lundi 30 mai 2016

Présidentielle 2017. Pour 25% des Français, Bayrou serait un bon président, Lagarde à 5%

François Bayrou & Jean-Christophe Lagarde
Un récent sondage Viavoice pour Libération montre que 25% des Français estiment que François Bayrou ferait un bon président.
Il arrive en quatrième position, derrière les deux «stars» actuelles des sondages, Alain Juppé (45%) et Emmanuel Macron (34%) mais aussi, plus étonnant, François Fillon (29%), à égalité avec Marine Le Pen.
Il devance Bruno Le Maire (23%), Manuel Valls (22%) et Nicolas Sarkozy (21%).
Jean-Christophe Lagarde, le président de l’UDI se classe en vingt-troisième position avec 5% sur vingt-huit personnalités testées.
Quand on demande aux Français quel serait le meilleur candidat pour représenter la Droite et le Centre en 2017, 8% citent François Bayrou qui arrive troisième derrière Alain Juppé (28%) et Nicolas Sarkozy (11%).
Mais auprès des sympathisants de la Droite et du Centre, le président du Mouvement démocrate arrive en cinquième position avec 7% derrière Alain Juppé (38%), Nicolas Sarkozy (21%), Bruno Le Maire (11%), François Fillon (8%), juste devant Nicolas Dupont-Aignan (6%).
Quant au dernier baromètre de BVA pour Orange et iTélé, aux souhaits des Français sur les personnalités qui devraient avoir «davantage d’influence dans la vie politique française», François Bayrou se classe en troisième position (33%) derrière Alain Juppé (46%) et Emmanuel Macron (45%) et devant Bruno Le Maire (32%).
Mais si l’on ne prend que les sympathisants d la Droite et du Centre, il n’arrive qu’en 10° position (avec 29%).
Chez les sympathisants de LR, il obtient 25% et se classe 14°… derrière Rama Yade (30%), Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen (28%).
Jean-Christophe Lagarde, avec 11%, se classe en 33° position (sur 38).
Par ailleurs, dans le dernier baromètre de popularité d’Odoxa pour L’Express, France Inter et la presse régionale, François Bayrou arrive en quatrième position avec 29% d’«adhésion» derrière Nicolas Hulot (43%), Alain Juppé (38%) et Emmanuel Macron (36%).
En outre, lors d’une interview à France Info, vendredi 27 mai, François Bayrou a réitéré son soutien à Alain Juppé en déclarant «J’ai de l’estime pour Alain Juppé et je le soutiendrai s’il est choisi. Il a voulu aller dans le mécanisme de la primaire, moi je redoute le mécanisme de la primaire. C’est une différence d’appréciation entre nous. Cela n’empêche pas aujourd’hui que ce soit celui qui apparait aujourd’hui comme pouvant rassembler le pays dans un moment où notre pays a un très grand besoin de rassemblement».
Et il a vanté son abnégation en la matière: «Je crois que c’est très intéressant et que ça apporte quelque chose au débat, quelqu’un qui a un socle électoral important – vous avez lu les sondages – qui puisse dire ‘écoutez, je suis prêt à travailler pour un autre. Je ne mets pas mon sort en premier, ni mon intérêt en premier, ce que je mets en premier c’est l’intérêt du pays’. Il y a des moments – et vous voyez bien que l’on est dans un de ces moments-là – où lorsqu’une personnalité peut être rassembleuse, il est intéressant de dire: ‘je tends la main et je peux travailler avec cette personnalité’».
(Sondage Viavoice réalisé du 13 au 16 mai 2016 par internet auprès d’un échantillon de 1004 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points // Sondage BVA réalisé les 23 et 24 mai 2016 par internet auprès d’un échantillon de 1348 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points // Sondage Odoxa réalisé les 19 et 20 mai 2016 par internet auprès d’un échantillon de 1020 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)

Alexandre Vatimbella


A lire aussi:


Aucun commentaire: