mercredi 26 juillet 2017

L’Editorial d’Alexandre Vatimbella. Pourquoi et malgré ses ambiguïtés, Macron doit réussir

Tout centriste digne de ce nom doit espérer qu’Emmanuel Macron réussisse.
Si tel n’est pas le cas, l’expérience de l’axe central serait une défaite qui en serait également une pour le Centre.
Mais cela pourrait radicaliser la gauche et la droite modérées et conduire de nombreux électeurs vers les extrémismes comme ceux que portent le Front national et la France insoumise.
Ce serait donc une défaite aussi pour la France et le monde occidental.
La réussite de Macron est indispensable pour marginaliser du mieux possible le populisme démagogique et les partis aux tendances autocratiques et liberticides.
La réussite de Macron est indispensable pour construire une nouvelle Union européenne, elle-même indispensable à la réussite de la France dans le monde et pour mettre en place une mondialisation humaniste.
La réussite de Macron est indispensable à la démocratie républicaine.
Il est dommage que plusieurs centristes ou personnes qui se disent centristes, jouent contre la réussite d’Emmanuel Macron et de son gouvernement.
Non pas qu’il faille être béni-oui-oui et faire confiance sans vigilance, bien entendu.
Mais ces «centristes» ont décidé d’être dans une opposition frontale malgré leurs déclarations pseudo-consensuelles.
C’est évidemment de la politique politicienne et ils seront comptables de leur comportement.
Car ce n’est pas Macron qui est important ou telle ou telle personnalité mais bien l’expérience politique en cours, expérience éminemment centriste.
Soit elle réussit et nous pouvons espérer éloigner le populisme démagogique pour un certaine temps – ne nous faisons pas d’illusion, l’Histoire nous apprend qu’il reviendra toujours frapper à nos portes –, soit elle échoue et l’on ne voit pas ce qui pourrait empêcher les vautours déjà à l’affût, à droite et à gauche, de se jeter sur les dépouilles de la démocratie républicaine pour la dévorer et installer, à sa place, un régime dont l’exemple de la Russie de Poutine nous montre à quoi il ressemblerait.
Que l’on aime ou pas le personnage, que l’on soit plus ou moins inquiet des quelques ambiguïtés qu’il trimballe avec lui, l’important est que l’entreprise que Macron veut conduire fasse les bonnes réformes et donne des résultats concrets et positifs.


Aucun commentaire: