vendredi 31 octobre 2008

Actualités – Etats-Unis

Présidentielle 2008

Selon des sondages, le vote anticipé est favorable à Barack Obama


Plus que quatre jours avant l'élection présidentielle américaine mais, selon les estimations, entre 12 et 13 millions d'Américains ont déjà voté. Un chiffre en nette augmentation par rapport aux précédents scrutins. En 1992, seuls 7 % des personnes inscrites avaient déposé leur bulletin dans l'urne en avance. Mais, en 2004, ils étaient 22,5 % et cette année ce chiffre devrait atteindre 33 % de l'électorat. "En se basant sur ces indications, ont peut dire que plus de gens voteront avant le jour de l'élection que lors de n'importe quel autre scrutin de l'histoire du pays", résume Michael McDonald, politologue à l'université George Mason, dans le Maryland. Républicains et démocrates ont appelé tôt à la mobilisation de leur électorat. Chaque camp a envoyé des militants aux quatre coins du pays, et plus particulièrement dans les Etats clés, pour inciter les électeurs à voter. A ce jeu là, Barack Obama semble être en meilleure position. A l'instar de Michael McDonald, qui recense quotidiennement les données du vote anticipé sur son site, les analystes estiment qu'"en Floride et en Caroline du Nord, les électeurs démocrates à avoir déjà voté sont deux fois supérieures aux républicains". Même si les résultats officiels ne seront connus que le 4 novembre, des instituts comme le Pew Center diffusent déjà des estimations précises au niveau national : 53 % des votes anticipés seraient en faveur d'Obama, contre 34 % pour John McCain. Les démocrates refusent pourtant de crier victoire trop tôt : l'électorat républicain est connu pour ses mobilisations de dernière minute.

Lors des scrutins précédents, seules certaines parties de la population (expatriés, militaires, jeunes gens aisés) votaient en avance. Mais cette fois-ci, ce sont les jeunes et les noirs qui se ruent vers les urnes. "Ils s'inscrivent en nombre, c'est du jamais vu", s'émerveille le gouverneur démocrate de l'Iowa, Tom Vilsack. 22 millions d'Américains âgés de 18 à 29 ans se sont ainsi inscrits sur les listes et, pour la troisième fois depuis 1972, le taux de participation de cette classe d'âgé pourrait dépasser les 50 %. Quant aux Noirs, qui représentent près de 12 % de l'électorat, le Centre d'études politiques et économiques américain affirme que "leur vote atteindra une participation record en 2008". Ce phénomène a été facilité par les nouvelles mesures électorales adoptées par une très grande majorité des Etats américains. Cette année, par exemple, quarante-six d'entre eux ont autorisé le vote anticipé. Et dans certains Etats, les électeurs peuvent le faire sans donner de justifications. Dans l'Ohio, la période d'enregistrement sur les listes chevauchait celle du vote anticipé, ce qui permettait de s'inscrire et de voter au même moment. Le Parti républicain a tenté, en vain, de faire annuler ces votes par la justice. Reste que l'écart qui semble se dessiner entre les deux candidats avant le scrutin peut remettre en question le déroulement du vote du 4 novembre. Comme le constate Justin Vaisse, politologue spécialiste des Etats-Unis, dans une tribune publié sur Rue89, John McCain ne devra plus seulement "obtenir une bête majorité de50 %" lors de cette soirée électorale, mais "au minimum 52,8 % des votes" afin de "compenser son retard existant parmi les votes anticipés", selon l'institut Gallup.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire