dimanche 5 juin 2016

Présidentielle 2017. Les électeurs centristes veulent des mesures concrètes, du changement et du renouveau

Selon la quatrième vague du sondage IPSOS pour le Cevipof (centre d’études de la vie politique) de Sciences po Paris, les électeurs centristes souhaitent que les électeurs centristes apportent d’abord des mesures concrètes mais aussi du changement ainsi que du renouveau.
Les sondés pouvaient choisir trois items dans la liste fermée proposée.
Les sympathisants du MoDem ont choisi, dans l’ordre, les mesures concrètes (67%) et, à égalité, le changement, le renouveau, la justice (27%) puis la confiance (25%) et l’autorité et l’égalité (19%).
Les sympathisants de l’UDI ont choisi, dans l’ordre, les mesures concrètes (70%), le changement (33%) et, à égalité, le renouveau, la confiance et l’autorité (27%) puis la justice (25%) et l’espoir (19%).
Les Français, dans leur ensemble ont choisi les mesures concrètes (58%), le changement (35%), la justice (33%), le renouveau (25%), la confiance (24%), l’autorité (22%), l’égalité (20%), l’espoir (17%), l’écoute (13%), du sens (12%), la solidarité (11%), l’apaisement (10%), l’unité (7%) et la grandeur (4%).
Les trois items préférés à gauche sont les mesures concrètes, l’égalité et la justice.
Les trois items préférés à droite sont les mesures concrètes, le changement et l’autorité.
Pour ce qui est de ce qui attend la France dans les prochaines années (dans une liste également fermée mais une seule réponse), c’est l’explosion sociale qui vient en tête chez les sympathisants MoDem (avec 28%) devant l’immobilisme (avec 20%) et le déclin (avec 17%).
Le premier concept positif, le progrès, vient seulement en quatrième position avec 12%.
Chez les sympathisants UDI, c’est l’immobilisme qui vient en tête (avec 22%) devant l’explosion sociale (avec 21%) et le déclin (19%).
Le premier concept positif est également le progrès, en quatrième position mais avec 17%.
Les choix des Français sont l’explosion sociale (29%), le déclin (17%) et l’immobilisme (14%).
Le premier concept positif, le progrès, ne vient qu’en cinquième position (10%) derrière la décadence (11%) du fait du choix de ce dernier concept par beaucoup de sympathisants de la droite radicale et de l’extrême-droite qui ont également été très nombreux à choisir le concept de la guerre civile (qui est même le concept choisit en premier par les sympathisants du FN à égalité avec l’explosion sociale)...
(Sondage IPSOS réalisé du 13 au 22 mai 2016 par internet auprès d’un échantillon de 19455 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)

Alexandre Vatimbella


A lire aussi:


Aucun commentaire: