vendredi 2 décembre 2011

Actualités du Centre – Etats-Unis – Barack Obama au plus bas dans les sondages et donné battu aux élections de 2012


Sale temps pour Barack Obama. Sa cote de popularité est au plus bas à 43% d’opinions positives et les observateurs font, à nouveau, la comparaison entre son parcours et celui de Jimmy Carter qui fut battu lors de sa campagne pour un deuxième mandat en 1980 par Ronald Reagan. La comparaison va même, maintenant, jusqu’à Lyndon Johnson qui, en 1968, refusa de se représenter tellement sa cote de popularité (par rapport à la guerre du Vietnam) était mauvaise.
Une comparaison pas aussi incongrue qu’on peut le penser puisque Johnson et Obama sont les deux présidents centristes qui, depuis Franklin Roosevelt, ont accompli le travail législatif le plus important, notamment pour les classes moyennes et les plus pauvres.
Au jour d’aujourd’hui, selon les sondages, il serait battu par le candidat républicain. Ce qui est nouveau est, qu’auparavant, il était donné gagnant face aux prétendants républicains et battu par le candidat républicain «idéal» et sans nom. Dorénavant, il est battu par les prétendants à l’investiture du Parti républicain comme, par exemple, Newt Gingrich qui est désormais en tête dans les sondages en tant que candidat préféré des électeurs républicains (avec un score de 50%).
Evidemment, la crise économique et le fort taux de chômage sont les raisons principales des difficultés de Barack Obama. Ce qui est inquiétant pour lui c’est que les prévisions sont mauvaises quant à la croissance et à l’emploi dans les prochains mois alors que l’élection est dans moins d’un an.
Mais il ne faut pas oublier, non plus, que le centrisme de Barack Obama est aussi critiqué par une partie de la population qui n’y voit qu’une faiblesse de leadership et une incapacité à se faire respecter par une Chambre des représentants à majorité républicaine et dont le seul projet politique est de le faire perdre en 2012.
Ainsi, sa volonté constante de trouver un consensus et de ne pas polariser la vie politique a été utilisée par les extrémistes du Parti républicain pour l’empêcher de gouverner. Ce dont les Américains sont conscients. D’ailleurs, le taux de popularité des représentants et des sénateurs est de 9%! Mais cela ne les empêche pas de ne pas vouloir, actuellement, de Barack Obama pour quatre ans de plus…

Aucun commentaire: