mardi 8 octobre 2019

Actualités du Centre. Portugal – Législatives : la gauche l’emporte

Antonio Costa, premier ministre socialiste du Portugal
Au Portugal, les centristes ne sont pas une force autonome mais se retrouvent dans les deux partis dominants, le Parti socialiste (gauche) et le Parti social-démocrate (droite).
Ainsi, le centre-gauche est un courant du Parti socialiste et le centre-droit un courant du Parti social-démocrate.
Les élections législatives qui viennent de se dérouler ont permis aux socialistes de l’emporter largement face aux sociaux-démocrates dans un scrutin qui devait légitimer la prise du pouvoir des premiers face aux seconds par un tour passe-passe politicien.
En effet, les précédentes législatives de 2015 avaient vu la victoire du Parti social-démocrate mais sans une majorité absolue.
Et lorsqu’il s’avéra que celui-ci ne pourrait pas former une coalition, de nouvelles élections semblèrent le meilleur moyen de sortir de l’impasse d’autant que les socialistes n’avaient pas les mêmes priorités que la gauche extrême et radicale.
Mais, contre toute attente et alors que les sondages donnaient les sociaux-démocrates en tête d’une nouvelle consultation populaire, le Parti socialiste trouva un accord de avec le bloc de gauche et la Coalition démocratique unitaire qui lui permit de gouverner le pays en s’appuyant sur coalition qualifiée de «Geringonça», littéralement «de bric et de broc»…
Bien lui en prit puisque son gouvernement, dirigé par Antonio Costa, a réussi à être populaire tout en mettant en œuvre une politique modérée avec quelques avancées sociales.
Et, après avoir remporté les élections européennes en juin dernier avec 33% des voix (avec une alliance de fait d’Antonio Costa avec Emmanuel Macron même si le parti n’a pas rejoint ensuite Renew Europe), il vient d’obtenir 36,65% des suffrages et 106 députés (soir vingt de plus).
Une belle victoire mais qui ne lui donne pas la majorité absolue à la chambre des députés qui compte 230 sièges.
Mais il semble, selon les déclarations des leaders de gauche, que la coalition Geringonça se reformera.
Le Parti social-démocrate, lui, n’obtient que 27,9% des voix et 77 députés (soit douze de moins).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire