jeudi 20 mars 2008

Actualités du Centre. Etats-Unis Présidentielle 2008 Après la Floride, Hillary Clinton demande une nouvelle primaire dans le Michigan

Hillary Clinton a réclamé mercredi la tenue d'une nouvelle primaire dans le Michigan, dont les délégués désignés le 15 janvier ne pourront a priori participer à la convention du Parti démocrate, cet été à Denver. Les instances nationales du parti ont sanctionné le Michigan pour avoir avancé la date de sa primaire. Le scrutin a été remporté par la sénatrice de New York, qui était seule en lice. "Je suis ici pour une seule raison: faire en sorte que les votes du Michigan soient comptés et que vos voix soient entendues dans cette élection", a-t-elle dit lors d'un déplacement organisé à la hâte dans cet Etat. L'issue de l'imbroglio dans le Michigan et en Floride, où les mêmes causes ont entraîné les mêmes effets, pourrait se révéler cruciale pour Clinton, devancée par Barack Obama dans la course à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle du 4 novembre. Clinton a lancé un appel au sénateur de l'Illinois pour qu'il s'associe à sa proposition d'organiser une nouvelle consultation dans le Michigan. "Le sénateur Obama parle avec passion dans sa campagne de redonner le pouvoir au peuple. Aujourd'hui, je l'exhorte à mettre ses actes en accord avec ses paroles", a-t-elle dit. "Nous devons soit prendre en compte les votes qui ont déjà été exprimés dans le Michigan et en Floride, soit obtenir de nouvelles élections pleines et équitables de sorte que nous puissions comptabiliser vos voix et vos votes", a-t-elle ajouté sous les applaudissements. Obama a répondu en estimant que la préoccupation de sa rivale répondait avant tout à des calculs politiciens et ajouté qu'il se conformerait à toute décision prise par le comité national du Parti démocrate. Au total, le Michigan et la Floride représentent 366 délégués, qui pourraient être essentiels pour que l'un ou l'autre des candidats obtienne les 2.024 délégués nécessaires à l'investiture. En Floride, les instances locales du Parti démocrate ont abandonné leurs efforts visant à organiser un nouveau scrutin, laissant le dossier aux instances nationales. Dans le Michigan, la recherche d'une issue est toujours à l'ordre du jour.

Aucun commentaire: