vendredi 14 juin 2019

Propos centristes. France – Budget de la zone euro; crise des urgences; loi bioéthique; élections municipales…

Voici une sélection, ce 14 juin 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

● Emmanuel Macron (Président de la République)
- Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Chypre, Malte et France : cette proximité géographique que nous partageons n'est pas le seul lien qui nous rassemble. Ce Sommet Med7 va nous permettre d'avancer sur le climat, le commerce et l’énergie.
-Cette réunion du Med7 apporte une cohérence dans les positions qui sont les nôtres : climat, renforcement de la zone euro, question migratoire, sujet libyen, et dimension stratégique entre l’Union européenne et l’Afrique.
- Sur les questions migratoires : une prise en charge rapide, des débarquements au plus proche, une solidarité européenne dans la répartition des personnes en besoin de protection, c’est cet esprit de responsabilité et d’humanité que nous devons tous ensemble pérenniser.

● Gouvernement
Edouard Philippe (Premier ministre)
Sur la scolarisation des enfants autistes, on a beaucoup progressé. Dès cette rentrée : + 50 enseignants spécialisés, + 30 classes maternelles autisme, + 16 classes élémentaires autisme. Mais il faut aussi être humble devant ce qu’il reste à faire.

Bruno Le Maire (ministre de l’Economie et des Finances)
Les ministres des finances européens se sont mis d’accord pour la création d'un budget de la zone euro. Il s'agissait d'un engagement de campagne d'EmmanuelMacron.

François de Rugy (ministre de la Transition Écologique et Solidaire)
Les éoliennes en mer, c'est la promesse d'une énergie propre, bon marché et créatrice d'emplois en France. Au gouvernement, nous nous engageons désormais à lancer plus de projets chaque année, pour produire plus d'énergie, en émettant moins de gaz à effet de serre !

Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Education)
- Nous avons à faire tendre les élèves vers le vrai, le bien et le beau.
L’éducation artistique, culturelle et sensorielle est au cœur de notre responsabilité de transmission des savoirs.
- L’éducation n’a de richesse que d’hommes, il est indispensable d’être en soutien de nos personnels.
- Les Fables de La Fontaine sont au cœur de notre littérature et de nos enchantements. Heureux de les distribuer aujourd’hui aux élèves de la magnifique école rurale de Gréolières dans les Alpes Maritimes. Tous les élèves de CM2 de France reçoivent un exemplaire illustré par Voutch.

Agnès Buzyn (ministre des Solidarités et de la Santé)
- Des mesures immédiates, des moyens et un engagement : repenser l'organisation des urgences pour l'adapter aux besoins de santé de la population.
- Communiqué de presse Agnès Buzyn installe la mission de refondation des services d’urgences et concrétise les premières mesures de soutien des professionnels concernés (extraits)
Une mission nationale a été lancée, avec pour objectif de construire une nouvelle stratégie d’ensemble d’évolution des services d’urgence. (…) Lors de la réunion d’installation au ministère (…) la ministre des Solidarités et de la Santé, a affirmé à l’ensemble des participants sa volonté de rendre effectives et concrètes sans attendre les premières mesures annoncées au Congrès des urgentistes.
1. Une prime individuelle de risque de 118 euros bruts (100 euros nets mensuel) versée à l’ensemble des professionnels des services d’urgence – hors médecins (…)
2. La prime de coopération pour le personnel paramédical atteindra un montant de 100 euros bruts mensuels (…)
3. Une enveloppe de recrutement d’effectifs en cas de situations exceptionnelles sera abondée de 15 millions d’euros (…)
4. Le plafonnement des heures supplémentaires sera rehaussé (…)
5. Le plan de modernisation des locaux et équipements des services urgences sera accéléré (…)
6. Les conclusions de la Mission nationale confiée Conseil National des Urgences Hospitalières, présidé par le Pr CARLI et au député Thomas MESNIER sont attendues à l’automne 2019.
La mission devra permettre : d’objectiver la situation actuelle en fonction des différents niveaux d’activité des structures des urgences, de leurs difficultés de recrutement, de leur place dans l’accès aux soins urgents et non programmés ; d’apprécier l’amélioration attendue des réformes en cours, à la fois sur la qualité du service rendu et sur les conditions de travail des professionnels ; d’identifier les travaux complémentaires à mener, notamment en termes d’information et de responsabilisation de la population sur ses demandes de soins, d’articulation des services d’urgences avec l’offre de ville, ou encore de prise en compte à l’échelle de l’établissement ou du territoire des solutions d’aval nécessaires aux patients passant par les structures des urgences, en particulier pour les parcours les plus courants. (…)

Jacqueline Gourault (ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales)
L’État et les collectivités doivent avancer ensemble. En toute confiance. Je l’ai réaffirmé aujourd’hui au Congrès des Villes de France à Albi.

Julien Denormandie (ministre du Logement)
Je veux mettre en place une politique accélérée de la rénovation énergétique des logements. Il faut massifier les travaux de rénovation. J’en serai le garant !

Marc Fesneau (ministre des Relations avec le Parlement)
- Les sujets bioéthiques engagent les modèles de société. En démocratie adulte, ce que j'espère et ce que je souhaite, c'est que nous puissions avoir ces débats sereinement. Il y aura probablement des points de vue divergents, il faudra les respecter. Ne pas caricaturer.
- Encore une fois, c'est l'idée d'égalité qui anime le projet retraites. Que tous ceux qui ont travaillé, même de façon hachée, comme par exemple les mères de famille ou les personnes qui ont connu des périodes de chômage, ne soient pas pénalisés à la fin de leur carrière.
- La retraite sera plus redistributrice, plus égalitaire, et ceux qui le peuvent et qui le veulent pourront travailler plus longtemps.
- L'objectif du projet de loi santé est d'arrêter la tension mise sur les urgences, de lutter contre la «bobologie». L'idée est de réorganiser notre système de soins, d'offrir à tous les français l'accès à un plateau technique compétent et de proximité. C'est ça aussi l'égalité.

● LREM
Stanislas Guerini (délégué général)
- Les élections municipales seront une étape clé pour continuer notre projet de transformation du pays. Notre objectif : renouveler les usages et les visages. L’implantation du projet progressiste dans toutes les villes de France sera notre boussole.
- Engagement du Président de la République, le budget de la zone euro prend forme ! Bravo à Bruno Le Maire pour son travail et sa persévérance. C'est un grand pas pour l'Europe et les Européen(ne)s.

● MoDem
Patrick Mignola (président du groupe à l’Assemblée nationale)
- La droite et la gauche n'ont pas eu besoin de nous pour se torpiller.
- Oui, il y a eu un trou d'air, on avait perdu le sens du projet.

Jean-Noël Barrot (député)
Courage et dévouement. En cette journée nationale des sapeurs-pompiers, la République rend hommage à ces hommes et à ces femmes qui assurent notre sécurité au quotidien. Merci aux pompiers professionnels et volontaires de Versailles et des Yvelines.

●UDI
Jean-Christophe Lagarde (président)
Ce qui se passe en Tunisie est préoccupant. Triturer la loi électorale à quelques semaines d’un scrutin présidentiel pour empêcher des candidats de se présenter est un signe de faiblesse . Et jamais bon pour la démocratie.

● Mouvement radical social libéral
- Communiqué sur l’annonce du calendrier pour l’adoption de la PMA pour toutes:
Le Premier Ministre a exposé cet après-midi devant l’Assemblée Nationale son discours de politique générale. Le Mouvement radical social-libéral prend acte de l’annonce de l’adoption du projet de loi bioéthique fin juillet par le conseil des Ministres. Ce texte verra la Procréation médicalement assistée, PMA, ouverte à toutes les femmes. Nous nous en réjouissons. Les débats parlementaires commenceront fin septembre. Nous sommes satisfaits de ce calendrier rapide et seront vigilants quant à la qualité des débats, apaisés, et au contenu du projet de loi, notamment sur la réforme de la filiation et l’accès aux origines. En effet, les enfants nés d’une PMA ne devront pas voir leur mode de conception précisé dans leur état civil. Enfin, l’ouverture de la PMA à toutes les femmes devra bien comprendre les couples de femmes et les femmes célibataires.
- Communiqué sur la dépendance: première priorité de la solidarité
Après les débats soulevés par le lundi de Pentecôte, consacré à la journée de solidarité pour les personnes âgées, et suite au discours de politique générale du Premier Ministre devant l'Assemblée nationale, le Mouvement radical social-libéral sera particulièrement vigilant sur la question du financement de la dépendance, qui n’est toujours pas résolue. (…) L’urgence démographique ne peut que nous alerter sur l’explosion du nombre des plus de 80 ans : beaucoup ne pourront à aller dans des institutions, dont le reste à charge pour les familles est très élevé. Le Mouvement radical exhorte à ce que la future loi, annoncée d'ici la fin de l'année, sécurise le financement de la dépendance pour permettre : d’accompagner le vieillissement de la population (plus de 5 millions de plus de 85 ans en 2050), en majorant la présence humaine dans les EPHAD ; de développer le maintien à domicile en formant mieux les personnels, en finançant les projets de recherche sur les technologies innovantes de domotique et en solvabilisant leur mise en place ; de créer les conditions d’une sécurisation de la collecte des fonds pour couvrir le cinquième risque. C’est une nécessité pour assurer une vieillesse digne à nos anciens et une opportunité de développement à la fois de l’emploi et des nouvelles technologies.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire