lundi 24 juillet 2017

Actualités du Centre. Critique du pouvoir: Lagarde et Morin remplacent Bayrou dans les médias

Jean-Christophe Lagarde & Hervé Morin
Lors des deux derniers quinquennats, les médias avaient un très bon client, François Bayrou, que l’on pouvait inviter à tout moment pour être le critique et le censeur le plus acerbe de Nicolas Sarkozy et de François Hollande.
Mais, désormais, le président du Mouvement démocrate fait partie de la majorité présidentielle, en tout cas, pour le moment…
Dès lors, il y avait une place à prendre du côté du Centre et celle-ci a été prise par le duo des frères ennemis, Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin.
Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, on ne compte plus – surtout pour le premier nommé – leurs apparitions dans les médias où ils sont sollicités sans cesse sur tout et n’importe quoi.
Ni l’un, ni l’autre n’avaient eu cette tribune dans la presse de leur vie.
La seule différence entre les critiques de Bayrou et les leurs, c’est que ces dernières s’adressent à un président centriste.
De plus, il n’en est qu’au début de son mandat, c’est-à-dire qu’il s’agit souvent plus de procès d’intention que d’analyses et de jugements sur l’action politique.
Quant aux contradictions par rapport aux positions centristes, notamment celles défendues par l’UDI depuis longtemps, ils n’en ont cure.
Ainsi, ils ne se sont pas privés de sen prendre à l’annonce de toutes les économies budgétaires alors que l’un et l’autre ont critiqué depuis des années les dérives des finances publiques, voulant même inscrire dans la Constitution l’obligation d’un budget en équilibre, proposition de Charles de Courson, député de l’UDI.
De même, leurs apparitions sont systématiquement à charge – même si un enrobage veut faire croire le contraire – ce qui pose la question sur l’opposition «constructive» dont l’UDI a affirmé vouloir en faire sa ligne directrice pour les cinq prochaines années.


Aucun commentaire: