jeudi 15 mai 2008

Actualités-France

François Bayrou estime que le Mouvement démocrate est en ordre de marche


Le président du Mouvement démocrate François Bayrou, a mis mercredi le Nouveau Centre au défi de "rester fidèle à ses idées" lors du vote sur la réforme des institutions. "On va avoir un rendez-vous très intéressant, c'est le vote sur les institutions", a déclaré M. Bayrou, interrogé sur le prochain congrès fondateur du Nouveau Centre (ex-UDF ralliés à Nicolas Sarkozy), lors d'un point de presse à l'issue du premier conseil national du MoDem. Il a rappelé avoir défendu pendant la campagne présidentielle l'introduction d'une dose de proportionnelle aux législatives et l'interdiction pour l'Etat de présenter un budget en déficit de fonctionnement hors période de récession, des combats aujourd'hui poursuivis par le NC.

"Si ces principes, notamment celui sur la loi électorale, sont dans la loi" constitutionnelle, "alors on peut la voter. Si ces principes n'y sont pas, la raison et la cohérence commandent qu'on ne la vote pas", a réaffirmé le député des Pyrénées-Atlantiques. "On va voir qui est fidèle à ses idées", a-t-il ajouté à l'attention du NC. "S'ils vont jusqu'au bout et ont des actes d'indépendance, j'en serai le premier heureux. Pour l'instant, je n'ai pas observé qu'ils aient eu cette indépendance, sur aucun des votes depuis la début de la législature".

M. Bayrou a confirmé avoir déposé plusieurs amendements au projet de réforme des institutions: sur la défense des langues régionales, sur une "loi électorale équitable", sans laquelle il ne votera pas le projet de loi constitutionnelle, sur l'indépendance des médias, et un autre prévoyant que si le président de la République s'exprime devant le Congrès, il doit ensuite assister à un débat sans vote. Le conseil national a adopté le réglement intérieur du MoDem, a d'autre part indiqué M. Bayrou, estimant que "désormais le Mouvement Démocrate est en ordre de marche". Le MoDem organise le 8 juin à Paris une journée consacrée à l'Europe, "un an exactement avant les élections européennes", a-t-il ajouté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire