samedi 1 juin 2019

Propos centristes. Prix de l’énergie; les Liberal democrats sont de retour; éradiquer la violence et la haine faites aux minorités; protéger les femmes…

Voici une sélection, ce 1er juin 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France et dans le monde.

► France
● Gouvernement
Français de Rugy (ministre de la Transition écologique et solidaire)
- La convention citoyenne pour le climat sera bientôt lancée. Pour la préparer au mieux, je rencontre aujourd’hui mon homologue irlandais, Richard Bruton et des personnalités ayant participé à la création d’assemblées de citoyens tirés au sort en Irlande. Une expérience riche et précieuse!
- L’Union de l’énergie c’est la promesse d’une électricité moins chère et d’une énergie décarbonnée pour les Européens. Heureux et fier d’être aujourd’hui à Cork pour soutenir la création d’une liaison électrique sous-marine entre la France et l’Irlande.

Agnès Buzyn (ministre de la Solidarité et de la Santé)
En deux ans, nos mesures ont permis de réduire de 1,6 million le nombre de fumeurs en France : Augmentation du prix du paquet; amélioration du remboursement des patchs ; renforcement de l’opération «mois sans tabac» ; prévention scolaire.

Emmanuelle Wargon (secrétaire d’Etat après du ministre de la Transition écologique et solidaire)
- Tirés par l’agriculture biologique et les investissements dans les énergies renouvelables, les créations d’emploi dans le secteur de l’environnement sont reparties à la hausse en 2017, selon une note du commissariat général au développement durable. 
- Des réformes justes pour tout le monde y compris les plus fragiles, équitables partout sur le territoire en prenant en compte l’humain, c’est le sens de l’acte 2 du quinquennat.
- La rénovation du bâtiment, c'est probablement le chantier sur lequel on peut avoir le plus d'impact pour lutter contre le réchauffement climatique.

● Mouvement radical social libéral
Laurent Hénart (président)
- L’Etat ne va pas pouvoir tout faire. Il y a deux choses à faire rapidement : un vrai débat avec le patronat et les syndicats de salariés sur l’évolution des salaires. Et deuxièmement, il faut aller plus loin dans la décentralisation.
- Il ne faut pas oublier l’élection présidentielle : un Français sur deux a voté pour l’extrême droite, l’extrême gauche. Le doute sur le système est toujours là. La République se transformera si on donne plus de pouvoir aux acteurs locaux.
- Il faut qu’on arrive à faire baisser la consommation d’énergie parce que son prix, inexorablement, va monter.

► Union européenne
● Royaume Uni
Vince Cable (Liberal democrats, président)
Nous sommes le parti le plus important et le plus fort du «Remain» [demeurer dans l’Union européenne]. Nous sommes la véritable opposition au dommageable Brexit poussé par Nigel Farage et ses sycophantes du Parti conservateur.

Jo Swinson (Liberal democrats, viceprésidente)
- Je crois que notre pays réclame un mouvement libéral qui défiera les forces du nationalisme et du populisme, et les libéraux démocrates doivent être au cœur de ce mouvement et je suis la bonne personne pour les diriger. [Des élections à la tête du parti ont lieu dans les jours qui viennent après la démission de Vince Cable, actuel président, qui veut laisser la place à une «nouvelle génération»]
- Nous ne pouvons pas regarder le Brexit à travers le prisme de la course au leadership conservateur. Nous devons considérer cela du point de vue de l'intérêt national et de la catastrophe à laquelle nous nous dirigeons.
- Nigel Farage ne devrait pas exister politiquement ni être à la table des négociations pour le Brexit.

Edward Davey (Liberal democrats, député)
C’est la preuve définitive que les Lib Dems sont de retour. Notre campagne visant à stopper le Brexit et à réparer la Grande-Bretagne a des résonances pour des millions d’électeurs qui ont été relégués au second plan. En tant que leader de Lib Dem [des élections à la tête du parti ont lieu dans les jours qui viennent après la démission de Vince Cable, actuel président, qui veut laisser la place à une «nouvelle génération»], je capitaliserais sur ce succès et bâtirais un puissant mouvement libéral pour l'avenir, axé sur la lutte contre le changement climatique et la reconstruction de nos services publics.

► Monde
● Canada
Justin Trudeau (Premier ministre)
- On investit dans des logements accessibles et abordables pour que tous les Canadiens puissent avoir un chez-soi et une chance égale de réussir.
- Les enfants devraient aller à l’école avec la soif d’apprendre, pas la faim au ventre. Mais un enfant sur cinq y va le ventre vide.

● Etats-Unis
Kamala Harris (Parti démocrate, sénatrice de Californie et candidate à la primaire présidentielle de 2020)
- Rappel: le Sénat sous contrôle républicain n’a toujours pas adopté la loi sur la violence à l’égard des femmes. Il est honteux que les victimes d’agression sexuelle et domestique ne reçoivent pas les ressources dont elles ont besoin.
- Nous avons vu la preuve que l'antisémitisme, le sexisme, l'homophobie, la transphobie et l'islamophobie sont réels. Nous avons un président qui attise les flammes de la haine. Il est temps que nous ayons un président qui élève les gens.
- Les femmes ont le libre arbitre. Les femmes ont de la valeur. Les femmes ont le pouvoir constitutionnel de prendre des décisions concernant leur propre corps. En tant que présidente, je me battrai pour ce droit.

Joe Biden (Parti démocrate, candidat à la primaire présidentielle de 2020)
Chaque jour, nous assistons aux attaques de l’administration Trump aux progrès difficiles réalisés par la communauté LGBTQ. Nous ne pouvons pas revenir en arrière. C'est à nous tous de faire face à ces injustices.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire