mardi 17 juin 2014

Actualités du Centre. L’UDI, indépendante et multiple, joue son avenir en octobre

Comme on pouvait s’y attendre la motion présentée afin d’unifier et de centraliser l’UDI, un vœu (pieux?) de Jean-Louis Borloo repris par la petite formation de l’Alliance centriste, membre de la formation de centre-droit, qui a tout à y gagner, a pas été écartée lors du Conseil national du parti, samedi 14 juin.
Seule une déclaration pour le moins paradoxale, souhaitant «une gouvernance unique et intégrée (qui) doit reconnaître nos différents courants de pensée et pouvoir attirer tous ceux qui partagent nos valeurs centristes» a été adoptée.
L’UDI demeure donc multiple et ses leaders sont tous montés au créneau à l’occasion de cette réunion pour rappeler l’indépendance du parti vis-à-vis de l’UMP.
Pour eux, pas question d’un nouveau parti unissant la Droite et le Centre et qui engloberait ce qui reste actuellement de la galaxie centriste.
Mais, de même, si une fusion à terme avec le Mouvement démocrate est officiellement souhaitée, elle est officieusement redoutée car personne ne veut faire, pour l’instant, entrer le loup Bayrou dans la bergerie UDI!
Quant au prochain président de l’UDI, après avoir fait de l’ancien, Jean-Louis Borloo, le «président fondateur», il sera élu officiellement le 15 novembre prochain lors d’un congrès du parti et après un vote des militants au cours du mois d’octobre.
Les candidatures doivent être déposées avant le 31 juillet. Seul Jean-Christophe Fromantin, le député-maire de Neuilly-sur-Seine, s’est actuellement déclaré.
A noter que l’UDI a tenu à préciser que seuls les «vrais» adhérents pourraient voter et que des huissiers seraient chargés de vérifier le fichier électoral.
En outre, un code de bonne conduite a été adopté. Il stipule, entre autres, que les candidats soient «respectueux entre eux».

Au vu des inimitiés entre les leaders de l’UDI, il se peut que cela soit également un vœu pieux…

Aucun commentaire: