vendredi 31 mai 2019

Actualités du Centre. Grande Bretagne – Sondage: les centristes en tête en cas de législatives

Selon un sondage YouGov, si des élections législatives avaient lieu en Grande Bretagne, elles seraient remportées par les Liberal democrats.
Les centristes avec 24% des intentions de vote devancent le parti populiste radical du Brexit (22%) ainsi que les deux grands partis traditionnels du paysage politique britannique, le Parti conservateur et le Parti travailliste, tous deux à 19%, les Verts, eux, obtiendraient 8% des voix.
Ce résultat confirme la dynamique du parti qui est devenu le leader des anti-Brexit ou «Remainers» (ceux qui veulent rester dans l’Union européenne) lors des élections européennes qui se sont tenues jeudi 23 mai.
Mais alors qu’il a terminé derrière le Parti du brexit, cette fois-ci, il le devancerait de deux points en gagnant six points tandis que les «Brexiters» en gagneraient quatre, les Verts, deux.
A l’inverse, les Conservateurs et les Travaillistes en perdraient cinq.
Ce résultat est une véritable résurrection pour les centristes qui avaient connu un succès lors des élections de 2010 avec leur leader d’alors, Nick Clegg, ce qui leur avait permis d’avoir, avec 23% des voix, 57 députés élus à la Chambre des communes.
Mais alors que ses électeurs avaient voté pour leur ligne libérale sociale progressiste, les Liberal democrats s’étaient alliés avec les Conservateurs dans un gouvernement d’union dans lequel Clegg étaient devenu de vice-premier ministre de David Cameron.
Et cela avait obligé les centristes d’accepter nombre de mesures très à droite en totale contradiction avec leur programme et leurs promesses électorales.
Résultat, une claque énorme lors des législatives suivantes avec la perte de 49 députés, les Liberal democrats ne se retrouvant plus de huit à Westminster et n’obtenant plus que 7,9% des voix!
Lors des élections de 2017, ils ont retrouvé un peu de couleur avec 12 élus mais avec toujours un socle électoral autour des 7%.
C’est surtout les récentes élections européennes qui les ont relancé avec 19,8% des voix (et une première place à Londres) et 16 députés, ce qui leur a permis de devancer les Travaillistes et les Conservateurs, battus uniquement par le Parti du brexit.
A noter que la démission de Theresa May comme Premier ministre après les rejets systématiques de son plan de sortie de l’Union européenne et son remplacement dans les jours qui viennent, ne devraient pas donner lieu, pour l’instant, à des élections législatives anticipées, les prochaines étant toujours prévues pour 2022.
Cependant, la crise politique britannique peut rapidement s’amplifier ce qui conduirait alors inexorablement à une nouvelle élection ou à un nouveau référendum sur le Brexit.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire