d’ailleurs fait profil très bas hier soir après l’annonce des résultats), se classant, non seulement derrière les chrétiens démocrates, les sociaux démocrates et les écologistes mais également derrière le parti d’extrême droit de l’AfD.
Petite déception également pour les centristes espagnols de Ciudadanos qui pouvaient espérer un meilleur score.

Quatre pays européens n’enverront pas de députés qui siègeront dans ce nouveau groupe centriste libéral et progressiste au Parlement européen: Chypre, Grèce (les deux partis centristes grecs, To potami et Union des centristes réalisent 4,77% des voix 1,98% pour le premier et 2,79% pour le second), Lettonie, Malte.
Quant à la Pologne, les centristes faisaient partie d’une coalition sociale libérale, KK, qui est arrivée en deuxième position derrière le parti extrémiste et populiste Droit et justice.
Il faudra voir si certains des élus de cette liste s’affilieront ou non au nouveau groupe dont ils sont proches politiquement.

Groupe centriste, libéral et progressiste: 138 députés (dont 110 ALDE & LREM)
(Composition par pays et par ordre décroissant)
● France : 21
● Italie : 18
● Grande Bretagne : 16
● Roumanie : 10
● Portugal : 10
● Espagne : 8
● Allemagne : 7
● Pays Bas : 6
● République Tchèque : 6
● Danemark : 5
● Belgique : 4
● Estonie : 3
● Finlande : 3
● Suède : 3
● Lituanie : 3
● Bulgarie : 3
● Irlande : 2
● Slovénie : 2
● Luxembourg : 2
● Hongrie : 2
● Slovaquie : 2
● Autriche : 1
● Croatie : 1


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire