LE CENTRE & LE CENTRISME - De la Révolution à Macron



Avant-propos

Le Centre existe-t-il?


Se demander, en avant-propos d’un ouvrage sur le Centre, si celui-ci existe semble relever d’une provocation! Pourtant, encore aujourd’hui et malgré les victoires de Barack Obama aux Etats-Unis en 2008 et d’Emmanuel Macron en France en 2017, nombre de professionnels de la politique (politologues, professeurs de sciences politiques et hommes politiques) nient l’existence d’un courant centriste autonome et indépendant, ayant une pensée originale. On se rappellera de cette boutade de François Mitterrand servie jusqu’à plus soif par les adversaires des centristes et des journalistes sans imagination, affirmant que le «Centre n’est ni de gauche, ni de gauche» et qui a fait florès dans le landerneau politique. Ce à quoi on pourrait lui répondre par une autre boutade: les amitiés d’extrême-droite de monsieur Mitterrand permettent de situer le Centre à sa gauche…

Plus sérieusement et sans entrer dans une polémique plus politicienne que scientifique, le Centre existe ainsi que les centristes. De même que le Centrisme. Comme l’écrit l’historienne Sylvie Guillaume dans l’ouvrage collectif publié sous sa direction «Le centrisme en France aux XIX° et XX° siècles: un échec?» (éditions Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine), «le centrisme a une identité propre dans sa vision de la société, et dans ses références culturelle et idéologiques» et parle «des ‘moments centristes’ qui se succèdent au fil de l’histoire politique française».

Et depuis la Révolution française, ce Centre, avec ses centristes et son Centrisme, s’est bâti petit à petit aux côtés d’une Gauche et d’une Droite qu’il n’a jamais voulu rejoindre, développant une vision de la société, une pensée politique et une pratique du pouvoir propres. Plus, à côté d’un Centre politique, il a toujours existé un Centre sociologique composé de groupes divers, allant des gens se disant modérés à ceux qui épousent les thèses libérales en passant par des chrétiens engagés en tant que tels dans la politique ou certains tenants du radicalisme français, voire certains sociaux-démocrates qui ont refusé les alliances du socialisme avec des extrêmes-gauches antidémocratiques, notamment après la signature du Programme commun entre le PS et le PC en 1972.

La V° République, en instituant une élection présidentielle à deux tours et un scrutin majoritaire à deux tours pour l’élection des députés a voulu, au nom de l’efficacité, diviser la politique française en deux camps, un de droite et un de gauche. Pourtant, depuis 1958 (et 1962 pour l’élection présidentielle au suffrage universel), le Centre n’a jamais cessé d’exister et a fait mentir tous ceux qui pensaient (et, souvent, voulaient) sa disparition. Et la volonté de n’en faire qu’une fiction a été fort justement contredite par cette réalité que nous enseigne les historiens. Ainsi, dans l’introduction à son livre «Les centristes: de Mirabeau à Bayrou» (éditions Fayard), l’historien Jean-Pierre Rioux parle d’«une part de notre histoire qu’on ne nous conte guère tant elle est tenue pour anecdotique, inopportune ou marécageuse par tous ceux qui ont avantage à propager le simplisme binaire. Cette histoire répudiée, raillée et pourtant singulière, c’est celle qu’ont pétrie des explorateurs d’autres voies que celles du duopole gauche-droite pour faire progresser la démocratie et donner à la vie politique une force d’attraction et de rassemblement: celle des centristes comme traits d’union et aiguillon. C’est aussi celle du centrisme comme souci de renouveau dans la continuité, comme assurance de ‘bon gouvernement’, de ‘réformation’ en continu et de meilleure intelligence des situations. Comme fidélité, somme toute, au sens du bien commun partagé ‘par raison et par justice’, comme disait déjà Aristote. Comme promesse de réconciliation, de liberté, d’équité et de solidarité».


Table des matières

 

Avant propos

Le Centre existe-t-il une histoire?                                   

 

 

Première Partie

Qu’est-ce que le Centre et le Centrisme                       

 

Chapitre 1

Le Centre et le Centrisme                                     

Le Centrisme, humanisme intégral du juste équilibre                                                           
Le Centre et la juste mesure                                

 

Chapitre 2

Le Centrisme est un libéralisme social progressiste                                                             

Le Centrisme est un libéralisme social              
Le Centrisme est un progressisme                     

 

Chapitre 3

Une vision centriste de la société vieille de plus de 2500 ans et partagée

dans le monde entier                                             

Le Juste Milieu de Confucius                              

La «médiété» d’Aristote                                        

Milieu, harmonie, modération au cœur des réflexions philosophiques

et politiques                                                             

 

Chapitre 4

Le Centre, ses racines et origines

au cœur de l’histoire politique                             

Les racines modérantistes                                               
Les racines libérales                                             
Les racines démocrate-chrétiennes                   
Les racines radicales                                            
Les racines socialistes                                          

 

 

Deuxième Partie

Histoire du Centre                                                  

 

Chapitre 1 

De la Révolution au II° empire         

1791: Naissance du Centre                                 

Un centrisme orléaniste                                        

Les centristes «bleus»                                          

 

Chapitre 2 

La III° République                              

Les véritables débuts du centrisme républicain                                                              

1871: Le «Centre gauche» soutien  de la république modérée                                  

1880-1900: La république au centre                  

1901-1940: L’Alliance républicaine démocratique                                                          

1906-1932: Aristide Briand et le «briandisme»                                                      

 

Chapitre 3 

La IV° République                              

La Troisième force avec le MRP                          

 

Chapitre 4 

La V° République                               

1971: Du Centre démocrate au CDS en passant par le Mouvement réformateur       

L’UDF au pouvoir puis marginalisé                    

2007-2014: Mouvement démocrate, Nouveau centre et UDI                                         

 

 

Troisième Partie

Le Centre aujourd’hui                                           

 

Chapitre 1

Le Centre contemporain à l’aune de la  victoire d’Emmanuel Macron                               
Le Mouvement démocrate ressuscite                 
L’UDI évite le pire mais se retrouve en déshérence idéologique                                 
L’Alliance centriste toujours aussi groupusculaire                                                      
La République en marche (En marche!)                       

 

Chapitre 2

Le macronisme et un centrisme                          

Macron, facteur de bouleversement du Centre                                                             


 

Chapitre 3                                                          

Le Centre dans le monde                                 

Le Centre aux Etats-Unis                                 
Le Centre en Europe                                         
Le Centre dans le monde: mêmes mots pour des réalités différentes                             

 

Chapitre 4

Le Centre et le Centrisme du XXI° siècle        

 

Appendice

Citations sur le Centre et le Centrisme          

 


 

Aucun commentaire: