jeudi 25 septembre 2008

Actualités – Etats-Unis

Présidentielle 2008

Barack Obama reprend ses distances avec John McCain mais peine toujours à séduire les partisans d’Hillary Clinton


De sondages en sondages, Barack Obama reprend ses distances avec John McCain. Ainsi, selon le dernier sondage Washington Post.ABC, le candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine, dispose d'une avance de neuf points sur son rival républicain John McCain, selon un sondage Washington Post/ABC Le sénateur métis de l'Illinois est crédité de 52% des intentions de vote contre 43% à son adversaire. Barack Obama semble avoir bénéficié de la crise des marchés financiers américains, une majorité d'électeurs semblant plus enclins à lui faire confiance pour gérer la situation. Dans un sondage rendu public il y a deux semaines par le Washington Post, McCain devançait alors Obama de deux points, réunissant 49% des intentions de vote.

Reste que les intentions de vote des partisans de Hillary Clinton en faveur de Barack Obama n'ont pas bougé d'un iota depuis juin, montre un sondage publié mardi, un manque de progression qui l'affaiblit auprès des démocrates dans la course à la présidentielle. Le sondage mené par Associated Press avec Yahoo indique que parmi les adultes qui soutenaient Mme Clinton lors des primaires, 58% sont maintenant des supporters d'Obama. Ce n'est pas mieux qu'il y a trois mois. Même si le sénateur de l'Illinois gagne du terrain parmi les fidèles de Clinton - 69% le voient d'un oeil plus favorable désormais, 9% de mieux qu'en juin - cela ne se traduit pas en intentions de votes. En effet, leur opinion sur le concurrent républicain John McCain a aussi évolué, positivement, pendant la période. Entre 21 et 28% des supporters de Clinton voteraient pour McCain, d'après une autre étude de Knowledge Network. Globalement, 74% des démocrates indiquent qu'ils ont l'intention de de voter pour Obama, tandis que McCain rallie 87% des républicains. A noter que le choix de Sarah Palin par l'autre camp ne joue pas en revanche sur ces irréductibles soutiens de la sénatrice de New York. Hillary Clinton a assuré mardi sur la chaîne de télévision MSNBC qu'elle "travaillait dur pour combler ce fossé".

Aucun commentaire: