dimanche 15 décembre 2019

Propos centristes. Monde – Green Deal de l’Union européenne; changement climatique; «impeachment» de Trump; Brexit et élections britanniques…

Voici une sélection, ce 15 décembre 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux dans l’Union européenne et dans le monde.

► Union européenne
Renew Europe

- Nous devons assumer nos responsabilités là où d'autres doutent de l'impératif écologique. Parce que la réinvention de l'Europe n'aura de sens que si les générations futures peuvent vivre dans un environnement propre et sain. C'est pourquoi nous nous sommes engagés dans le Green Deal de l’UE.
- L'adaptation au changement climatique devrait être un critère clé des programmes de financement de l'UE. Le renforcement de la résilience de nos communautés et de nos infrastructures face aux phénomènes météorologiques extrêmes et volatils doit également tenir compte des différences régionales.

Dacian Ciolos (président)
- Mes premiers mots aujourd'hui vont à mes amis les Libéraux démocrates. Votre passion et votre dévouement pour un avenir européen pour le Royaume-Uni est une leçon pour tous les pro-européens qui luttent contre le populisme. Nous continuerons à œuvrer ensemble pour une Europe forte et unie, en construisant des ponts plutôt qu'en divisant notre continent.
- Je continuerai d'être un fervent défenseur des liens les plus étroits possibles entre l'UE et le Royaume-Uni. Je proposerai la semaine prochaine la création d'un groupe permanent de dialogue entre les parlementaires de l'UE et du Royaume-Uni. Au cours des négociations, nous ne devrions pas oublier que nous sommes et resterons des alliés proches.
- Le Parlement européen doit se préparer aux négociations complexes qui s'annoncent, en assurant les intérêts des citoyens de l'UE et en assurant des conditions de concurrence équitables pour nos entreprises. De nombreuses options pour de futures relations restent ouvertes et doivent être avancées de manière calme et pragmatique.
- La communication sur le Green Deal est le début d'un processus pour mettre l'Europe sur la bonne voie pour lutter contre le changement climatique et pour transformer ce défi en une opportunité pour nos citoyens et pour notre économie.

Guy Verhofstadt (député)
Le Brexit va maintenant se produire. Le peuple britannique a confirmé sa décision référendaire de 2016. L'UE doit maintenant se concentrer sur la construction d'un nouveau partenariat étroit, juste et durable avec la Grande-Bretagne. C'est dans notre intérêt commun.

Pascal Canfin (député)
- [Green Deal] Vous [Ursula von der Leyen] avez présenté le plus grand plan de transition écologique. Le groupe Renew Europe sera à vos côtés contre tous ceux qui veulent que rien ne change et ceux qui voudraient que tout change demain matin alors qu’on sait que ce n’est pas possible. (…) Aujourd’hui je suis fier d’être européen.
- Le Green Deal est le changement de jeu dont nous avions besoin! C'est une stratégie crédible qui couvre toutes les dimensions de la crise environnementale. L'action climatique sera désormais au cœur de toutes les politiques de l'UE.

Nathalie Loiseau (députée)
Le résultat est clair: les Britanniques veulent sortir de l’incertitude, passer à autre chose et rejettent Jeremy Corbyn. Boris Johnson n’est plus l’otage des Brexiters les plus durs. En route vers une séparation ordonnée et le début d’une nouvelle relation entre l’Union européenne et le Royaume Uni. Beaucoup de pain sur la planche.

Katalin Czeh (députée)
Nous écoutons la voix de centaines de milliers de jeunes dans les rues qui appellent à un avenir sûr et durable. RenewEurope façonne proactivement la Commission européenne. Le programme climatique de l'ONU. Le Green Deal s'assurera que l'Europe agisse maintenant!

Stéphane Séjournée (député)
Les annonces d’Ursula von der Leyen sur le Green Deal prouvent que l’Europe est le bon échelon pour répondre au défi climatique. Il faut maintenant passer à l’action. Nous ne tolèrerons pas le moins-disant environnemental et social, ni les reports.

Véronique Trillet-Lenoir (députée)
Ursula von der Leyen a présenté une stratégie pour le climat et l'environnement, c'est le Green Deal, le Pacte vert. Le meilleur indicateur de réussite de cette politique, ce sera le critère de santé et de bien-être des Européens.

Sylvie Brunet (députée)
Non, la réforme des retraites en France n’est pas imposée par la Commission européenne ! C’est un sujet qui relève de chaque État membre. D'ailleurs on a des systèmes très différents dans les 28 pays de l'Union européenne.

Marie-Pierre Vedrenne (députée)
- En affaiblissant volontairement l'OMC, Donald Trump sème encore un peu plus le chaos dans le commerce mondial.
- Face à Donald Trump, qui déstabilise les échanges économiques mondiaux, les Européens doivent rester unis pour peser sur la scène mondiale, notamment en étant plus offensifs.

● Allemagne
FDP
Christian Lindner (président)
- La victoire de Boris Johnson est un mandat clair pour lui de mettre en œuvre le Brexit. Ça me rend triste. En même temps, cela signifie: Nous devons à présent faire de nos relations avec le Royaume-Uni une priorité, afin qu'elles ne causent que peu de dégâts.
- Comment nos étudiants et nos chercheurs seront-ils les premiers au monde si les universités sont déconnectées pendant des semaines après d'éventuelles attaques cybernétiques? Nous avons besoin d'une force commune pour la sécurité de l'infrastructure numérique de nos écoles et universités.

● Belgique
cdH
Catherine Fonk (députée)
- La santé est une priorité pour le cdH par rapport à l’accessibilité, la qualité des soins, l’accès soutenable aux médicaments innovants...
- L’emploi est une autre priorité du cdH. De nombreuses choses sont à mettre en place notamment en matière d’aménagements des fins de carrières,...

● Espagne
Ciudadanos
Inès Arrimadas (députée)
Cs a un agenda libéral pour Madrid: modération fiscale ; liberté éducative ; stabilité et réformes. Nous avons besoin d'un gouvernement espagnol sans populistes ni nationalistes pour continuer à améliorer ensemble la vie des citoyens.

Lorena Roldan (députée de Catalogne)
Le PSOE doit décider s'il est du côté de ceux qui enfreignent la loi ou de ceux qui défendent la démocratie et la Constitution. Au sein du Cs, nous continuerons à nous battre pour que l'avenir de l'Espagne ne reste pas entre les mains de ceux qui veulent la rompre.

Ignacio Aguado (viceprésident de la communauté de Madrid)
Ce que l’on ne peut pas nous demander, c'est que nous soutenions un gouvernement avec Iglésias (leader de Podémos] comme vice-président et soutenu par des partis qui veulent mettre fin à l'Espagne.

● Italie
Italia Viva
Matteo Renzi (président)
Le mouvement des sardines a obtenu un résultat politique puissant : ils ont montré que la rue n’était pas seulement à Salvini. Le défi consiste maintenant à passer de la protestation à la proposition. Pour l'instant: félicitations aux organisateurs. Il n’y a rien de plus beau qu’un futur à écrire.

● Royaume Uni
Liberal democrats

Lors de cette élection [législative du 12 décembre], les démocrates libéraux ont obtenu 1,2 million de voix de plus qu'en 2017 et nous avons été rejoints par quelques nouveaux députés. Nous continuerons à nous battre pour des valeurs libérales et une société plus juste.

 Jo Swinson (ancienne présidente)
Il y aura une issue à cette montée nationaliste, et nous devons travailler ensemble pour la trouver. C’est un énorme travail à faire, la réponse est que nous nous mobilisons, nous nous organisons, nous nous unissons. Bien que je ne sois pas ton chef, je me joindrai à vous.

► Monde
● Canada
Justin Trudeau (Premier ministre)
- J’ai eu une bonne discussion avec le premier ministre québécois François Legault à Montréal aujourd’hui sur nos priorités communes pour améliorer la vie des Québécois : aller de l’avant avec le nouvel ALENA, investir dans l’infrastructure et le logement et lutter contre les changements climatiques.
- On vient de publier les lettres de mandat des ministres aujourd’hui afin que vous puissiez suivre les progrès qu’on réalise par rapport à nos priorités. Ces lettres décrivent les objectifs des membres du Conseil des ministres et les défis qui les attendent.
- Félicitations, Boris Johnson. Continuons à travailler ensemble pour faire avancer les dossiers qui importent à nos citoyens et maintenir les liens d’amitié solides entre le Canada et le Royaume-Uni.

● Etats-Unis
Parti démocrate

Nous avançons avec les articles de mise en accusation pour répondre d’urgence aux actes du Président, qui constituent une menace imminente et un danger clair et présent pour notre sécurité nationale et notre démocratie. Personne n'est au-dessus de la loi. Même pas le président.

Nancy Pelosi (speaker de la Chambre des représentants)
Cela fait sept ans que la tragédie a eu lieu à l'école primaire de SandyHook. Aujourd'hui, nous continuons à pleurer, et nous restons inspirés par l'action courageuse de tant de personnes pour mettre fin à l'épidémie de violence armée qui détruit les communautés américaines.

Hillary Clinton (ancienne secrétaire d’Etat)
-Assurez-vous que votre famille et vos amis voient les preuves par eux-mêmes: Le président a demandé à une puissance étrangère de s'ingérer dans les élections de 2020 pour son propre bénéfice politique. Les Américains méritent des élections libres et équitables. Il doit être tenu responsable.
- Je ne pouvais pas imaginer une meilleure Personne de l'année [du magazine Time] que Greta Thunberg. Je suis reconnaissant pour tout ce qu'elle a fait pour sensibiliser à la crise climatique et pour sa volonté de dire des vérités dures et motivantes. Comme elle l'a dit aujourd'hui: «Le changement arrive, que vous le vouliez ou non».

Joe Biden (candidat à la primaire démocrate, ancien vice-président)
- Donald Trump a présidé l'administration la plus corrompue de l'histoire américaine moderne.
- Nos enseignants ne sont pas que des éducateurs... ce sont des entraîneurs. Ils donnent à nos enfants la confiance dont ils ont besoin pour grandir, comme ils l’ont fait quand j’étais enfant. Si nous voulons investir dans l'avenir de l'Amérique, cela commence par soutenir nos enseignants.
- Le changement climatique est une crise mondiale qui exige une réponse mondiale.
- En tant que président, je demanderai un investissement sans précédent dans les infrastructures de notre pays afin que la classe moyenne américaine puisse être compétitive et gagner dans l’économie mondiale.
- Il n'y a pas de temps à perdre lorsqu'il s'agit de faire face à l'urgence climatique. Le premier jour, je prendrai des mesures audacieuses pour libérer l'énergie des énergies renouvelables et nous mettre sur la voie de devenir une économie d'énergie 100% propre avec des émissions nettes nulles d'ici 2050.

Michael Bloomberg (candidat à la primaire démocrate, ancien maire de New York)
- Aujourd'hui, nous renouvelons notre engagement à honorer les victimes de Sandy Hook et tous les Américains qui ont connu la dévastation de la violence par les armes à feu en luttant pour sauver les autres du même sort.
- Nous avons fait beaucoup de progrès dans la lutte contre le changement climatique, même si l'administration Trump travaille contre nous. Imaginez ce que nous pouvons faire de plus avec un président qui la prend en main directement.
- Nous réduirons les émissions de gaz à effet de serre dans toute l’économie américaine de 50 % d’ici 2030. D’autres candidats parlent de 2045 ou 2050 quand ils sont loin du pouvoir. Je me concentre sur le progrès immédiat parce que je suis quelqu’un qui agit, pas un beau parleur.

Eric Swalwell (représentant)
Je peux affirmer avec certitude que si un président démocrate faisait ce que Trump semble avoir fait de toute évidence, je serais à la Maison Blanche en disant : "Vous devriez démissionner.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire