jeudi 4 juillet 2019

Présidentielle USA 2020. Propos centristes – Anniversaire de la loi sur les droits civiques; contre le 4 juillet de Trump; le scandale des migrants à la frontière…

Voici une sélection, ce 4 juillet 2019, jour de fête nationale aux Etats-Unis des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux à l’occasion de l’élection présidentielle aux Etats-Unis en novembre 2020.
Rappelons qu’en ce qui concerne le Parti démocrate, où se trouvent désormais l’énorme majorité des centristes, organise la première de ses primaires le 3 février 2020 dans le New Hampshire.
La convention qui choisira le candidat du Parti démocrate se tiendra du 13 au 16 juillet 2020 dans la ville de Milwaukee (Wisconsin).

Joe Biden (Parti démocrate, ancien vice-président, candidat de la primaire présidentielle 2020)
- Les DREAMers - les jeunes qui sont venus aux États-Unis lorsqu'ils étaient enfants - sont américains. Ils ne méritent pas de rester dans les limbes alors que la Cour suprême décide si le président Trump peut mettre fin à la politique DACA Obama-Biden. Le Congrès devrait agir maintenant pour leur donner une voie vers la citoyenneté.
- [Incarcération de migrants à la frontière mexicaine] Des chambres où des personnes sont entassées corps à corps. Des enfants sont détenus sans accès à des douches ou des vêtements de rechange. C’est tout simplement odieux. Nous avons tous l'obligation morale de continuer à parler jusqu'à ce que notre gouvernement mette fin une fois pour toutes à ces politiques inhumaines.
- Nous célébrons le cinquantième cinquième anniversaire de la signature de la loi sur les droits civiques, texte de loi historique qui a permis à notre pays de s'acquitter de la promesse faite deux siècles plus tôt à Philadelphie, en Pennsylvanie. Une promesse d'égalité, d'équité et de justice pour tous. Il a fallu le courage et la détermination de générations d'Afro-Américains qui ont refusé de dépérir face au racisme et à l'intolérance. Leur détermination a fondamentalement changé le caractère de notre pays pour le meilleur. La loi sur les droits civiques a pour la première fois concrétisé la possibilité d'un accès égal à l'emploi. Elle interdisait la discrimination dans les lieux publics et donnait au procureur général des États-Unis d'Amérique le pouvoir de faire respecter la loi pour lutter contre la discrimination. Cela a également jeté les bases pour que d’autres jalons et libertés s’inscrivent - du Voting Rights Act de 1965 à la loi Americans with disabilities de 1990. Parce que lorsque la justice retentit pour un groupe, elle sonne pour tous les groupes en Amérique. Nous sommes tous faits mieux. Mais à l’occasion de ce 55e anniversaire, nous devons reconnaître que le travail n’est pas terminé. Trop d’Américains sont encore confrontés au racisme systémique et à la discrimination. Nous devons redoubler d’efforts pour éliminer ces maux et faire en sorte que les États-Unis tiennent leurs promesses.
- Le Département [ministère] du commerce vient d’annoncer que le recensement de 2020 ne posera pas la question de la citoyenneté que voulait imposer le président Trump. Ce n'est pas seulement une victoire pour les immigrants et les Latinos, mais pour tous les Américains. Tout le monde mérite d'être compté et de faire entendre sa voix sans crainte.
- Un élève sur cinq a des problèmes de santé mentale, mais trop souvent, il ne reçoit pas les soins dont il a besoin. Dans une Administration Biden, nous doublerons le nombre de professionnels de la santé mentale dans les écoles pour donner à nos enfants le soutien qu’ils méritent.
- L'inégalité des revenus est à la hausse - aggravée par la réduction d'impôt de Trump, qui était un cadeau gigantesque pour les super-riches. Nous devons reconstruire la colonne vertébrale de ce pays - la classe moyenne.
- L’incapacité du président Trump à prendre la tête de la crise climatique est inexcusable - elle met en péril l’avenir de notre pays et de notre planète.
- L’Iran a maintenant redémarré son programme nucléaire et est devenu plus agressif que moins agressif. La politique iranienne de Trump nous a éloignés de nos alliés et nous a menés au bord d’une autre guerre au Moyen-Orient. Tout ce que fait ce président est à l'envers. L’Iran doit se conformer à ses engagements nucléaires, mais Trump ne semble pas non plus avoir de plan pour y parvenir. Sa politique de pression maximale a produit des résultats pires que minimaux. Et même si Trump s'est empressé de légitimer un dictateur en Corée du Nord avec des dizaines d'armes nucléaires, il a saccagé l'accord sur le nucléaire iranien - un accord qui visait à maintenir l'Iran à l'écart d'une seule bombe nucléaire. Pas un missile ou une arme nucléaire n'a été détruit, aucun inspecteur n'est sur le terrain. Si quelque chose est survenu c’est une situation qui a empiré. La Corée du Nord continue de produire des matières fissiles et n'est plus un paria isolé sur la scène mondiale. La diplomatie est importante, mais la diplomatie nécessite une stratégie, un processus et un leadership compétent. Après trois sommets à la télévision, nous n’avons toujours pas reçu un seul engagement concret de la Corée du Nord. Dans ce cas, tout ce que Trump avait réalisé était une simple promesse de relancer des négociations au niveau opérationnel - des négociations qui n'auraient jamais dû aboutir. Encore une fois, Donald Trump a démontré qu'il était plus intéressé par une séance de photos que par l'obtention de résultats pour le peuple américain. Il a maintes fois élevé Kim Jong Un - un tyran meurtrier - sur la scène internationale en échange de presque rien.

Kamala Harris (Parti démocrate, sénatrice de Californie, candidate de la primaire présidentielle 2020)
- Je connais des prédateurs et nous en avons un à la Maison Blanche.
- Cette administration a prouvé à maintes reprises qu'elle reviendrait sur nos droits en matière de procréation si nous le leur permettions. Nous ne pouvons pas remonter aux jours qui ont précédé Roe v. Wade lorsque des femmes mouraient d'un avortement dangereux. Sous mon administration, nous allons protéger l'accès aux soins de santé.
- Le mois de la Fierté est peut-être terminé, mais cela ne signifie pas que nous cessons de parler des abus commis par la présente administration contre la communauté LGBTQ +.
- Avec Trump à la Maison Blanche, nous avons été témoins d’attaques contre des communautés d’immigrés, de tentatives de soustraction à des soins de santé et d’atteintes à nos droits civils fondamentaux. Nous devons redoubler d'efforts pour défendre la cause de la justice et de l'égalité.
- Nous célébrons aujourd'hui l'anniversaire de l'adoption du Bill of Rights des propriétaires occupants de leur logement en Californie. J'ai travaillé pour faire adopter ce projet de loi afin que nous puissions protéger les consommateurs après la crise financière. Je me suis battu pour les propriétaires en tant que procureur général de la Californie et ferai la même chose en tant que présidente.

Beto O’Rourke (Parti démocrate, ancien représentant du Texas, candidat de la primaire présidentielle 2020)
- Je me battrai pour des soins de santé universels, garantis et de grande qualité. À une époque où la crise de la mortalité maternelle est trois fois plus meurtrière pour les femmes de couleur, cela signifie soins de santé primaires, soins de santé mentale et que chaque femme puisse prendre ses propres décisions concernant son corps.
- Cinquante-cinq ans après la signature de la loi sur les droits civiquess, nous nous rappelons qu’il n’est jamais sûr que les membres du Congrès garantissent le changement et le progrès. Ce sont les personnes qui ont exercé la pression qui les ont forcées à le faire. Je me suis engagé à maintenir cette pression.

Cory Booker (Parti démocrate, sénateur du New Jersey, candidat de la primaire présidentielle 2020)
- Nous devrions augmenter considérablement le niveau des investissements fédéraux pour soutenir l'entrepreneuriat noir et le développement des petites entreprises.
- Mes politiques d'immigration vont refléter nos valeurs. Nous devrions disposer des installations et des ressources nécessaires pour honorer la dignité humaine des immigrants.
- Des enfants sont arrachés à leurs parents à la frontière et détenus dans des cages. Je n’attendrai pas que le Congrès règle la crise. Le premier jour de ma présidence, nous prendrons des mesures immédiates pour mettre fin au vandalisme moral de cette administration.
- Nous célébrons la signature de la loi sur les droits civiques. Mais  (…) le changement ne vient pas parce qu'un groupe de gars en costume le réussit, mais bien parce qu'un groupe de personnes unies est prêt à se battre pour l'obtenir.

Julian Castro (Parti démocrate, ex-maire de San Diego & ex-ministre d’Obama, candidat de la primaire présidentielle 2020)
- Trump demande au peuple américain de choisir la peur et la cruauté envers les immigrants. Je vous demande de choisir la compassion et le bon sens.
- [Défilé militaire le 4 juillet, jour de la fête nationale, à Washington à l’initiative de Trump] Au lieu de s'attaquer à quelque chose comme l'itinérance chez les vétérans, Trump consacre ses efforts à renforcer son ego avec un défilé qui le concerne fondamentalement, puis à obtenir des dollars des mains de riches donateurs pour le Parti républicain. Quel gaspillage d'argent.

Tim Ryan (Parti démocrate, représentant de l’Ohio, candidat de la primaire présidentielle 2020)
[Défilé militaire le 4 juillet, jour de la fête nationale, à Washington à l’initiative de Trump] Le président fait du bruit et gaspille l'argent des contribuables simplement pour gonfler son ego. Nos forces armées et nos ressources militaires ne sont pas des accessoires politiques.

John Delaney (Parti démocrate, représentant du Maryland, candidat de la primaire présidentielle 2020)
- Cette semaine, alors que nous célébrons notre pays, il est important de reconnaître combien il est important de renouveler notre sens de l'unité. C'est pourquoi j'ai fait du service national une grande partie de ma campagne. Mon plan rassemble des gens de différents horizons et favorise un esprit de but commun.
- En 2017, plus de 47 000 personnes aux États-Unis sont décédées des suites d'une surdose de drogue comportant un opioïde. C’est une moyenne de 130 personnes chaque jour. Nous devons agir sur cette question immédiatement, et j'ai un plan pour le faire.

Steve Bullock (Parti démocrate, gouverneur du Montana, candidat de la primaire présidentielle 2020)
- Peu importe l’état dans lequel elle se trouve ou les circonstances qui l’y ont amenée: chaque femme mérite le droit de prendre ses propres décisions en matière de soins de santé.
- La vérité est que nous ne connaîtrons peut-être pas tous les moyens par lesquels la Russie s'est ingérée dans les élections de 2016. Et en vertu de notre loi actuelle, nous ne savons même pas si l’argent russe se retrouvera aux prochaines élections.

Michael Bennet (Parti démocrate, sénateur du Colorado, candidat de la primaire présidentielle 2020)
[Défilé militaire le 4 juillet, jour de la fête nationale, à Washington à l’initiative de Trump] Le président Trump fait du 4 juillet un spectacle politique - aux dépens des contribuables et de nos parcs nationaux.

Jay Inslee (Parti démocrate, gouverneur de l’Etat de Washington, candidat de la primaire présidentielle 2020)
- Lorsque nous investissons dans les enseignants et les éducateurs, nous investissons dans nos enfants et notre avenir. Les enseignants ne devraient pas avoir besoin d’un deuxième emploi pour joindre les deux bouts. C'est inacceptable.
- Chaque élève mérite une école publique forte et une éducation solide.

Eric Swalwell (Parti démocrate, représentant de Californie, candidat de la primaire présidentielle 2020)
[Défilé militaire le 4 juillet, jour de la fête nationale, à Washington à l’initiative de Trump] C'est un gaspillage absolument odieux d'argent des contribuables. Les troupes de notre pays ne doivent pas être utilisées comme des accessoires politiques et nos parcs nationaux ne doivent pas être réquisitionnés pour son propre plaisir.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire