samedi 28 janvier 2017

Vues du Centre – Thomas Pape. Plus jamais Fillon!

Dans cette rubrique, nous publions les points de vue de personnalités centristes qui ne reflètent pas nécessairement ceux du CREC. Ces points de vue ont pour but d’ouvrir le débat et de faire progresser la pensée centriste.
Thomas Pape est un centriste de longue date autrefois adhérent de l’UDF. Ses propos sont les siens et non ceux du CREC.



Alain Juppé & François Fillon
Comme beaucoup de centristes, j’allais voter pour François Fillon en me bouchant le nez et les oreilles, en fermant les yeux.

Il est ainsi le représentant d’une droite dure qui a toujours détesté les centristes, en cela il n’est pas très différent de Sarkozy.

Mais, il n’est pas Marine Le Pen.

Le scandale de ce que désormais les médias appellent le «Pénélope Gate» m’a vacciné et m’a fait prendre conscience que le candidat LR n’était vraiment pas compatible avec les valeurs du Centre (ça je le savais déjà) mais, qu’en plus, il n’était pas l’honnête homme, intègre et incorruptible, personnage qu’il s’est inventé avec l’appui de médias complaisants, et surtout qu’il avait roulé le peuple français dans la farine.

Quand je dis cela, je n’exagère en rien la situation.

Fillon ne pouvait me décevoir parce que je n’avais pas beaucoup d’atomes crochus avec lui.

Pour autant, plutôt de centre-droit, j’avais décidé de voter pour lui lors du premier tour de la présidentielle et non pas Emmanuel Macron dont certains points de la personnalité me semblaient un peu flous.

Mais que dire alors aujourd’hui de ceux de François Fillon qui est peut-être en train de mentir effrontément aux Français en prétendant que sa femme a bien travaillé alors qu’elle a toujours affirmé le contraire et qu’aucune preuve tangible n’existe.

Je ne parle pas des témoignages arrangés et des «dossiers» qui vont fleurir dans les prochains jours pour prouver l’improuvable et qui seront encore plus une raison de ne pas accorder ma confiance à un homme qui me demande, dans cette période difficile pour le pays, de faire des efforts pendant qu’il continue à vivre sur une planète qui n’est la mienne.

Alors, je vais mieux écouter Macron, mieux tenter de savoir qui il est.

Et si Juppé ne revient pas dans la course, comme il l’a annoncé (mais il ne pouvait pas faire autrement pour l’instant), je pense que ma voix ira du côté de l’ancien ministre de l’Economie de François Hollande.



Thomas Pape




Aucun commentaire: