samedi 20 juin 2009

Actualités – France – Dégringolade du Mouvement démocrate et de François Bayrou dans les sondages

François Bayrou n’aime pas les sondages quand ils lui sont défavorables. On se rappelle sa polémique contre les instituts de sondages lorsque ceux-ci annoncèrent que les listes du Mouvement démocrate étaient en fort recul lors des élections européennes, polémique dont il dut reconnaître par la suite qu’elle n’a aucune réalité autre que celle d’attaquer le messager plutôt que de se remettre en cause. Et il ne doit certainement pas apprécier les sondages qui sont sortis après les élections européennes et qui font part d’une dégringolade de son image ainsi que de celle de son parti dans l’opinion.

Dans un sondage Opinionway pour Le Figaro, LCI, si le premier tour de l’élection présidentielle avait lieu aujourd’hui, le leader du Mouvement démocrate serait troisième avec entre 13% et 14% des intentions de vote perdant entre 7% et 6% par rapport à la vague précédente du sondage. De même, il perdu douze points quant à savoir qui est le meilleur opposant à Nicolas Sarkozy, son positionnement pourtant préféré voire exclusif. De 20%, il passe à 8%, loin derrière son nouvel ennemi intime, Daniel Cohn-Bendit qui devient le meilleur opposant au chef de l’Etat avec 28% des opinions. Pire, 32% des sympathisants du Mouvement démocrate estiment que le leader écologiste est le meilleur opposant contre 30% pour François Bayrou…

Ce sondage ne remontera pas le moral du leader du Mouvement démocrate qui, déjà, la semaine dernière avait vu sa «cote d’avenir» s’effondrer dans le baromètre TNS-SOFRES pour Le Figaro magazine où il avait perdu onze points en un mois de 38% à 27% se trouvant dorénavant en quinzième position. Si les sondés de gauche (-9%) et de droite (-7%) sont moins nombreux à vouloir lui voir jouer un rôle politique important dans les mois et les années à venir, ils sont également -7% des sondés du Mouvement démocrate à penser de même.

Quant au Mouvement démocrate, toujours dans ce même baromètre, il a augmenté les mauvaises opinions sur son compte de 18% en un mois à 64% et a perdu, dans le même temps 11% de bonnes opinions à 23%...

Toujours dans ce baromètre voici les résultats des autres personnalités positionnées au centre : Bernard Kouchner (1er avec 46%), Jean-Louis Borloo (8° avec 37%), Hervé Morin et Jean-Pierre Raffarin (28° ex-aequo avec 17%). De son côté, le Nouveau Centre à 13% de bonnes opinions et 49% de mauvaises opinions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire