mardi 8 août 2017

Actualités du Centre. Conseil constitutionnel: le renoncement de Mercier, nouvelle déconvenue pour Bayrou

Michel Mercier & François Bayrou
Michel Mercier qui venait d’être nommé au Conseil constitutionnel par Gérard Larcher, le président du Sénat, vient de renoncer à occuper ce poste.
Sous le coup d’une enquête du parquet financier pour possibles détournements de fonds après que le Canard enchaîné ait révélé qu’il avait employé sa fille comme assistante parlementaire alors que celle-ci vivait à Londres, il a expliqué qu’il n’y aurait pas la sérénité nécessaire pour qu’il puisse devenir membre de cet organisme chargé de la constitutionnalité des lois et de la bonne tenue des élections.
«Alors que ma nomination n'est pas définitive, et dans les conditions créées par l'ouverture de cette enquête, je considère aujourd'hui que je ne pourrai pas siéger avec la sérénité nécessaire au Conseil constitutionnel», a-t-il ainsi expliqué dans un communiqué.
Il a indiqué, par ailleurs, qu’il conservait ses mandats électifs dont son siège de sénateur.
Cet ancien ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy est surtout un centriste de toujours de même qu’un proche de François Bayrou.
Après ses déboires suite à l’affaire des assistants parlementaires européens du MoDem qui lui a couté son poste de ministre de la Justice et celui de ministre des Affaires européennes à sa fidèle collaboratrice, Marielle de Sarnez ainsi que son influence sur le gouvernement où il était numéro trois et ministre d’Etat, voilà une nouvelle déconvenue pour le maire de Pau.


Aucun commentaire: