mercredi 5 août 2020

Présidentielle USA 2020. Propos centristes. – L’incurie de Trump face à l’épidémie de la covid19; mettre fin à l’épidémie de la violence armée; favoriser les produits américains face à la crise; permettre à tous les Américains de voter; crainte que Trump ne sabote la poste pour empêcher le vote par correspondance…


Voici une sélection, ce 5 août 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux aux Etats-Unis dans le cadre des élections présidentielles du 3 novembre prochain.

● Parti démocrate

Joe Biden (candidat du parti démocrate à la présidentielle, ancien vice-président)
- Dès le premier jour, Donald Trump a minimisé la menace que représentait la COVID19, ignoré les scientifiques et refusé d'agir. Maintenant, près de 5 millions de cas et plus de 150 000 morts plus tard, il est clair que nous payons le prix de son échec à la direction du pays.
- Des milliers d'Américains meurent chaque semaine. La réponse du Président? "C'est comme ça".
- Le 1er juillet, Donald Trump avait prédit que le coronavirus "allait juste disparaître". Il avait tort et plus de 25 000 Américains sont morts à cause du virus le mois dernier. Monsieur le Président, faites votre travail avant que davantage de familles américaines ne ressentent la douleur de perdre un être cher.
- Nous ne pouvons pas nous contenter de revenir à la façon dont les choses étaient avant ces crises. Nous devons construire un avenir plus inclusif et plus équitable pour tous.
- Il y a un an, quelques heures à peine après le massacre d'El Paso, neuf vies précieuses ont été écourtées à Dayton. A la suite de ces tragédies, Donald Trump a promis une politique de sécurité des armes la plus modeste possible, avant de céder devant la NRA et a failli à agir. En tant que président, je ne céderai pas face au puissant lobby des armes à feu pour faire passer des contrôles d'antécédents universels, interdire les armes d'assaut et les chargeurs à haute capacité, et interdire les échappatoires pour empêcher les armes à feu de tomber entre des mains dangereuses. Nous pouvons et allons mettre fin à notre épidémie de violence armée.
- Lorsque nous dépensons de l'argent des contribuables, nous devrions l'utiliser pour acheter des produits américains et soutenir les emplois américains. Point. Nous allons nous assurer que l’avenir se fera en Amérique par toute l'Amérique
- La communauté latino-américaine souffre de manière disproportionnée de cette pandémie. Mais même avant, de nombreuses familles latino-américaines étaient déjà aux prises avec des difficultés. Nous devons faire mieux.
- Le premier jour, j'enverrai un projet de loi au Congrès qui créera une feuille de route claire pour la citoyenneté pour les Dreamers et les 11 millions de sans-papiers qui renforcent déjà notre nation. C’est attendu depuis longtemps.
- Chaque Américain devrait pouvoir faire entendre sa voix en toute sécurité en novembre. Nous devons: élargir le vote par correspondance et le vote anticipé, mettre en œuvre  l'inscription des électeurs en ligne, rendre le vote en personne sûr et facile.

Nancy Pelosi (speaker de la Chambre des représentants)
- Nous travaillons à sauver des vies, des moyens de subsistance et la vie de notre démocratie. L'administration Trump doit accepter la gravité de la situation à laquelle nous sommes confrontés.
- C’est incroyable à quel point les républicains sont libres et clairs quand ils distribuent des milliards à leurs riches amis et à quel point ils sont exigeants quand un Américain sans travail reçoit 600 dollars.
- Un an après un acte de haine à El Paso qui a fait 23 morts et 23 blessés, nos cœurs sont brisés pour tous ceux qui sont touchés. Nous ne céderons jamais notre combat contre l'intolérance et pour mettre fin à la violence armée.

Hillary Clinton (ancienne secrétaire d’Etat)
- Je crains que le sabotage républicain de l'USPS [administration postale], y compris le ralentissement de la livraison du courrier, soit une stratégie de Trump pour rendre le vote par correspondance plus difficile cet automne. Demandez vos bulletins de vote et renvoyez-les le plus tôt possible.
- L’interviewer: "Un millier d'Américains meurent chaque jour." Trump: "C'est comme ça".
- Le résumé de cette présidence: alors que le pays fait face à 155.000 morts dus à la COVID19, que le taux de chômage a grimpé en flèche et qu'une crise des expulsions s'est aggravée, Trump a fait du golf ce week-end sur un parcours qu'il possède encore.
- Le magazine The Atlantic fait une nouvelle et complète comptabilité de l'incapacité de l'administration à contrôler le coronavirus. C'est dévastateur. "En toute impunité, Trump a menti. En toute impunité, le virus s'est propagé."

Julian Castro (ex-maire de San Diego & ex-ministre d’Obama)
- En tant que père de deux enfants, je ne mettrai pas mes enfants ou leurs enseignants en danger en les renvoyant à l’école avant que ce ne soit sûr. Tous les parents veulent que leurs enfants apprennent à nouveau dans une salle de classe. Mais la réouverture des écoles avant que la Covid19 ne soit contrôlé est une recette pour un désastre.
- Plus d'un tiers des familles sans abri ayant des enfants ont cité l'expulsion comme la principale cause de l'insécurité du logement. 28 millions de familles devraient être expulsées d'ici octobre si rien n'est fait. Faites les comptes.
- La communauté latino a été touchée par une pandémie mondiale, un choc économique et un président déterminé à attaquer leur humanité. Aujourd'hui Joe Biden a établi un programme pour soutenir les familles latinos, s'attaquer aux causes profondes des inégalités raciales et faire reculer la haine de Donald Trump.
- Il y a un an, dans la belle communauté binationale d'El Paso, 23 personnes ont été tuées et 22 blessées, un acte de terreur anti-latino motivé par la haine. Nous devons honorer leurs vies en désarmant la haine, en démantelant la suprématie blanche et en guérissant notre nation avec amour. Le lendemain de la fusillade à El Paso, la ville de Dayton a également été secouée par une fusillade de masse qui a coûté la vie à neuf personnes. Ces deux tragédies étaient évitables. Nous devons adopter une loi sur la sécurité des armes à feu pour en empêcher une autre.

Cory Booker (sénateur du New Jersey)
- Les attaques incessantes du Président contre le vote par correspondance sont une tentative éhontée de saper la légitimité de cette élection. C'est un test de stress pour notre démocratie. Nous ne pouvons pas lui permettre de s'en tirer avec la suppression massive d’électeurs. La démocratie doit prévaloir.
- De plus en plus de gens commencent à se rendre compte que les obligations [produits financiers] pour bébés sont un moyen pragmatique de remédier à l'inégalité économique dans notre société. En investissant dans nos enfants, nous pouvons lutter sérieusement contre la pauvreté intergénérationnelle et combler le fossé entre les races.
- Dans le pays le plus riche du monde, personne ne devrait jamais avoir à choisir entre la nourriture et les médicaments dont ils ont besoin pour survivre.
- L'expiration de l'allocation de chômage hebdomadaire de 600$ est catastrophique pour les gens de tout le pays. Les familles américaines sont en crise et ont besoin d'aide. Le président et les républicains du Sénat devraient être en mesure de convenir que nous devons renouveler immédiatement cette bouée de sauvetage.

Amy Klobuchar (sénatrice du Minnesota)
- Les États-Unis représentent 4 % de la population mondiale, mais 25 % des cas de coronavirus dans le monde et 22 % des décès. Rien de tout cela ne fait le compte et pendant ce temps le Président tourne le dos à la gravité de cette pandémie. Il est temps pour le peuple américain d’avoir un nouveau leadership.
- Les responsables électoraux démocrates et républicains soutiennent le vote par correspondance et par exemple, en Oregon (un état qui vote par correspondance depuis des décennies) le taux de fraude est de 0,0000001%. Comme nous pouvons le constater, le Président est seul lorsqu'il s'agit de ses attaques du vote par correspondance.
- Il y a un an, 32 innocents ont été tués en moins de 24 heures à El Paso, au Texas, et à Dayton, en Ohio. Et pourtant, les républicains continuent à bloquer la législation de bon sens sur la sécurité des armes. Une autre raison de voter en novembre.

Kamala Harris (sénatrice de Californie)
- Les Américains méritent un président qui a un esprit généreux. C'est Joe Biden. Il n'y a rien de généreux dans Donald Trump, à moins que ce ne soit pour lui-même.
- Plus de 155.000 Américains sont morts du coronavirus et Trump soutient que ce n'est pas si mal. Mettons fin à ce cauchemar national en élisant Joe Biden.
- Le 3 novembre, l'avenir de la Cour Suprême est sur les bulletins de vote.
- La rhétorique raciste répétée de Trump tente de rejeter la faute de ses échecs coronavirus sur quiconque sauf sur lui-même. C’est dangereux et c’est faux, et cela a des conséquences réelles pour les Américains asiatiques et les immigrants asiatiques.
- La Chambre des représentants a adopté la loi HEROES il y a plus de deux mois et au lieu de voter, les républicains du Sénat ont attendu 10 semaines avant de présenter leur propre projet de loi.  Leur projet de loi de "secours" réduit les allocations de chômage, échoue à stopper les expulsions, et n'inclut pas l'aide alimentaire.

Michael Bennet (sénateur du Colorado)
Il y a des millions de travailleurs qui vont perdre leur emploi si ces petites entreprises disparaissent. Il est essentiel pour nous d'avoir une remise de prêts pour que les entreprises ne soient pas submergées par un tas de nouvelles dettes.

Adam Schiff (représentant de Californie)
- Donald Trump sur le coronavirus: totalement sous contrôle (ce n'était pas le cas); quiconque veut un test peut obtenir un test (pas vrai); je n’assume aucune responsabilité (c'est clair); ralentissez les tests (mortel). Et maintenant: "C'est comme ça". Les Américains en paient le prix.
- Nous avons perdu plus de 155.000 Américains à cause de la COVID19. Les familles sont en deuil. Les amis sont incapables de se rassembler pour se souvenir de leur vie. Les communautés sont déchirées. Ce n’est pas une fatalité. Faisons tous notre part pour arrêter la propagation, arrêter ce virus et nous souvenir de ceux que nous avons perdus.
- Une autre semaine, une autre vidéo trompeuse est devenue virale sur Facebook ciblant une fois de plus Nancy Pelosi. Si Facebook ne peut pas se défendre contre une désinformation de basse technologie comme cette vidéo, il est clair qu’ils ne sont pas prêts pour les menaces qui nous attendent en novembre. Ils doivent faire mieux. Maintenant.
- Le Brief présidentiel quotidien est l'étalon-or des analystes du renseignement. Un "canular" n’y serait jamais inclus. Quand Trump dit que les menaces contre les troupes américaines n’arrivent pas à son bureau, il ment. Trump ne peut pas fournir de leadership national, seulement des excuses dangereuses.

Beto O’Rourke (ancien représentant du Texas)
Alors que la nation tourne à nouveau ses pensées vers El Paso et aux familles qui ont tant perdu ce jour l'année dernière, nous devons nous engager à nouveau en faveur de la justice pour eux et pour ce pays. Nous devons vaincre le racisme de cette nation, le président raciste qui l’attise et le lobby des armes qui l’arme.

Pete Buttigieg (maire de South Bend, Indiana)
- Nous devons faire pression pour protéger et élargir le vote par correspondance, le vote anticipé, les bureaux de vote et l'enregistrement le jour même.
- [Covid19] Nous avions besoin d'une stratégie nationale de tests il y a des mois. Et nous n'avons pas de mois pour attendre une stratégie nationale de vaccination.
- Aussi difficile que cette année ait été, 2020 est notre chance de changer la trajectoire de notre nation et de faire du reste de ce siècle une meilleure ère pour l'Amérique. Faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour construire l'avenir que nous voulons voir.

● Autres
Michael Bloomberg (ancien maire de New York)
- Il y a un an aujourd'hui, un homme armé a ouvert le feu à El Paso, au Texas, et tué 23 personnes, l'attaque la plus meurtrière contre les Latinos dans l'histoire moderne de l'Amérique. Se souvenir ne suffit pas. Les prières ne suffisent pas. Nous devons honorer tous les jours ceux qui sont perdus dans la lutte contre le racisme et la violence armée.
- Cette année, 100.000 travailleurs du pétrole et du gaz ont été licenciés. Nous pouvons lutter contre le changement climatique et créer des emplois en employant ces Américains pour nettoyer les puits de gaz qui fuient et rejettent du méthane. Joe Biden et Nancy Pelosi soutiennent cette idée et les républicains du Sénat devraient en faire autant.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.