mardi 20 novembre 2018

Actualités du Centre. Juppé: «les réformes de Macron sont nécessaires»

Alain Juppé
Lors d’une interview sur France 24, Alain Juppé s’est clairement positionné sur l’axe central et dans une alliance de fait avec Emmanuel Macron.
Il a ainsi estimé que les «réformes de M. Macron sont nécessaires» et que «certaines déjà mises en place sont bonnes», prenant comme exemple celle du dédoublement des classes de CP dans les zones défavorisées.
De même, il a affirmé que, tout en comprenant les difficultés de certains Français qui doivent prendre leur voiture pour aller au travail et qu’il fallait les aider quand ils ne pouvaient faire autrement, la mise en place de taxes sur les carburants était légitime allant même jusqu’à parler de «nécessité absolue» et d’«urgence» notamment sur l’abandon du diesel en estimant que si nous ne faisons rien pour le supprimer nous irions alors «dans le mur».
Parlant de la situation internationale, il se dit «de plus en plus inquiet».
Et de poursuivre:
«Nous vivons dans un monde de plus en plus dangereux. (…) Le multilatéralisme est en panne. (…) Le nationalisme est dangereux».
Dans ce cadre, «l’enjeu des élections européennes, c’est: allons nous encore exister demain».
Et de mettre en garde les Européens:
«Si l’Europe se délite nous serons les vassaux des grandes puissances».
C’est pourquoi, «même si je ne serais pas candidat, je me prononcerai sur le meilleur projet politique» présenté pour ces élections.
Quant à la distinction macronienne progressiste/nationaliste, il déclare, «je n’aime pas trop le mot de progressiste (…) mais le nationalisme ça veut dire quelque chose et comme le disait quelqu’un que je n’aimais pas trop, François Mitterrand, ‘le nationalisme c’est la guerre’».
Et de citer dans la foulée l’écrivain et «compagnon de la Libération», Romain Gary, «le patriotisme, c’est l’amour des siens, le nationalisme, c’est la haine des autres».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire