mercredi 6 août 2008

Actualités – Etats-Unis
Présidentielle 2008
De nouvelles propositions des candidats face aux problèmes économiques


Barack Obama, le candidat démocrate à la Maison Blanche, a plaidé vendredi pour un second plan de relance aux Etats-Unis. "51.000 emplois ont été perdus le mois dernier. C'est le septième mois consécutif que l'emploi diminue. Un total de 463.000 postes ont été perdus depuis le début de l'année", a indiqué le sénateur de l'Illinois dans un communiqué. "J'ai déjà demandé un plan de relance économique à deux occasions cette année et la plus grande partie de ce que j'avais proposé a été votée par le Congrès", a dit le candidat démocrate en faisant référence au plan de relance de 168 milliards de dollars adopté au début de l'année. "Mais avec le chômage qui augmente, les prix qui grimpent, les turbulences qui s'accroissent dans notre système financier et le crédit qui déraille, nous devons faire davantage", a estimé le candidat démocrate. Barack Obama a proposé d'allouer aux familles américaines un chèque de 1.000 dollars d'ici l'automne pour pallier l'augmentation du coût de la vie et notamment du prix de l'essence. Le candidat démocrate a proposé de financer cette aide aux familles en puisant dans les profits des compagnies pétrolières. Cette aide devrait s'ajouter au plan de relance de 50 milliards de dollars que propose par ailleurs Barack Obama pour aider à la création d'emplois en encourageant notamment de grands travaux d'infrastructures. "Les chiffres de l'emploi montrent que nous ne pouvons pas nous permettre quatre ans de plus de la politique de George W. Bush, qui a échoué, comme le propose (le candidat républicain) John McCain", a dit le candidat démocrate. Il a notamment rappelé que son adversaire voulait supprimer les taxes sur l'essence payées par les compagnies pétrolières et alléger les impôts des grandes entreprises et des Américains les plus riches. "Je ne crois pas que donner 4 milliards de dollars en remise d'impôts aux compagnies pétrolières aidera à créer des emplois ou à augmenter le pouvoir d'achat", a dit Barack Obama. "Nous devons aider les familles et pas les compagnies pétrolières".

"Les chiffres de l'emploi publiés aujourd'hui ne sont que le dernier rappel des défis économiques auxquels nous faisons face", a dit de son côté John McCain vendredi dans un bref communiqué. Il a rappelé qu'il était favorable à des aides pour "les petites entreprises qui créent des emplois".

"Contrairement au sénateur Obama, je ne crois pas qu'augmenter les impôts constitue la réponse à nos problèmes économiques", a dit le candidat républicain à la présidence américaine. "Il n'y a pas de meilleures façons pour délocaliser les emplois que d'augmenter les impôts pour les entreprises", a estimé John McCain. "Les Américains ne peuvent pas se permettre une politique économique qui nous ramènerait en arrière", a ajouté le sénateur de l'Arizona. Les questions économiques et notamment le prix de l'essence à la pompe sont devenus le principal sujet de préoccupation des électeurs américains.

Aucun commentaire: