dimanche 23 décembre 2018

Actualités du Centre. La grande claque à l’UDI en perdition dans les sondages

L’adoption d’une ligne dure contre le gouvernement et le président de la république couplée avec la présentation d’une liste autonome («ouverte à tous») pour les élections européennes de 2019, étaient sensées, dans l’esprit de Jean-Christophe Lagarde, son président, de booster l’UDI auprès des Français.
Un sondage réalisé pour franceinfo par l’institut Odoxa est une douche particulièrement froide pour la formation centriste.

Si nous avons décidé de ne pas nous faire l’écho de tous les sondages publiés parce qu’ils ne sont souvent pas pertinents et/ou biaisés (dans leurs questions, dans leur timing ou leur volonté de prouver quelque chose par leur sujet même) ou encore peu représentatifs (comme un sondage qui porterait sur la présidentielle de 2022, par exemple) de ce à quoi ils font référence, celui-ci permet de voir que la stratégie adoptée par l’UDI n’a absolument pas fonctionnée jusqu’à présent, voire a produit l’effet inverse de celui désiré.

Ainsi, il montre que les intentions de vote en faveur du parti de centre-droit sont de 2,5% et 2% en cas de liste «gilets jaunes», soit moins que la marge d’erreur…

De plus, non seulement l’UDI n’aurait aucun député élu au Parlement européen mais sa campagne ne serait pas remboursée (il faut des seuils respectivement de 5% et 3%).

Mais la grande claque que prend l’UDI est que, dans le premier cas, sa liste est devancée par celle conduite par l’ancien «centriste» et ami de François Bayrou, devenu un radical extrémiste clownesque et folkloriste aux positions parfois scandaleuses, Jean Lassalle, qui obtient 3%! (dans le deuxième cas les deux listes sont à égalité à 2%).

C’est un retournement de situation puisque en septembre dernier, le même institut de sondage donnait 3% à la liste UDI et 1% à celle de Lassalle.

Une enquête Ipsos du 10 décembre donnait déjà néanmoins une avance à la liste conduite par Lassalle face à celle de l’UDI (3,5% contre 3%) mais elle avait été réalisée avant le tournant politique de la formation centriste et avant qu’elle prenne officiellement la décision de présenter une liste.

Une enquête BVA du 14 décembre (toujours avant la décision officielle de l’UDI) donnait un petit avantage à l’UDI (3%) face à la liste Lassalle (2%).

Ajoutons que dans la dernière enquête Odoxa, la liste UDI fait le même score que celle de la formation trotskyste NPA…

Il reste maintenant cinq mois à Lagarde et sa garde rapprochée pour tenter de sortir du marasme où l’UDI est en train de s’enfoncer par les choix qu’il a fait.

C’est possible qu’il y parvienne et qu’il redresse un peu la barre (jusqu’où?) mais rien n’est sûr.

(Sondage Odoxa réalisé par internet les 19 et 20 décembre 2018 auprès d’un échantillon de 995 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus / Méthode des quotas / Marge d’erreur de 3 points)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire