samedi 30 août 2008

Actualités du Centre. Etats-Unis – Présidentielles 2008: Le Républicain modéré John McCain choisit une conservatrice bon teint comme candidate à la vice-présidence à ses côtés

-->
Le candidat républicain à la Maison Blanche John McCain a choisi l'audace vendredi, quelques heures seulement après le discours d'investiture de son adversaire démocrate Barack Obama, en choisissant Sarah Palin une femme peu connue comme colistière. Avec ce tour de force, le sénateur de l'Arizona a réussi à détourner l'attention des médias sur la performance de M. Obama. Le candidat démocrate a accepté formellement jeudi soir l'investiture démocrate devant quelque 84.000 personnes rassemblées dans un stade de Denver et... 38 millions de téléspectateurs --plus que pour la cérémonie d'ouverture des Jeux de Pékin ou la soirée des Oscars. L'élection présidentielle américaine du 4 novembre confirme qu'elle ne ressemble à aucune autre. M. Obama est le premier Noir à pouvoir devenir président des Etats-Unis. S'il était élu, M. McCain qui a fêté ce vendredi ses 72 ans, serait le plus vieux président jamais élu à son premier mandat et son élection permettrait pour la première fois de voir une femme devenir vice-président des Etats-Unis. Sarah Palin, 44 ans, est une quasi inconnue. Gouverneure de l'Alaska depuis 2006, elle n'a aucune expérience en matière de sécurité nationale. Mais sa nomination a été chaleureusement saluée par la droite conservatrice religieuse. Mme Palin est une conservatrice pure et dure, hostile au droit à l'avortement. "Elle est exactement ce dont j'ai besoin. Elle est exactement ce que ce pays a besoin pour m'aider à lutter contre la politique politicienne de Washington", a dit M. McCain au cours d'un rassemblement à Dayton (Ohio). Jamais les républicains n'avaient présenté une femme sur le "ticket" présidentiel. Comme M. McCain, Mme Palin a une image de "franc-tireur" et elle n'a pas hésité à s'en prendre à des responsables de son propre parti. Mme Palin, mère de cinq jeunes enfants, s'est décrite comme une "hockey mom", une femme ordinaire qui accompagne ses enfants au hockey et une réformiste. Elle a abattu la carte du féminisme en vantant les campagnes historiques de deux démocrates, Geraldine Ferraro en 1984 et Hillary Clinton en 2008. Elle a même fait allusion à la déclaration de Michelle Obama, qui avait salué à Denver l'ancienne rivale de son mari et ses votes, ces "18 millions de fissures dans le plafond de verre. Le président George W. Bush a félicité quant à lui le candidat républicain pour sa "décision enthousiasmante".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire