vendredi 26 mars 2021

Propos centristes. Monde – Revitalisation de la relation transatlantique; liberté de la presse; plan de sauvetage américain; lutte contre la covid19…

Voici une sélection, ce 26 mars 2021, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux dans l’Union européenne et dans le monde.

► Union européenne

Renew Europe (groupe centriste et libéral au Parlement européen)

- À l'occasion de la Journée de la liberté en Biélorussie, nous soutenons le peuple biélorusse qui exige la liberté, la démocratie et la dignité et appelle à la fin de la violence, de la répression et des restrictions à ses libertés fondamentales. Nous sommes aux côtés de la Biélorussie!

- Nous sommes très inquiets des développements en Slovénie. Le gouvernement de Janez Jansa doit reprendre ses esprits - leurs tentatives de faire taire les médias libres doivent immédiatement cesser! Bientôt, la Slovénie assurera la présidence du Conseil de l'UE. Nous leur demandons des garanties de respecter leur rôle de défense des valeurs de l'UE pendant la présidence. Nous exhortons également la Commission européenne à utiliser tous les outils à sa disposition pour protéger la liberté de la presse.

 

Dacian Ciolos (président)

- Les rapports sont profondément préoccupants sur le traitement de Navalny. L'accès aux soins médicaux est un droit fondamental. Une fois de plus, j'appelle à sa libération immédiate. La communauté internationale doit s'exprimer et accroître la pression sur les autorités russes et autour de Poutine pour mettre fin à cette oppression.

- Nous voulons une réinitialisation de nos relations avec l'Afrique. Nous devons poursuivre et renforcer la construction d'un avenir commun positif en impliquant tous les Africains, les institutions, les entreprises et la société civile.

- Nous nous félicitons de la désescalade en Méditerranée orientale. La Turquie a envoyé des signaux positifs et nous espérons qu'elle continuera sur cette voie. Toutefois, nous ne pouvons pas oublier que la Turquie souhaite adhérer à l'UE et qu'elle s'est engagée à être un État démocratique fortement attaché à l'État de droit. Le retrait annoncé de la signature de la Turquie de la Convention d'Istanbul sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique n'est qu'un parmi une longue série de gestes inacceptables et honteux qui sapent la crédibilité de l'engagement démocratique de la Turquie. La Convention d'Istanbul est un acquis pour toutes les femmes du monde, il n'est pas concevable d'accepter le moindre recul. Les femmes turques peuvent compter sur notre soutien. Si le président Erdoğan veut renouer un partenariat fructueux avec l'UE, il doit comprendre que les droits et valeurs fondamentaux en sont un élément non négociable.

- Les citoyens européens peuvent compter sur notre détermination à faire en sorte que le mécanisme de conditionnalité de l'État de droit soit appliqué. Ils ne comprennent pas que certains États membres considèrent l'UE comme un distributeur automatique de billets qui ne les oblige pas à rendre des comptes pour leurs violations répétées des principes fondamentaux de l'Union européenne.

 

Katalin Cseh

Viktor Orbán cherche désespérément à gagner du temps jusqu'aux élections de 2022, mais le Parlement européen ne le laissera pas réussir. Avec cette résolution, nous sommes clairs : au lieu de tergiverser, le Parlement veut voir un calendrier clair et des mesures concrètes. Notre message est simple : nous disposons d'un mécanisme d'État de droit, utilisons-le à bon escient!

 

Soraya Rodríguez

La décision de la Turquie de se retirer de la Convention d'Istanbul est un signe clair de la détérioration des droits de l'homme dans le pays et envoie un message dangereux au niveau international. Cela est particulièrement inquiétant à un moment où nous devons rester unis pour éradiquer la violence à l'égard des femmes qui a considérablement augmenté en raison de la pandémie de COVID19.

 

Sophie int’Veld

L’assassinat de Daphné Caruana Galizia’a a choqué de nombreuses personnes dans toute l’Europe. Bien au-delà des côtes de Malte. Le fait qu’une journaliste ait été assassinée dans l’UE pour avoir mené des enquêtes sur la corruption aux plus hauts niveaux de la société maltaise est intolérable. Trois ans se sont écoulés et il n'y a toujours pas assez de clarté sur ce qui s'est passé. C'est très inquiétant. Cette affaire ne peut pas durer encore trois ans. Avec chaque jour qui passe, la justice devient de plus en plus hors de portée.

 

Nicu Stefanuta

L'Europe est à la croisée des chemins. 2022 sera soit une année pour vaincre la pandémie, soit une autre pour vivre avec ses blessures. Nous devons nous préparer aux deux scénarios car seule une Europe préparée est une Europe respectée.

 

Anna Júlia Donáth

Inacceptable que le Premier ministre slovène tente de faire de la commission Justice du Parlement européen un porte-parole de sa propagande. En tant que groupe de suivi de l'état de droit du Parlement européen, nous donnons la possibilité aux gvts de présenter leur point de vue. Aujourd'hui, il a essayé de faire un spectacle de notre travail de surveillance. Le populisme à son pire.

 

Frédérique Ries

[Rapport du Parlement européen incitant les gouvernements à améliorer leur bilan en matière d'application des lois sur la qualité de l'air] Nous avons maintenant une ambition à la hauteur du problème. En même temps, l'obstruction du PPE, le plus grand groupe du Parlement européen, en dit long. Un rapport qui était en principe consensuel, a été presque détourné pour des raisons clairement liées aux enjeux politiques allemands. Je suis donc soulagée que nous y soyons finalement parvenus. Nous ne devrions pas parler d'améliorer la santé et de vaincre le cancer pour ensuite saper les efforts qui produisent réellement leurs effets. Le Green Deal de l'Europe nous a tous engagés à promouvoir un environnement sain dans l'intérêt de la santé des citoyens, et nous poursuivrons sur la même voie.

 

Vlad Gheorghe

Le transport durable revêt un caractère essentiel afin d’atteindre les objectifs de pollution zéro et améliorer la qualité de l'air. Les autorités nationales, régionales et locales doivent utiliser pleinement les fonds de l'UE et l'expertise de la Commission afin de garantir une bonne infrastructure routière, un aménagement urbain écologique et un réseau fiable de surveillance de la qualité de l'air.

 

Liesje Schreinemarcher

Nous ne devons jamais permettre aux technologies de cybersurveillance de se retrouver entre de mauvaises mains. Malheureusement, nous avons vu ces technologies se déployer contre des populations civiles, par exemple l'utilisation de logiciels espions à Hong Kong. (...) Avec des règles qui reflètent la réalité, nous pouvons empêcher l'exportation des technologies de cybersurveillance lorsqu'elles sont destinées à la répression interne ou à des violations des droits de l'homme. (...) Il est de la plus haute importance que nous continuions à suivre de près la réglementation du double usage pour rester en phase avec les nouveaux développements technologiques. Cela concerne notre propre sécurité ainsi que les droits de l'homme dans le monde.

 

Nicola Danti

Le secteur du tourisme a été l'un des plus durement touchés par la pandémie: nous devons soutenir les entreprises, en particulier les micro-entreprises et les PME, à la fois financièrement et avec des mesures pratiques telles que les certificats verts numériques, pour rétablir la liberté de circulation et assurer un retour progressif à la normalité. De même, le secteur doit adopter pleinement la numérisation et la transition verte pour garantir la compétitivité de l’Europe et maintenir sa position de première destination mondiale.

 

Klemen Grošelj

Le chemin de la Serbie vers l'UE est grand ouvert, le chemin est connu, les avantages et les inconvénients sont connus, ainsi que les obstacles sur le chemin, et maintenant c'est à la Serbie de trouver la volonté et l'énergie pour suivre ce chemin rapidement, efficacement et dans l'intérêt de ses citoyens. Il faut travailler dur pour trouver un large consensus politique et social, mais tout raccourci, aussi tentant soit-il, s'avère déjà être une alternative bien pire à l'intégration européenne de la Serbie.

 

Ilhan Kyuchyuk

Le Kosovo a fait preuve d'un engagement fort et continu pour avancer sur sa voie européenne et à accélérer les réformes. Il a également fait preuve d'un fort soutien à l'intégration européenne au sein de la population. Il est grand temps pour tous les États membres de l'UE de reconnaître le Kosovo et de permettre à ses citoyens de bénéficier de la libéralisation des visas, car tous les critères de référence ont été remplis depuis 2018. Les dernières élections, ont une fois de plus démontré que le pays mérite d'être crédité pour avoir fait preuve d'une grande maturité politique et j'attends avec impatience que le nouveau gouvernement accélère les réformes et travaille activement sur le dialogue Pristina - Belgrade.

 

● Allemagne

FDP

Christian Lindner (président)

- Nous avons besoin d'un double redémarrage de la politique pandémique. Premièrement, avec la procédure. Nous avons besoin de plus de démocratie parlementaire, de plus de débats.

- Le chef de l'opposition russe Alexei Navalny accuse le personnel pénitentiaire de torture. L'UE et le gouvernement allemand doivent immédiatement exiger la transparence de la direction russe sur sa condition et sa libération.

 

► Monde

● Canada

Justin Trudeau (Premier ministre)

- En rappel : nous avons déposé un projet de loi pour fournir aux provinces, aux territoires, aux municipalités et aux communautés autochtones une aide urgente à l’appui des soins de santé, de la vaccination et de leurs projets d’infrastructure. Elle permettra aussi d’assurer votre sécurité et celle de vos proches durant la lutte contre ce virus, en plus d’appuyer la création de bons emplois et la poursuite de la relance économique.

- On n’est pas encore sortis du bois, mais on est là pour vous et on va s’assurer que votre province ou territoire a ce qu’il faut pour vous protéger. Pour ce faire, on a déposé un projet de loi aujourd’hui qui permettrait de leur offrir un soutien essentiel. Ce projet de loi prévoit l’envoi de fonds par l’intermédiaire du Transfert canadien en matière de santé pour aider les provinces & territoires à réduire les pressions immédiates sur le système de santé. Des fonds les aideraient aussi à accélérer la vaccination contre la COVID19. Ce projet de loi prévoit aussi un plus grand soutien pour l’infrastructure des municipalités et des communautés autochtones, afin de démarrer plus de projets, de créer plus d’emplois et de poursuivre notre relance économique.

 

● Etats-Unis

Joe Biden (président-des Etats-Unis)

- Je me suis présenté à la présidence pour trois raisons: restaurer l'âme de la nation, reconstruire la classe moyenne et unir le pays.

- J'ai été embauché pour résoudre des problèmes, pas pour créer des divisions.

- Depuis que nous avons adopté le plan de sauvetage américain, nous commençons à voir de nouveaux signes d’espoir dans notre économie.

- Les efforts républicains pour empêcher les Américains de voter sont malsains, pernicieux et méprisables.

- Les communautés à travers le pays sont en difficulté à cause de la covid19 - mais l'aide est là. Le plan de sauvetage américain fournit des fonds pour accélérer les vaccinations, rouvrir les écoles en toute sécurité, soulever les petites entreprises et aller de l'avant.

- Avant de prendre mes fonctions, je me suis fixé un grand objectif de 100 millions de vaccinations au cours de mes 100 premiers jours. Nous avons atteint l'objectif à la 58e journée. Maintenant, je mets en place un nouveau: 200 millions de vaccinations dans mes 100 premiers jours. Faisons cela.

- Une Union européenne forte est dans l’intérêt des États-Unis. C'est pourquoi hier, j'ai rencontré Charles Michel et le Conseil de l'UE pour revitaliser les relations américano-européennes, alors que nous nous associons pour lutter contre la COVID, lutter contre la crise climatique et garantir que les démocraties plutôt que les autocraties fixent les règles de la route.

- 66% des allégements fiscaux prévus dans le plan de sauvetage américain vont aux gens qui gagnent 90 000 $ ou moins. Les 1% les plus riches obtiennent zéro.

 

Kamala Harris (vice-présidente des Etats-Unis)

Plus de 100 millions de chèques ont été envoyés au peuple américain. C'est 100 millions de chèques pour payer le loyer. 100 millions de chèques pour payer l'hypothèque. 100 millions de chèques pour mettre de la nourriture sur la table. 100 millions de chèques pour payer les factures. C'est 100 millions de chèques pour résister face à la COVID19.

 

Antony Blinken (secrétaire d’Etat)

Lors de mon premier voyage à Bruxelles en tant que secrétaire, j’ai réaffirmé le solide partenariat de l’Amérique avec l’UE et notre volonté d’élever le niveau d’ambition dans les relations entre les États-Unis et l’UE. Nous avons commencé par relancer le dialogue États-Unis-UE sur la Chine - ce n'est que le début de notre travail ensemble.

 

● Parti démocrate
Nancy Pelosi (speaker de la Chambre des représentants)

- Le plan de sauvetage américain prend des mesures décisives pour réduire le taux de pauvreté dévastateur aux États-Unis en mettant de l'argent dans les poches et en soutenant les familles avec enfants. L'aide est là!

- Les terribles fusillades en Géorgie ne sont que le dernier exemple de l'augmentation du sentiment haineux que les Américains d'origine asiatique ont éprouvé tout au long de la pandémie. Nous soutenons la communauté américaine d'origine asiatique à San Francisco et à travers le pays pour rejeter le sectarisme et mettre fin à la haine contre les asiatiques.

 

Chuck Schumer (leader de la majorité démocrate au Sénat)

Les abus, les préjugés et la violence contre les Américains d'origine asiatique sont en hausse Nous ne pouvons pas perdre notre vigilance face aux forces de la haine, du sectarisme, de la discrimination C'est pourquoi j'ai organisé un vote sur le projet de loi sur les crimes de haine pendant la crise de la COVID19 pour aider à arrêter la haine contre les asiatiques.

 

Barack Obama (ancien président des Etats-Unis)

[Les législatures des États à travers le pays ont présenté plus de 250 projets de loi qui menacent de réduire les possibilités de vote anticipé, de créer de nouvelles demandes d'identité discriminatoires ou de rendre le vote par correspondance plus difficile] Soyons clairs: il s'agit d'une tentative délibérée de saper notre démocratie en rendant plus difficile le vote. C’est pourquoi il est si important d’adopter la Loi pour le peuple et pourquoi chacun d’entre nous doit poursuivre le combat. Notre avenir en dépend.

 

Hillary Clinton (ancienne secrétaire d’Etat)

Si vous faites un crime de donner de l'eau aux électeurs pendant qu'ils font la queue, vous n'êtes pas en faveur de la démocratie.

 

● Autres
Michael Bloomberg (ancien maire de New York)

- Nous avons besoin de plus que des pensées et des prières. Nous devons agir pour mettre fin à la violence armée qui ravage notre pays.

- Le peuple américain souhaite massivement des lois sur les armes à feu de bon sens - et plus il y a d'Américains qui se lèvent et font entendre leur voix, meilleures sont les chances d'agir.

 

● Royaume Uni

Liberal democrats
Ed Davey (leader)

Seuls les Lib Dems ont un plan approprié pour utiliser la richesse verte pour créer plus de richesse verte - et faire de notre pays une superpuissance verte.

 

Tim Farron (député)

Je pense que le public veut un système d'asile efficace, juste et humain en qui il peut avoir confiance, qui permette aux personnes et aux communautés de prospérer plutôt que des mesures de plus en plus punitives.

 

Sarah Olney (députée)

[Brexit] Ce ne sont pas des problèmes de démarrage. Ce sont des caractéristiques systémiques intégrées dans un accord commercial précipité qui a dévasté les entreprises britanniques. Le gouvernement doit intervenir et alléger une partie de la pression exercée sur les entreprises qui se noient actuellement sous le poids d'une bureaucratie inutile.

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.