mercredi 4 mars 2020

Actualités du Centre. Israël – Législatives: défaite du Centre et camouflet pour la démocratie

Benny Gantz & Yaïr Lapid
Ces troisième élections législatives en moins d’un an (sic!) n’ont pas permis de décanter la situation politique en Israël où l’on se retrouve à peu près dans la même configuration des deux précédents scrutins avec l’absence d’une majorité absolue d’un camp pour gouverner (il faut pour cela 61 sièges à la Knesset et la coalition de droite, en tête, n’en comptabilise que 58).
Malgré tout, ces législatives sont une victoire pour Netanyahu, une défaite pour les centristes et un camouflet pour la démocratie.
Victoire pour le premier ministre sortant (plutôt que de son parti, le Likoud) parce que la liste qu’il menait a augmenté ses voix (+4,24%) et ses sièges (+4 à 36) alors même qu’il est inculpé de corruption, fraude et abus de confiance dans pas moins de trois affaires!
De son côté, la coalition centriste Bleu blanc menée par Benny Gantz et Yaïr Lapid, si elle augmente légèrement son nombre de voix (+0,47%) reste stable en siège (à 33) et, surtout, dans le contexte de l’inculpation de Netanyahu, ne parvient pas à l’emporter.
Ce qui est, évidement, une défaite cinglante de la démocratie où un dirigeant populiste, démagogue, malhonnête, flirtant ouvertement avec les thèses d’extrême droite et étant soutenu inconditionnellement par Donald Trump mais également Vladimir Poutine, peut emporter des élections législatives…
Bien entendu, le contexte israélien a joué dans un pays qui se sent et est constamment menacé par ses voisins et où nombre de politiciens jouent avec succès sur les peurs de la population.
Mais cela n’explique pas tout et ce résultat, comme celui de la présidentielle américaine de 2016, montre que les électeurs peuvent voter majoritairement pour des personnages comme Netanyahu ou Trump dont le populisme et, surtout, la malhonnêteté sont connus de tous...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire