mercredi 4 mai 2011

Actualités du Centre – Jean Arthuis n’ira pas dans une confédération centriste qui ne réunira pas tout le Centre


Dans un texte qu’il vient de publier, Jean Arthuis, président de l’Alliance centriste et initiateur de la Confédération centriste, prend ses distances avec les projets de réunion entre le Parti radical, le Nouveau centre et la Gauche moderne.
Il rappelle ainsi que l’Alliance centriste ne pourra appartenir à cette confédération que si trois préalables sont remplis: «d’abord l’indépendance du mouvement, en second lieu son positionnement au centre, identifié et positionné par nos valeurs et notre engagement européen, enfin l’ouverture à tous les centristes et la refondation de la famille, sans aucune exclusive».
Et il constate que ceux-ci ne sont pas remplis actuellement et estime qu’il «est urgent d’approfondir la vision, les idées et le projet».
Il espère, malgré tout, que les conditions «pour rassembler durablement la famille centriste, lui redonner sa place et son rôle, conforter la confiance qu’elle inspire et promouvoir son candidat à l’élection présidentielle» seront réunies le 2 juillet prochain lors d’une convention de l’Alliance centriste qui devra se prononcer, entre autres, sur son appartenance ou non à une confédération centriste.
Ce texte est un rappel fort que le Centre est au centre, ce que Jean Arthuis a toujours défendu. Or, il est bien certain que le projet porté aujourd’hui par le président du Parti radical, Jean-Louis Borloo, et celui du Nouveau centre, Hervé Morin, penche dangereusement à droite et, surtout, n’envisage qu’une seule option, appartenir à une coalition avec la Droite et non une indépendance du Centre.

Aucun commentaire: