mardi 19 décembre 2017

Actualités du Centre. Pour Juppé, «c’est un peu la fragmentation à droite et au centre»

Alain Juppé
Intervenant à propos des recompositions politiques en cours et de possibles nouvelles alliances, notamment depuis l’élection de Laurent Wauquiez à LR, parti auquel il appartient encore, Alain Juppé s’est montré, dans des propos rapportés par le quotidien Sud-ouest, dans une phase d’attentisme face à ce qu’il a qualifié de «grand chambardement du paysage politique» et dans lequel, le fondateur de l’UMP n’a pas «l’intention de replonger».
Il a estimé que, à l’heure actuelle «c’est un peu la fragmentation à droite et au centre», ce qui ne lui permet de répondre favorablement à l’invitation du leader de La république en marche, Christophe Castaner, de former une «liste élargie» de la majorité présidentielle pour les prochaines élections européennes.
Cependant, il a précisé que la «phase de décantation» sera sans doute terminée pour «le rendez-vous européen de 2019», ce qui permet toutes les interprétations sur ce «grand mouvement central et pro-européen» en vue de ce scrutin – et uniquement ce scrutin – qu’il a évoqué dernièrement et repris au vol par Emmanuel Macron.
Quant à la majorité municipale bordelaise où se trouve la désormais numéro deux de LR, autant groupie de Wauquiez (droite radicale) qu’elle l’avait été de lui-même, Juppé (droite libérale), il n’a pas parlé d’une rupture estimant que «Chacun est libre de ses choix. Je n’ai jamais mélangé la politique locale et la politique nationale. (…) Les questions locales ne relèvent ni des Républicains ni de La République en marche».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire