mardi 30 juillet 2019

Propos centristes. Monde – Les centristes contre Boris Johnson; les démocrates doivent se battre pour la classe moyenne; nécessité de se battre contre le changement climatique…

Voici une sélection, ce 30 juillet 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux dans l’Union européenne et dans le monde.

► Union européenne
Renew Europe
Notre groupe sera calme et uni face aux menaces de non-accord du nouveau gouvernement pro-Brexit de Boris Johnson. Notre solidarité avec les citoyens irlandais et pro-européens britanniques est forte.

● Espagne
Albert Rivera (Ciudadanos, président)
L'année dernière, plus de 150 hommages aux meurtriers de l'ETA ont été célébrés. Et qu'a fait Sánchez? Regardez de l'autre côté et criminalisez ceux d'entre nous qui vont à Alsasua ou à Rentería pour rendre hommage à ceux qui le méritent: les victimes du terrorisme.

● Hongrie
Anna Júlia Donáth (Momentum, députée européenne)
Pour Momentum, la nécessité d'agir contre le changement climatique va de soi. Nous ne pouvons pas passer à côté et voir le «Jour du dépassement» [jour où les humains ont épuisé les ressources naturelles de la Terre de l'année en cours] arriver plus tôt chaque année. Nous devons agir. Nous le devons à nous-mêmes et aux générations futures.

● Royaume Uni
Liberal democrats
50 ans d'internationalisme. C’est la raison pour laquelle nous sommes ici aujourd’hui et reviendrons jour après jour pour lutter contre le populisme et pour un continent travaillant ensemble et en paix les uns avec les autres.

Jo Swinson (Liberal democrats, présidente)
- La politique a changé. Quand je grandissais, c'était l’axe gauche-droite qui était prégnant. Nous sommes maintenant beaucoup plus dans une fracture culturelle: ouvert versus fermé; libéral versus autoritaire. Et nous sommes le parti libéral.
- Je pense que des millions de personnes à travers le pays réclament un leadership, une opposition à Boris Johnson et au Brexit et ne l'obtiennent pas de Jeremy Corbyn [leader des Travaillistes].
- Mon message à tous ceux qui sont assis sur le canapé et qui hurlent devant leur télévision en regardant les bravades fanfaronnes de Johnson est clair: la politique n’est pas un sport de spectateur.
- Pour affronter les forces du nationalisme et du populisme, nous devons rassembler un mouvement libéral offrant une vision alternative positive pour le type de pays que nous voulons être.

► Monde
● Canada
Justin Trudeau (Premier ministre)
- On investit dans les Canadiens depuis le tout début et, aujourd’hui, une famille typique de la classe moyenne reçoit 2 000 $ de plus par année qu'en 2015. C'est un réel progrès.
- Aujourd'hui, nous honorons les plus de 26 000 Canadiens qui ont répondu à l'appel pendant la guerre de Corée et nous nous souvenons de ceux qui ont donné leur vie pour que d'autres puissent vivre dans la paix, la prospérité et la sécurité.
- La vie coûte cher, et il est parfois difficile d'épargner pour une première maison ou de subvenir aux besoins de sa famille. C'est pourquoi on investit dans les Canadiens. On rend votre vie plus abordable pour que vous puissiez bâtir un avenir meilleur pour vous et votre famille.

● Etats-Unis
Parti démocrate
Ce qui se passe actuellement en Amérique, c'est de la folie. Nos enfants et notre pays méritent mieux. Il existe des solutions pour lutter contre la violence armée, telles que le renforcement des vérifications des antécédents. Il ne nous reste plus qu'à élire davantage de dirigeants ayant le courage de tenir tête au lobby des armes à feu.

Barack Obama (Parti démocrate, ancien président des Etat-Unis
Voici une lecture du dimanche intéressante: «… rien ne devrait tempérer l’esprit partisan plus que cette conscience que, quelque part, sur un problème, des personnes avec qui vous n'êtes pas d’accord, expliquent un point de vue que vous devriez vraiment écouter». [Editorial de Ross Douthat dans le New York Times, «Les histoires qui nous divisent»]

Hillary Clinton (Parti démocrate, ancienne secrétaire d’Etat)
- «Mon fils avait toute sa vie à vivre et il n'avait que six ans», a déclaré Alberto Romero. Son fils, Steven, a été l’un des trois tués hier lors d’une fusillade à un festival d’ail à Gilroy, en Californie. L'Amérique ne peut continuer ainsi. Pour le bien de nos enfants, nous devons changer.
- «Ils le font alors que nous sommes assis ici», a déclaré le directeur Mueller à propos de l'ingérence de la Russie [dans les élections américaines]. Et les républicains laissent la porte ouverte [en refusant de voter des lois pour sécuriser les élections], nous laissant vulnérables aux attaques en cours.

Third Way
- Les démocrates ont gagné en 2018 en évoquant de vraies solutions aux vrais problèmes des électeurs. Et 2020 ne sera pas différent.
En tant que «nouvelle démocrate (centriste) qui a remporté un siège détenu par les républicains l’année dernière [aux élections du Congrès], Elissa Slotkin a quelques conseils à donner aux candidats sur ce sur quoi se concentrer lors du débat de ce soir de la primaire démocrate et des élections générales de 2020: avenir du travail, coûts des soins de santé; protéger la classe moyenne.
- «Comment pouvons-nous expliquer pourquoi tant de démocrates semblent déterminés à se préparer pour 2020, non pas en s’appuyant sur d’énormes succès en 2018, mais en interprétant mal la défaite de leur parti en 2016?» (professeur Theda Skocpol d’Harvard)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire