samedi 20 juin 2020

Propos centristes. France – L’Europe doit être à la hauteur de l'Histoire; 18 juin 1940; lutte contre le racisme; lutte contre le terrorisme et le radicalisme; les 150 propositions de la Convention citoyenne sur le climat…


Voici une sélection, ce 19 juin 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

● Emmanuel Macron (Président de la République)
- L’Europe doit être à la hauteur de l'Histoire en portant une relance ambitieuse, fondée sur la solidarité budgétaire. Après l'accord franco-allemand de 500 milliards d'euros et la proposition de la Commission européenne, trouvons un accord à 27 en juillet !
- Tout semblait perdu, mais la France n’était pas seule ! En accueillant le Général de Gaulle, le Royaume-Uni devenait notre refuge. Notre union fut notre force. 80 ans après, les liens qui nous unissent sont indéfectibles.
- J’ai voulu témoigner la reconnaissance infinie de la République française pour la ville de Londres, berceau de la France libre, en lui décernant la croix de la Légion d’honneur.

● Gouvernement
[Nota: dans ce gouvernement, certains membres ne sont pas centristes; nous retranscrivons cependant leurs propos en rapport avec leur fonction parce qu’ils font partie selon nos critères d’une équipe qui suit une politique globalement centriste]

Edouard Philippe (Premier ministre)
Merci au nouveau président de la CNCDH [Commission nationale consultative des droits de l’homme] pour son rapport sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie. Nous devons, génération après génération, collectivement combattre cette faiblesse de l’esprit, ces préjugés profondément enracinés dans l'âme humaine.

Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur)
- Audition devant la commission d’enquête du Sénat sur la radicalisation islamiste : j’ai pu réaffirmer que nous sommes intraitables contre le repli communautaire et toutes les formes de séparatismes. Il en va de notre unité nationale et de nos valeurs républicaines.
- Campagne électorale, vote par procuration, organisation du scrutin : tout est mis en œuvre pour que le second tour des Municipales se tienne dans les meilleures conditions démocratiques et sanitaires.

Florence Parly (ministre des Armées)
- 18 juin 1940. Il est 18h30 à Londres quand le général de Gaulle se saisit des ondes de la BBC. Combattre. Résister. S’unir. L’appel est lancé. 80 ans plus tard, sa voix résonne toujours dans la mémoire de chacun. Une voix qui, pour la France, sera à jamais celle de la liberté.
- Nous sommes engagés dans la bande sahélo-saharienne pour combattre la menace terroriste dans la région, former et équiper les armées nationales, favoriser le retour des services de l'Etat et soutenir le développement des pays concernés. Nous avons pris collectivement pris l'ascendant sur l'ennemi. Nous l'avons significativement entravé, malgré des conditions d'engagement très épouvantes, grâce à une présence quasi permanente sur le terrain, et à la réactivité et la mobilité de nos forces. Tant que les forces partenaires des pays sahéliens n'auront pas pris le relais, tant que les groupes terroristes conserveront une capacité de recrutement parmi les populations locales, le terrorisme n'aura pas été vaincu dans la région.

Bruno Le Maire (ministre de l’Economie et des Finances)
- 700 000 jeunes vont arriver sur le marché de l’emploi à la rentrée. Pour les soutenir, je suis favorable à la mise en place d’une prime à l’embauche des jeunes dès le mois de septembre.
- Soutien total du gouvernement aux start-up. Le Plan Tech comprend 1,2 milliard d’investissements et d’aides pour protéger nos entreprises et faire de la France une économie d’innovation de rupture.
- Les États-Unis ne veulent pas poursuivre les négociations sur la taxation du numérique à l’OCDE. La lettre que nous avons reçue est une provocation. Je vous confirme qu’il y aura bien une taxation des géants du numérique en France en 2020 comme en 2019.
- Ce qui définit de Gaulle c’est son sens des responsabilités pour la France. Aujourd’hui, il pourrait appeler à la reconstruction économique nationale, à bâtir une Europe puissante entre la Chine et les États-Unis, à une France qui place la raison au-dessus des passions.

Elisabeth Borne (ministre de la Transition écologique et solidaire)
- L’urgence climatique est là : nous devons y répondre avec des mesures fortes, notamment dans le cadre du plan de relance. Nous attendons beaucoup des propositions de la Convention citoyenne.
- Pour faire des choix de société forts en matière écologique, le référendum est une solution. Ce sont des sujets qui concernent le quotidien des Français, ils doivent pouvoir s'exprimer.
- 150 citoyens, 9 mois de travail, de débats, pour répondre à un objectif : les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 40% d'ici 2030. La dernière session de la Convention citoyenne s'ouvre aujourd'hui. Ses propositions me seront remises dimanche. Nous en attendons beaucoup.
- 150 citoyens ont travaillé pendant 9 mois d’arrache-pied pour formuler des propositions dans le cadre de la Convention citoyenne. C'est un vrai succès pour notre démocratie. Les Français doivent aujourd'hui être acteurs de ces propositions.
- [Plan vélo] C'est un succès incroyable, aujourd'hui on doit être à plus de 200 000 vélos réparés, ça marche tellement bien que j'ai triplé le plan, on vise un million de vélos réparés d'ici la fin de l'année.
- La stratégie maritime sera l’un des piliers de la relance durable du pays. J’ai réuni aujourd’hui les membres du conseil national de la mer et des littoraux pour partager un diagnostic et construire des propositions.

Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Education)
Tout le personnel de l'éducation est mobilisé pour prévenir, détecter et agir contre la radicalisation en étant conscient du problème. Il y a nécessité de faire pleine lumière sur les comportements qui vont à l'encontre des principes de la République.

Olivier Véran (ministre de la Solidarité et de la Santé)
La relocalisation des industries de santé est une priorité! Augmenter nos capacités de production, sécuriser l’accès aux produits de santé, soutenir la recherche, construire une résilience européenne face aux crises sanitaires. Le plan d’action du Gouvernement.

Didier Guillaume (ministre de l’Agriculture)
Échanges avec la coop agricole sur le plan de soutien aux filières agricoles, sur leurs propositions pour assurer la souveraineté alimentaire en France et en Europe tout en accélérant la transition agro écologique des exploitations.

Franck Riester (ministre de Culture)
Pour septembre, on travaille à ce qu'il y ait plus de contraintes d'organisation des salles, pour permettre à tous les spectacles de recommencer.

Muriel Pénicaud (ministre du Travail)
Pour réussir la stratégie de lutte contre la pauvreté, le budget du ministère du travail pour l’insertion par l’activité économique a été porté à 1 milliard d’€ en 2020. Dans la crise nous soutenons l’IAE pour continuer à donner une chance d’emploi aux +fragiles.

Marc Fesneau (ministre des Relations avec le Parlement)
- Je me méfie des exercices qui conduisent chacun à revenir avec les mêmes idées d'avant-crise. Je vois beaucoup de propositions de dépenses supplémentaires. Par postulat, je pense qu'il faut regarder avec intérêt et bienveillance les propositions d'autres horizons.
- Les élections municipales sont un moment important de vie démocratique pour le pays et les partis. C'est l'occasion de faire monter des générations. La vie locale, c'est une des meilleures voies d'apprentissage de la vie publique.
- J'ai vu que certains parlementaires se félicitaient que de 40 ordonnances, nous soyons arrivés à 10. Cela ne s'est pas fait contre le gouvernement. C'est un travail collectif. Reconnaissons que les ordonnances étaient utiles dans le moment que nous avons vécu.
- Avant de demander une commission d'enquête, j'invite à ce qu'on laisse faire l'enquête, les policiers, la justice. Une commission d'enquête regarde, une fois les faits établis et la distance nécessaire passée, les éventuels dysfonctionnements.
- Les décisions du Conseil constitutionnel, c'est un tout : elles doivent être respectées, quelles qu'elles soient. Sur le fond, il reconnaît que les motivations de la loi Avia [contre la haine sur internet] sont justes, mais que les outils doivent être différents. C'est le rôle du législateur.

Adrien Taquet (secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance)
- Chaque année dans le monde, un milliard d'enfants sont victimes d'au moins une forme de violence. Je participe au lancement du premier rapport mondial de l'OMS sur les violences faites aux enfants.
- Ces derniers mois, des dizaines de milliers d’enfants n’ont pas reçu les vaccinations nécessaires pour les protéger. Elles doivent reprendre de toute urgence ! Les cabinets médicaux sont équipés pour recevoir des patients en respectant les consignes sanitaires.

Amélie de Montchalin (secrétaire d’Etat aux Affaires européennes)
- Le plan de relance européen est nécessaire et urgent. Il n’y a pas d’autre solution à une crise qui touche tous les pays européens en même temps. On n’a pas le choix. Notre responsabilité commune est d’avoir un accord, et nous l’aurons.
- Un grand pas a été franchi: autour de la table du Conseil européen, plus aucun État ne conteste la relance forte, rapide, et solidaire proposée par la France et l’Allemagne. Il nous faut désormais travailler à un accord en juillet qui tienne compte des besoins exprimés aujourd’hui par chacun.
- La relation que nous avons avec les Britanniques n’est pas réductible au Brexit. Ils ont tout intérêt à ce que nous ayons un accord équilibré, parce qu’ils en ont plus besoin que nous. Nous ne voulons ni gagnant ni perdant.
- Le Général de Gaulle se battait pour une France libre et indépendante. Emmanuel Macron se bat depuis 3 ans pour une souveraineté française et européenne qui peut seule tracer un chemin de grandeur et de liberté pour la France, face à la Chine et aux États-Unis.
- À l’heure où les peuples s’élèvent contre les discriminations, l’Europe doit montrer l’exemple. Nous, France, Allemagne et République-Tchèque condamnons avec la plus grande fermeté toute mesure conduisant à exclure ou discriminer les LGBTQI+.

Cédric O (secrétaire d’Etat chargé du numérique)
Réunis avec les signataires de « l’Appel du 18 mai » pour l’emploi dans le numérique. Face à la crise, nous travaillons aux côtés des acteurs du terrain, pour former les citoyens aux métiers du numérique et permettre à tous d’accéder à l’emploi.

Jean-Baptiste Lemoyne (secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères)
- Le Président de la République Emmanuel Macron œuvre depuis 2017 pour refonder une France et une Europe fortes. Le gaullisme c’est une voix forte pour la France, l’indépendance et la souveraineté retrouvée. Et c’est une 3ème voie tant au niveau économique et social qu’international.
- Quand je vois Marine Le Pen qui va chercher à se financer en Russie ou Jean-Luc Mélenchon qui fait de l’œil au régime vénézuélien, je considère que ce n'est pas ça le gaullisme!
- Au niveau européen, on a à peu près tous maîtrisé l'épidémie et c'est très important. Le 3/4 du tourisme en France est européen. Ce sont des Hollandais, des Allemands, des Italiens... On est prêt à leur dérouler le tapis rouge!
- Au 1er juillet, l'idée est d'avoir une liste d'une cinquantaine de pays qui ont maîtrisé l'épidémie, qui ne mettent pas en jeu la sécurité sanitaire des Français et dans lesquels nous pourrons aller.
- L’ouverture des frontières extérieures au 1er juillet fait l’objet d’un travail intense au plan européen, à partir de critères épidémiologiques. Une ouverture coordonnée et progressive est impérative pour assurer la santé des Français et des Européens.

Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances)
- Il existe plusieurs bonnes raisons pour préférer un masque textile lavable et réutilisable à filtration garantie, plutôt qu'un masque de type chirurgical à usage unique. D'abord, c’est bon pour le porte-monnaie : il coûte moins cher à l'usage. Les masques textiles lavables et réutilisables à filtration garantie, c’est bon pour la planète ! Un masque textile à filtration garantie lavable 20 fois, c’est 21 utilisations possibles pour un seul masque ! Les masques textiles lavables et réutilisables à filtration garantie, c’est bon pour l’emploi en France ! Plus de 400 entreprises se sont mobilisées pendant la crise. Acheter leurs masques, c’est soutenir l’emploi dans les territoires.
- L'enjeu est de concilier souveraineté sanitaire (...) et souveraineté industrielle.
- Construire la résilience aux crises sanitaires à l'échelle européenne.Mobilisation des outils européens de financement de l'innovation (8 projets financés à hauteurs de 57,4 millions €. Appel à la mise en place d'une coordination européenne renforcée.

Brune Poirson (secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire)
Je me réjouis de l’adoption du règlement établissant une taxonomie européenne qui permettra d’identifier les activités bénéfiques pour le climat et l'environnement. Un outil à mettre en œuvre rapidement pour bien orienter les investissements lors de relance de l'économie.

Marlène Schiappa (secrétaire d’Etat à l’Egalité hommes-femmes et à la Lutte contre les discriminations)
Rien ne justifie qu’on crie des propos insultants à qui que ce soit dans la rue, de surcroît aggravés de racisme et de menaces! Le respect doit primer dans le débat. Quels que soient nos désaccords, soutien total à Rokhaya Diallo face à ces faits inadmissibles.

Laurent Nunez (secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’intérieur)
Force doit rester à la loi. Merci aux policiers engagés à Dijon ce matin : j’étais mardi à leurs côtés et je sais leur détermination, leur sens de l’État et leur dévouement. Ici, comme partout sur le territoire, ils ont toute notre reconnaissance.

● LaREM
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ou de gauche ne sont pas retranscrits]

Richard Ferrand (président de l’Assemblée nationale)
- L'insertion par l'activité économique, l'émancipation par le travail, l'investissement dans l'apprentissage, la formation... des chantiers prioritaires pour la reconstruction du pays.
- Pour la relance, la solidarité intergénérationnelle et le soutien à l'emploi des jeunes seront indispensables.
- Parmi les 1038 Compagnons de la Libération décorés de l’Ordre de la Libération par le Général de Gaulle, 67 ont été député, 2 Président de l’Assemblée. A l'occasion des 80 ans de l’appel du 18 juin, hommage à ceux qui ont incarné "la volonté de ne pas succomber".
- Adapter notre économie et nos modes de vie à la protection de l'environnement, ce n'est plus une exigence. C'est devenu une nécessité et une opportunité pour une croissance verte.

Stanislas Guerini (délégué général)
- Dans la même semaine, nous avons voté la création d’une 5ème branche de la Sécurité sociale et l'instauration d'un seuil minimal de retraite agricole à 85% du SMIC. Ce sont là deux avancées sociales historiques qui vont changer la vie de millions de Français. Très grande fierté !
- [18 juin 1940] Une date à jamais gravée dans l'histoire de France. Il y a 80 ans, le Général de Gaulle appelait les Français(es) à refuser la capitulation, à l'esprit de résilience et de résistance. 80 ans après, ses mots résonnent encore.

Gilles Le Gendre (président du groupe à l’Assemblée nationale)
- Il y a 3 ans, les députés LaREM étaient élus. Depuis, nous avons mené une politique ambitieuse qui a permis : d'augmenter le pouvoir d'achat, de protéger les plus fragiles, d'investir dans l'égalité des chances à l'école, d'engager une écologie de résultats.
- Les députés LaREM sont fiers de mettre fin à une inégalité qui frappait le monde rural : nous votons un seuil minimal de retraite agricole à 85% du SMIC.

Aurore Bergé (porte-parole)
- A l'unanimité, nous votons la proposition de loi visant à revaloriser les pensions agricoles. Garantie de pension qui passe de 75% à 85% du SMIC. En moyenne +110€/mois pour 200 000 retraités Une loi juste pour permettre des retraites plus dignes pour nos agriculteurs.
- L’appel du 18 juin 1940 porte en lui une espérance invincible en la France qui exhorte notre nation à la résilience, à l’indépendance et au rassemblement.

Olivia Gregoire (députée)
- L'urgence est à la relance de notre économie mais je suis convaincue que la participation y participera  il faut que les salariés soient associés au destin de leur entreprise, en particulier dans les PME qui ont plus de difficultés que les grands groupes à attirer les talents.
- La participation aujourd'hui c'est 1.400 € par bénéficiaire, jusqu'à 2.500 € en l'additionnant aux autres dispositifs d'épargne salariale : la généraliser, ce serait donc ouvrir l'équivalent d'un gros 13e mois pour les 4 millions de salariés qui travaillent dans les PME.
- Généraliser le partage du profit doit se faire avec les entreprises, non contre elles : l'enjeu, c'est que ce soit l'Etat qui prenne en charge la complexité du calcul et l'entreprise qui redistribue à ses salariés. C'est une révolution dans l'approche !

●MoDem
Patrick Mignola (président du groupe à l’Assemblée nationale)
La participation relancée par Olivia Grégoire, l’intéressement défendu par le groupe MoDem, l’actionnariat salarié de la loi PACTE sont de puissants leviers pour relancer l’économie. Pour repartir, il faut mieux répartir : le pays sortira de cette crise plus fort et plus juste.

Sarah El Hairy (porte-parole)
Il y a 80 ans le général De Gaulle lançait sur les ondes de la BBC son appel à le rejoindre pour continuer le combat. "Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas. "

Isabelle Florennes (députée)
Très heureuse d’avoir pu échanger avec Emmanuel Macron ce matin lors de la cérémonie célébrant les 80 ans de l’Appel du Général de Gaulle. J’ai pu lui redire tout mon soutien et celui des députés MoDem dans cette crise et pour la relance de notre pays.

●UDI
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ne sont pas retranscrits]

Jean-Christophe Lagarde (président)
- La taxe GAFA est une taxe cachée sur les artisans français : voilà pourquoi je défends plutôt un Droit de propriété sur les données personnelles.
- L'UDI propose de créer un vrai droit de propriété sur les données pour redonner le contrôle aux Européens : Facebook, Google et les géants du numériques devront rémunérer les citoyens quand ils exploitent leurs données personnelles !
- [Masques] ce que révèle notre commission d’enquête, c’est que la tête de l’État a détruit des stocks sans les renouveler car elle ne croyait pas en leur utilité.
- Je trouve tellement ridicules tous ces responsables politiques qui cherchent à se faire passer pour les enfants de De Gaulle, de la gauche qui l’a toujours combattu jusqu’aux héritiers de ceux qui ont cherché à l’assassiner.
- Il est hors de question de mettre fin à l'état d'urgence sanitaire sans retirer toutes les lois d'exception et les contraintes sur nos libertés.

●Mouvement radical
Laurent Hénart (président)
- Nous célébrons aujourd’hui le 80e anniversaire de l’appel du 18 Juin 1940. Alors que l’armistice est sur le point d’être signée, le général De Gaulle appelle à résister. Il a fait souffler le vent de la France libre, une France prête à tous les combats !
- Historique, intemporel. 80 ans plus tard, les mots du Général De Gaulle résonnent toujours. C'est l'appel de l'unité, de la résistance et de la résilience. À chaque fois que le pays semblait à terre. il a su rassembler les Français, dans un sursaut de fierté, de volonté et de courage. Nous sommes une grande nation, un grand pays, soyons en dignes.

● Autres
(Personnalités ou organisations centristes)
Jean-Pierre Raffarin (ancien premier ministre)
- La priorité des priorités, c'est la cohésion sociale.
- La violence à atteint la cote d’alerte dans la société française.
- Les partis politiques républicains devraient signer un pacte anti-violence.
- Le virus a déclaré la guerre froide entre les USA et la Chine.
- Le Président est l’homme de l’essentiel.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire