samedi 19 avril 2008

Actualités du Centre. Etats-Unis Présidentielle 2008 Les électeurs démocrates préfèrent désormais Barack Obama

Les électeurs démocrates estiment que Barack Obama a désormais davantage de chances qu'Hillary Clinton de battre le républicain John McCain à l'élection présidentielle du 4 novembre, révèle un sondage AP-Yahoo News publié quelques jours avant une primaire en Pennsylvanie cruciale pour l'ex-First Lady. Une nette majorité d'électeurs démocrates, 56%, pensent que M. Obama a les meilleures chances de battre John McCain, alors qu'ils n'étaient que 33% de cet avis fin janvier, montre le sondage publié jeudi. Inversement, ils ne sont plus que 43%, au lieu de 56% il y a trois mois, à estimer que Mme Clinton est la mieux placée pour l'emporter en novembre. Le sondage est de mauvais augure pour la sénatrice de New York avant le vote de Pennsylvanie mardi, dernier gros lot de la course des primaires avec 158 délégués en jeu. Même si elle l'emporte, comme le prédisent les sondages, elle ne devrait pas être en mesure de réduire de manière significative l'avance de son adversaire, qui compte 1.645 délégués contre 1.504 à sa rivale.
Selon un autre sondage réalisé cette semaine, John McCain fait jeu égal avec M. Obama et Mme Clinton: le sénateur de l'Arizona est crédité de 37% des intentions de vote contre 35% au candidat démocrate, quel qu'il soit, selon le sondage qui comporte une marge d'erreur de 2,3 points. Il y a cinq mois encore la présidence semblait promise au candidat du parti de l'âne, les Américains disant alors préférer élire un démocrate à une majorité de 40% contre 27% préférant un républicain. M. Obama, obscur parlementaire de l'Etat de l'Illinois il y a encore quatre ans, a gagné en notoriété auprès des électeurs de toute tendance politique. Mais sa lutte fratricide avec Mme Clinton pour l'investiture démocrate en vue de l'élection présidentielle n'est pas sans conséquence pour son image: le sondage montre que davantage d'Américains le jugent sans expérience, non éthique et malhonnête. Et 15% pensent, à tort, qu'il est de religion musulmane, souvent sur la foi de rumeurs erronées circulant sur Internet. Ceux qui le jugent "pas du tout honnête" sont passés de 18% à l'automne dernier à 27%, une dégradation qui intervient après les propos incendiaires de son ancien pasteur. Mais ceux qui émettent cette opinion sont souvent des républicains ou des indépendants conservateurs qui sont peu susceptibles de voter pour un démocrate. Toutefois M. Obama est jugé plus honnête, sympathique, éthique et "rafraîchissant" que Mme Clinton, qui sur tous ces points a vu sa cote baisser depuis janvier.
Pour sa part, John McCain, déjà assuré d'obtenir l'investiture républicaine, progresse auprès des électeurs démocrates indécis et des indépendants mécontents. Selon un sondage AP-Yahoo publié mercredi, il est de plus en plus considéré comme sympathique et n'est plus perçu comme l'outsider d'un possible duel face M. Obama ou Mme Clinton. Une des raisons possibles de la montée du sénateur de l'Arizona était visible mercredi soir lorsque M. Obama et Mme Clinton se sont querellés pendant de longues minutes plutôt que de parler de leur projet lors de leur seul débat télévisé en Pennsylvanie.
Le sondage a été mené du 2 au 14 avril auprès de 1.844 adultes, dont 863 démocrates pour lesquels la marge d'erreur est de 3,3 points et 668 républicains (marge d'erreur de 3,8 points). L'enquête a été réalisée sur Internet par l'institut Knowledge Networks.

Aucun commentaire: