lundi 3 juin 2019

Propos centristes. Environnement dans la Constitution et à l’école; 7 attentats déjoués en 2019; acte II du quinquennat à commencé…

Voici une sélection, ce 3 juin 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France et dans le monde.

► France
● Gouvernement
François de Rugy (ministre d’Etat de la Transition écologique et solidaire)
- La République française agit pour la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et contre les changements climatiques» L’écologie sera inscrite à l’article 1er de notre Constitution aux côtés des autres principes fondamentaux de la République française
- En matière d’écologie, il ne faut pas seulement faire bouger l’État. Il faut que tout le monde participe. La Convention citoyenne pour le climat a été pratiquée en Irlande. Cela a permis de faire changer les choses
- Avec le score de Yannick Jadot aux élections européennes, les Français nous ont dit qu’ils voulaient que le Gouvernement fasse plus pour l’écologie. Je ne peux que m'en réjouir. Nous devons faire plus vite et aller plus loin.
- Si les Verts veulent être efficaces pour l'écologie ils ne peuvent pas rester tout seul dans leur coin
- Si on interdit tous les vols là où il y a un train qui met moins de 5h, ça veut dire qu'on ne peut plus utiliser l'avion en France.
- [Fin des moteurs thermiques pour 2040] C'est bien d'avoir une perspective.

JeanMichel Blanquer (ministre de l’éducation)
- Le 15 mars dernier, nous avons organisé des débats dans les lycées sur les questions d’environnement. Mercredi prochain, nous présenterons des mesures pour que l’environnement soit un enjeu de la vie quotidienne à l’école, au collège et au lycée.
- En juin 2017, certains doutaient de notre capacité à dédoubler les classes de CP en zones défavorisées. Or nous l’avons fait et 20% d’une classe d’âge bénéficieront de ce grand pas vers plus de justice sociale. Un des objectifs de notre politique d’éducation.

Laurent Nunez (secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur)
- Sept attentats ont été déjoués depuis le début de l'année. L'action de nos services est aussi le résultat des réformes structurelles portées dès le début du quinquennat par Emmanuel Macron pour mieux coordonner l'ensemble des acteurs de l'antiterrorisme.
- Avec Christophe Castaner, nous savons que les policiers sont plus exposés au suicide car ils sont confrontés à la détresse, à la violence de la société : c’est pour cette raison que nous avons mis en place un plan permettant d’améliorer la prise en charge et la détection.
- Le procureur de la République de Paris a salué le sang-froid des policiers et des gendarmes. Il a aussi rappelé que la République leur était reconnaissante. Le nombre d’enquêtes ouvertes est infime au regard de l’hyperviolence à laquelle nos forces ont été confrontées.

● LREM
Gilles Le Gendre (président du groupe à l’Assemblée nationale)
L'acte II du quinquennat a commencé, les députés LREM sont mobilisés pour accélérer la transformation du pays, avec deux priorités : développer l'emploi et mettre en place des protections réelles pour les Français les plus fragiles.

Hugues Renson (député)
- C’est parmi les Marcheurs du 15eme que j’ai annoncé ma candidature pour être le prochain Maire de Paris Les Marcheurs sont les garants de notre promesse originelle. Je leur devais C’est à leurs côtés que je me consacrerai à la construction de ce projet.
- La qualité de vie à Paris se dégrade, le prix de la vie, lui, explose.Et les solutions se perdent dans un enchevêtrement politico administratif incompréhensible. Je veux remettre les Parisiens au cœur de l’action, pour inventer avec eux des solutions efficaces de proximité. (…) La municipalité doit faire de la qualité de vie et du coût de la vie des obsessions.

Thierry Solère (député)
- La recomposition que Macron a engagé il y a 2 ans, certains croyaient que c'était un accident politique de l'histoire et en fait, c'est une recomposition profonde.
- Je crois que la suite pour Les républicains, c'est d'être les supplétifs de l'extrême droite.
- J'appelle aujourd'hui tous les maires à venir aider à la reconstruction du pays et à rejoindre la majorité présidentielle.

Nathalie Loiseau (députée européenne)
Avec Renaissance, les Français ont choisi une alliance de partis pro-européens pour porter une ambition française en Europe. D’autres se sont préoccupés exclusivement de la survie de la droite et du rassemblement de la gauche. Ça n’intéresse pas les Français.

► Union européenne
● Allemagne
Christian Lindner (FDP, président)
[Démission de la présidente des sociauxdémocrates] J'ai du respect pour AndreaNahles du SPD. Elle est une politicienne honnête et compétente. La manière dont a été traitée Nahles devrait faire réfléchir tout le monde sur la politique et les médias ... Sa démission ne répond pas aux questions du SPD, mais ne nous apporte qu'un gouvernement instable.

● Espagne
Melisa Rodriguez (Ciudadanos, députée, porteparole adjointe au Parlement))
- Nous ne pensons pas que la formule tripartite soit la plus appropriée pour le moment. Nous voulons des gouvernements de coalition et notre partenaire prioritaire est le PP.
- Nous étudierons les cas en tenant compte de la défense de notre pays et de la Constitution. Nous ne discuterons avec le PSOE que s’il ya un dissident de Sánchez [Premier ministre espagnol].
- Tout le monde sait que le PSOE a un accord avec Podemos pour gouverner l’Espagne et qu’il aura le soutien des indépendantistes.

Daniel Pérez Calvo (Ciudadanos, candidat à la présidence de la région d’Aragon)
Cohérence, responsabilité et vision de l’État, au-dessus des intérêts particuliers. Nous serons dans les gouvernements [régionaux] ou dans l'opposition; mais il est pratiquement impossible d’être d’accord avec ceux qui ouvrent la voie à ceux qui veulent briser l’Espagne morceau par morceau.

● Italie
Nicola Zingaretti (Partio democratico, secrétaire général)
- L’objectif du Parti démocrate est de construire une alternative pour représenter l’Italie qui souffre et qui a besoin de réponses.
- On ne sait pas s'il y aura une crise parlementaire, mais en réalité une crise politique existe déjà, étant donné que l'exécutif est en contradiction.

● Royaume Uni
Liberal democrats
- Il n'y a aucune raison pour que Donald Trump ait eu droit à une visite d'État complète. Les libéraux démocrates estiment que la Grande-Bretagne est meilleure que la politique haineuse et qui divise de Trump. Rejoignez notre manifestation ce mardi à Londres.
- Alors que les Conservateurs sont prêts à remplacer Theresa May par un dur «brexiter», il est plus important que jamais que les «remainers» fassent entendre leur voix.

► Monde
● Etats-Unis
Parti démocrate
Ces projets de loi extrêmes contre l’avortement sont le dernier exemple de la façon dont le programme de Trump a encouragé les législateurs à interdire l’accès aux soins de santé protégés par la Constitution.

Kamala Harris (Parti démocrate, sénatrice de Californie, candidate à la primaire de la présidentielle de 2020)
- Au lieu d’obliger les femmes à prouver qu’elles gagnent moins que les hommes qui font le même travail, il incombe aux entreprises de prouver qu’elles paient tout le monde de la même manière. Et s'ils ne le font pas, ils seront condamnés à une amende.
- Les revenus des locataires n’ont augmenté que de 5% depuis 1960, tandis que les loyers ont augmenté de 61%. L'augmentation des prix du loyer est scandaleuse. Ma loi Rent Relief permettrait d'alléger ce fardeau accablant et d'augmenter les revenus des familles de travailleurs jusqu'à 500 dollars par mois.
- Rappelez-vous quand Trump a prétendu qu'il protégerait les soins de santé, puis s'est retourné et a essayé de supprimer les soins de santé de millions de familles? Nous avons besoin d'un nouveau président.

Joe Kennedy III (parti démocrate, représentant du Massachussetts)
Qu'il s'agisse de truquer le recensement, de redécouper frauduleusement les circonscriptions du Congrès ou de voler des sièges à la Cour suprême, le Parti républicain d'aujourd'hui ne recule devant rien pour consolider son pouvoir aux dépens des Américains pour lesquels il a été élu.

Hillary Clinton (Parti démocrate, ancienne secrétaire d’Etat)
Je suis dégoûté par le refus des législateurs de dire que cet équipement [le fusil d’assaut] doit être réglementé. Nous n’avons plus besoin de preuves que des vies sont en jeu, et 12 autres personnes ont tout simplement payé le prix fort pour leur inaction continue.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire