mardi 12 mai 2020

Propos centristes. France – Les trois étapes de la reprise économique; pas de pause de la transition écologique; reprise de l’école; municipales; reprise dans le bâtiment; développer une base industrielle solide et résiliente; tourisme, priorité nationale...


Voici une sélection, ce 12 mai 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

● Gouvernement
[Nota: dans ce gouvernement, certains membres ne sont pas centristes; nous retranscrivons cependant leurs propos en rapport avec leur fonction parce qu’ils font partie selon nos critères d’une équipe qui suit une politique globalement centriste]

Edouard Philippe (Premier ministre)
- Pour éviter de faire rimer crise sanitaire avec crise démocratique, nous avons décidé de procéder à l'installation des conseils municipaux.
- Après l’avis du Conseil scientifique, les conseils municipaux élus au premier tour entreront en fonction le lundi 18 mai : 30 000 communes auront un conseil municipal, un maire et des adjoints élus, au plus tard le jeudi 28 mai.

Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur)
- La réussite du déconfinement passe par la prudence et le civisme de chacun.
- 10 millions de masques ont été mis par l’État à disposition des opérateurs de transports en commun, pour leurs usagers. À ce jour, plus d'1,3 milliard de masques ont été importés en France, sans compter la puissante mobilisation de notre industrie.
- Près de 21 millions de contrôles ont été réalisés sur le territoire national : ils ont donné lieu à 1,1 million de contraventions, et pour 2/3 il s’agissait de personnes qui n’avaient pas d’attestation. Merci à nos forces pour leur mobilisation.

Jean-Yves Le Drian (ministre de l'Europe et des Affaires étrangères)
Coordination étroite et confiante avec le Canada et mon homologue canadien, avec qui j’ai évoqué hier soir notre réponse multilatérale à la crise du COVID-19 et les priorités de la relation bilatérale.

Bruno Le Maire (ministre de l’Economie et des Finances)
- La première étape était de protéger l'économie française. La deuxième est l'accompagnement des entreprises et des secteurs les plus fragilisés par cette crise du COVID19. Le troisième temps sera celui de la relance avec un cap: être la première économie décarbonée en Europe.
- Nous espérons une reprise importante du travail, que le plus grand nombre de salariés puissent retrouver leur entreprise et remettre la France en état de marche, dans des conditions de sécurité sanitaire maximale.
- Le gouvernement va procéder à des exonérations de cotisations sociales pour les TPE et PME du secteur viticole les plus en difficulté et met en place un dispositif de distillation de crise de 140M€. Au niveau européen, nous renouvellerons notre demande d'un fonds de compensation.
- Le secteur des travaux publics est vital pour notre économie. Quasiment à l'arrêt pendant plusieurs semaines, il redémarre progressivement depuis plusieurs jours.

Elisabeth Borne (ministre de la Transition écologique et solidaire)
- En matière d'écologie je préfère l'action aux discours déconnectés de la réalité. La France a dit non à une remise en question du Green Deal européen, il n'y aura pas de pause en matière de transition écologique
- Aucune remise en question de nos objectifs écologiques. Aucun moratoire. Accélération des mesures du quotidien. Engagements écologiques des entreprises soutenues. Je continuerai à tenir cette ligne.
- [Transports] Globalement, le déconfinement s’est bien passé. Le dispositif a été adapté.
- [Déconfinement] En quelques mois, on va avoir gagné plusieurs années de politique cyclable.
- Mon ambition est que la France devienne une nation du vélo.
- [Automobile] Je ne céderai rien à ceux qui voudraient un retour en arrière sur les normes environnementales. J’ai refusé tout moratoire.
- Conseils utiles des ONG pour les jours à venir : la nature s’est rapprochée de nous pendant le confinement, soyons vigilants à ne pas la détruire.

Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Education)
- Plus de 90% des communes ont réouvert les écoles alors qu’il fallait respecter un protocole sanitaire strict. Cela a été possible grâce au travail de tous et à l’esprit d’équipe entre l’Éducation nationale et les élus. Bravo! Ce même esprit constructif permettra d’aller vers 100%.
- Il faut ramener les élèves décrocheurs à l'école (...) on doit aller les chercher.
- Merci à tous ceux qui ont participé à la mobilisation générale pour réduire la fracture numérique pendant le confinement. Beaucoup reste à faire et nous le ferons!
- Épreuve orale de Français du Baccalauréat. Nous verrons à la fin du mois de mai si cette épreuve est maintenue ou remplacée par la note de contrôle continu.

Olivier Véran (ministre de la Solidarité et de la Santé)
- J’appelle chacun à faire attention et à respecter strictement les gestes barrières et la distanciation physique pour réduire la circulation du virus et le nombre de nouveaux foyers de contamination.
- Les zones vertes ne sont pas des zones sans virus. Des foyers de contamination peuvent apparaître : l’enjeu est alors de dépister, puis d’isoler ceux qui pourraient le propager, pour casser les chaînes de contamination.
- Chaque jour, et encore plus en cette période de COVID19, les infirmières et infirmiers sont au chevet des Français. Aujourd’hui, rendons-leur hommage. Pour leur travail et leur dévouement : un grand merci à toutes et tous !

Didier Guillaume (ministre de l’Agriculture)
Une première série de mesures de soutien spécifique pour le secteur viticole: exonération de charges pour les TPE/PME en difficulté, 140 M€ pour la distillation de crise et une relance de notre demande du fond de compensation au niveau européen.

Franck Riester (ministre de Culture)
- Notre méthode est simple: une reprise progressive, dans le respect des règles sanitaires, en lien avec les acteurs culturels, les maires et les préfets.
- Nous ferons le point fin mai de la situation épidémiologique pour voir si nous pouvons aller plus loin dans le déconfinement. (...) On travaille à pouvoir ouvrir la possibilité à du spectacle vivant et à la réouverture des salles de cinéma.
- C'est par une relance de l'activité, dans le respect des règles sanitaires, que nous pourrons assurer une rémunération à toutes celles et ceux qui travaillent dans le secteur de la Culture. C'est une priorité pour le gouvernement.
- Concernant les artistes et les techniciens [ils] vont pourvoir être protégés dans les mois qui viennent (...). Concernant les autres types de régimes c'est en lien avec Muriel Pénicaud qu'un certain nombre de décisions seront prises.
[- La réouverture des écoles] va laisser la possibilité d'ouvrir davantage d'activités pour l'éducation artistique et culturelle jusqu'à la fin du mois de juin mais aussi pendant l'été.

Gérald Darmanin (ministre de l'Action et des Comptes publics)
- Depuis le début de la crise sanitaire qui traverse notre pays, et particulièrement pendant la période de confinement, la mobilisation des agents de l’Etat est exemplaire. Merci pour votre engagement au service de la France.
- Nous avons mis en œuvre un plan d’aides à la hauteur de la crise que nous vivons, avec un seul objectif : protéger nos entreprises et nos salariés.

Muriel Pénicaud (ministre du Travail)
- Mon souci numéro un, il n'est pas que les salariés travaillent plus mais qu'ils retrouvent tous un travail.
- L'apprentissage est une voie d'excellence et une priorité pour l’emploi des jeunes. Nous protégeons les apprentis actuels: contrat prolongé, chômage partiel, maintien du financement des CFA, formation à distance. L’apprentissage est clé dans le plan de relance que nous préparons.
- 12,2 millions de salariés et 1 million d’entreprises sont protégés par le chômage partiel. Ce dispositif massif et inédit a permis de sauver l’emploi et les compétences. Il ne s’arrêtera pas brutalement au 1er juin. Il accompagnera la nécessaire reprise progressive.

Julien Denormandie (ministre de la Ville et du Logement)
- La construction est un secteur essentiel de l’économie française : 2 millions d’actifs, 11% du PIB et surtout des projets immobiliers pour les Français. Le gouvernement soutient et accompagne tous les acteurs dans cette reprise des chantiers en toute sécurité.
- J’ai confiance dans la capacité de l’ensemble des acteurs du bâtiment pour reprendre progressivement l’activité en toute sécurité, en s'appuyant notamment sur le guide sanitaire qui est là pour les aider.

Frédérique Vidal (ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation)
- Demain une aide exceptionnelle sera disponible sur etudiant.gouv.fr: elle permettra de soutenir ceux qui ont perdu un stage rémunéré ou un emploi pendant la crise ainsi que les étudiants ultramarins. Le virement sera fait directement sur le compte des étudiants. Cette aide vient s'ajouter à plusieurs dispositifs mis en place par le gouvernement, pleinement mobilisé pour aider les étudiants les + fragiles : financement de bons d'achat, d'épiceries sociales et solidaires, déblocage de 10M€ supplémentaires dédiés aux aides d'urgence...
- Chaque établissement est responsable des modalités de contrôle des connaissances. Les modalités d'examen cette année seront adaptées pour correspondre à la situation actuelle.

Sébastien Lecornu (ministre chargé des Collectivités territoriales)
- Il faut souligner le sens républicain de l’ensemble des élus dans la période de crise que nous connaissons, et les en remercier. De manière générale, l’information des nouveaux élus par les maires en place s’est bien passée. Pour le reste, nous ne pouvions pas aller plus vite en raison du confinement. L’élection d’un maire et de ses adjoints est considérée comme un vote au suffrage universel et doit donc se faire par un scrutin à bulletins secrets. C’est la Constitution qui l’exige. Il était donc impossible de procéder par audio ou visioconférence. Avec le début du déconfinement, en revanche, l’opération a pu être relancée. Saisi par le gouvernement, le Conseil scientifique sur le Covid a donné son avis favorable à la tenue de ces conseils. Nous allons tenir compte de leurs recommandations sanitaires dans le cadre d’une ordonnance qui fixera les conditions dans lesquelles nous pouvons organiser ces réunions et qui sera présentée par la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, et moi-même, lors du Conseil des ministres du 13 mai. À partir de là, le premier ministre pourra prendre le décret d’installation de ces conseils. Concrètement, les mandats issus de 2014 dans les communes ayant élu leur conseil municipal au premier tour tombent lundi prochain, soit une semaine seulement après le début du déconfinement. Ils ont ensuite cinq à dix jours pour organiser l’élection de leurs maires et adjoints. Résultat, le 28 mai à minuit au plus tard, plus de 30.000 communes auront de nouveaux élus.
- [Municipales] Il ne faut pas prendre en compte seulement la capacité à tenir le second tour, mais aussi la question de la campagne électorale qui le précède. Tous les territoires ne sont pas, par ailleurs, confrontés à la même situation. Un second tour dans un département classé rouge doit peut-être être regardé différemment par rapport à un département vert. Attendons l’avis du Conseil scientifique, qui sera remis au gouvernement, puis transmis avant le 23 mai au Parlement. Ensuite, il importera de mener une consultation très large des formations politiques et des associations d’élus pour bâtir le consensus le plus abouti.
- J’appelle tous les élus à prendre des décisions en accord avec leur préfet pour s’assurer de leur efficacité sur le terrain, de leur proportionnalité et surtout de leur légalité. Le Conseil d’État a déjà considéré qu’un maire ne pouvait pas imposer le port du masque à tous dans l’espace public si des considérations locales particulières ne l’obligeaient pas. Aussi, il ne faut pas que les maires se substituent aux autorités sanitaires. Revenons à la doctrine sur le port du masque: si c’est un moyen de protéger les autres, cela ne remplace pas les gestes barrières.

Adrien Taquet (secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance)
Évaluer les effets du confinement chez les enfants est un enjeu majeur du déconfinement. L'Éducation nationale aura un rôle crucial à jouer.

Cédric O (secrétaire d’Etat chargé du numérique)
Comme s'y est engagé le gouvernement, l’équipe-projet démarre la publication du code source et de la documentation de l’application StopCovid.

Jean-Baptiste Lemoyne (secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères)
- Le tourisme est une priorité nationale! Nous avons agi vite et fort pour soutenir la filière : exonérations de charges, PGE; jeudi, lors du comité interministériel du tourisme, l’accompagnement à la relance et la transformation sera présenté.
- A l’écoute des élus des territoires du littoral puis de la montagne, véritables atouts pour le tourisme. Au-delà de l’urgence, la relance devra permettre d’accélérer les investissements, en pionniers du tourisme durable.

Gabriel Attal (secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education)
Dans ce moment de crise sanitaire, la solidarité portée par les associations, par chacune et chacun d’entre nous, est essentielle. Rejoignez la réserve civique.

Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances)
- La relance et la reconstruction industrielle ne se fera pas en faisant l'économie de la transition écologique, énergétique et numérique.
- Face à la crise, nous avons mis en place un plan de sauvetage de 110 milliards d'euros pour: sauver le lien entre les salariés et leur entreprise, sauver la trésorerie des entreprises, sauver les indépendants.
- Aujourd'hui près d'un salarié du privé sur deux doit son salaire à l'Etat.
- En termes de politique économique et de mobilisation du collectif, cette crise remet tout en haut des priorités la nécessité de développer une base industrielle solide et résiliente. C'est un des enjeux de la sortie de crise.
- L'industrie peut enfin sortir de la caricature d'une activité polluante et au service de l'argent, pour montrer qu'elle apporte des solutions concrètes à des problèmes du quotidien.

Jean-Baptiste Djebbari (secrétaire d’Etat aux Transports)
Environ 5% des voyageurs se présentent sans masque. Ça prouve que la consigne a été bien respectée.

Marlène Schiappa (secrétaire d’Etat à l’Egalité hommes-femmes et à la Lutte contre les discriminations)
Dans 63% des familles de France, c’est la femme qui a préparé la totalité des repas selon l’étude commandée par le secrétariat d’Etat. En sortie de confinement, Je crains un épuisement silencieux des femmes.

● LaREM
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ou de gauche ne sont pas retranscrits]

Richard Ferrand (président de l’Assemblée nationale)
- Plus que jamais, l’enjeu est la préservation de notre modèle social, garant de la cohésion nationale. Le besoin de solidarité se conjugue au défi que nous devons relever de la souveraineté sanitaire, alimentaire, militaire et numérique.
- En cette journée internationale des infirmières et des infirmiers, la représentation nationale rend hommage à ces femmes et ces hommes, mobilisés chaque jour pour la santé de nos concitoyens, parfois au péril de la leur. Leur engagement quotidien nous oblige.

Stanislas Guerini (délégué général)
- Il faut que notre dispositif d’assurance-chômage protège un maximum de Français. C’est pourquoi LaREM plaide pour en assouplir les règles d’éligibilité, en concertation avec les partenaires sociaux.
- Comme le Gouvernement, La république en marche est particulièrement vigilante à l’attention portée aux plus précaires. Je plaide pour qu’on poursuive l’aide à destination des familles qui resteront notamment pénalisées par la fermeture des cantines scolaires.
- Dans cette crise, il y a ceux qui agissent et ceux qui, comme Marine Le Pen, commentent. Je préfère saluer la responsabilité de tous ceux qui se sont retroussés les manches plutôt qu'écouter ceux qui accusent en permanence sans jamais rien faire ni jamais rien proposer.

Aurore Bergé (porte-parole)
- La crise doit être une opportunité pour que la lutte contre les inégalités commence par les enjeux de l'éducation et de la culture.
- Le Parlement doit reprendre ses droits et ses prérogatives dès la sortie de l'état d'urgence. Nous jouons aujourd'hui un rôle clé en lien avec l'exécutif pour créer ou renforcer des dispositifs, accompagner toutes celles et ceux qui subissent la crise.
- Coup de chapeau à nos commerçants : ils font face, se sont adaptés, se mobilisent ! Pour vos achats, pensez à eux ! Heureuse de voir que le fonds de solidarité a été plus qu'utile pour les soutenir pendant le confinement.

●UDI
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ne sont pas retranscrits]

Jean-Christophe Lagarde (président)
Nous devons tous faire attention les uns aux autres : la clé du succès du déconfinement, c'est la responsabilité collective.

●Mouvement radical
Laurent Hénart (président)
Cette rentrée scolaire pas comme les autres se termine. Malgré une appréhension légitime face aux nouvelles habitudes sanitaires, j'ai vu des enseignants très impliqués et des élèves heureux de reprendre. Merci à toutes les équipes mobilisées pour réussir au mieux cette journée.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire