samedi 10 août 2019

Propos centristes. Monde – centristes pour le contrôle des armes à feu (américains), contre les plans de Johnson (britanniques), contre la paralysie politique (espagnols), contre l’abandon d’un budget équilibré (allemands), contre Salvini (italiens)…

Voici une sélection, ce 10 août 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux dans l’Union européenne et dans le monde.

► Union européenne
Renew Europe
Les élections de mai ont été un moment de vérité pour nous et ont dépassé tous nos espoirs: vous, Européens, nous avez massivement soutenu et demandé une renaissance européenne. Comme le Parlement européen sera bientôt de retour en session, soyez assurez d'une chose: nous allons faire en sorte que votre vote compte. Nous voulons l'Europe maintenant!

● Allemagne
Christian Lindner (FDP, président)
- La diminution du nombre d'exportations, l’augmentation du risque de récession. Nous devrions réagir avec un programme de croissance: réduction des impôts, des droits et de la bureaucratie. Cela renforcera la compétitivité, l'innovation et la consommation interne!
- La durabilité écologique et financière ne peut être opposée. L'abandon conscient du «schwarze null» [Le zéro noir est une expression familière pour un budget public équilibré] en Allemagne aurait également un effet symbolique en Europe.
- Selon une nouvelle étude, l'Allemagne occupe le soixante-dixième rang en termes de couverture de réseau numérique. (…) Dans un pays qui veut figurer parmi les meilleurs au monde, le numérique doit également être disponible dans les régions.

● Espagne
Ciudadanos
Cs a formé des gouvernements à Madrid, Murcie et Castille-et-León, faisant face à l'incapacité de Sánchez et à la guerre des égos avec ses partenaires. L'Espagne doit sortir de la paralysie pour soutenir la reprise économique et améliorer la vie des citoyens.

Luis Garicano (député européen)
Tous les nationalismes sonnent de la même manière (aux fascismes rances des années trente) car ils sont tous identiques.

● Italie
Antonio Misiani (Partito democratico, sénateur)
Salvini et Di Maio nous ont conduits au désastre et les Italiens paient un lourd tribut pour leur incapacité. Maintenant, il est nécessaire de renvoyer la parole aux Italiens. Le parti démocrate est la seule alternative à la Ligue, la seule force qui puisse donner à l’Italie stabilité et avenir.

Paola di Micheli (Partito democratico, députée)
Salvini a déchargé le gouvernement pour échapper à ses responsabilités et aux conséquences de ses échecs.

● Royaume Uni
Liberal democrats
- Les libéraux démocrates sont en pleine expansion et nous sommes prêts à nous battre contre Boris Johnson. Rejoignez les Libéraux Démocrates et aidez à construire une Grande-Bretagne libérale maintenant.
Une action radicale est nécessaire pour lutter contre l’urgence climatique. Notre plan pour un avenir plus vert: Royaume-Uni Carbon Free d'ici 2045 ; changer notre culture jetable ; des maisons plus vertes et des factures d'énergie réduites ; une agriculture durable et une protection des agriculteurs.
- Les libéraux démocrates mènent la lutte contre le Brexit. Les Britanniques ne peuvent pas compter sur Jeremy Corbyn [leader des Travaillistes] pour tenir tête aux conservateurs lors du Brexit.
Les dégâts causés par le Tory Brexit nuisent gravement à l’économie britannique. Cela met en péril les emplois britanniques et nos services publics. Il est temps de mettre fin à la folie et d'arrêter le Brexit.

Layla Moran (Liberal democrats, députée)
[PIB en recul de 0,2% au second trimestre en Grande Bretagne] Cela peut ne pas sembler beaucoup. Mais c'est important. Si cela se reproduit le trimestre prochain, nous sommes en récession. Et nous n’avons même pas encore quitté l’UE. Le Brexit est sans issue.

Edward Davey (Liberal democrats, député)
- C’est déjà assez grave que le Parlement ait forcé le gouvernement conservateur à revoir la stratégie Prevent [contre l’extrémisme et la radicalisation], mais il est encore pire que les ministres conservateurs semblent maintenant tenter de truquer les résultats.
- [PIB en recul de 0,2% au second trimestre en Grande Bretagne] La réalité du «dividende au Brexit». Et les choses vraiment mauvaises ne commenceront pas avant notre sortie. Déjà: 200 000 pertes d’emplois, hausse des prix, crise du financement du NHS [système de protection sociale]. Prochains avantages de l’UE perdus, accords commerciaux perdus avec la Chine, les États-Unis et la Russie, tout pour obtenir moins que ce que nous avons actuellement.
- Si Boris Johnson voulait vraiment garder le Royaume-Uni à la pointe de la science mondiale, il renoncerait à son intention de mettre fin à la liberté de circulation en nous excluant de l'Union européenne
- Le Brexit représente mille pertes, chacune réduisant notre taille: aujourd’hui, nous perdons des voyages à prix réduit dans l’UE Pendant 50 ans, les Britanniques ont profité de l'occasion d'Interrail pour donner aux jeunes l'occasion d'explorer d'autres cultures. Comme les emplois dans l’automobile, c’est maintenant fini.

► Monde
● Canada
Justin Trudeau (Premier ministre)
- Il y a un an, les Canadiens d'un bout à l'autre du pays ont été bouleversés d'apprendre qu'une fusillade avait fait quatre morts à Fredericton. Aujourd'hui, on se souvient de ceux qui ont été tués et on se tient aux côtés de tous ceux dont la vie a changé à jamais ce jour-là.
- Aucun Canadien ne devrait avoir à choisir entre payer ses médicaments sur ordonnance ou mettre de la nourriture sur la table. Notre gouvernement prend des mesures pour réduire le prix des médicaments en mettant sur pied un régime national d'assurance-médicaments.
- Des millions de Canadiens doivent prendre des médicaments d’ordonnance pour rester en santé, gérer une maladie chronique ou guérir une maladie, mais ils paient trop cher les médicaments dont ils ont besoin. Notre gouvernement va changer cela. Ginette Petipas Taylor [ministre de la Santé] a annoncé des réformes au Règlement sur les médicaments brevetés: médicaments d'ordonnance plus abordables et accessibles ; économies de 13 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années; fondement du régime national d'assurance-médicaments.
Merci pour l’appel, Madame von der Leyen, et félicitations pour votre élection comme présidente de la Commission européenne. Le Canada et l’UE ont un partenariat solide et j’ai bien hâte de travailler avec vous afin d’avancer l’égalité des sexes et de créer des emplois pour nos citoyens.

Ginette Petipas Taylor (ministre de la Santé)
Nous faisons aujourd’hui les plus gros changements en 30 ans pour réduire le prix des médicaments. Des changements qui permettront d’économiser plus de 13 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie, au bénéfice de toute la population

Karina Gould (députée)
Les femmes entrepreneurs contribuent à notre économie et à notre société et nous nous engageons à aider les femmes à réaliser leur rêve de créer leur propre entreprise.

Angelo Iacono (Parti libéral, député)
Aujourd'hui, notre gouvernement a annoncé la plus grande réforme entreprise depuis 30 ans pour faire baisser les prix des médicaments. Personne ne devrait avoir à choisir entre payer ses médicaments ou mettre du pain sur la table.

● Etats-Unis
Parti démocrate
- Des cartes électorales équitables sont essentielles à notre démocratie. Nous n'arrêterons jamais de lutter contre les tentatives des républicains de subvertir l'accès à l'urne.
- Alors que les républicains mettent en danger la vie des femmes en leur interdisant l’accès à des soins gynécologiques légaux et sans danger, les démocrates continueront de protéger les femmes et s'emploieront à empêcher ces lois dangereuses de prendre effet.

Nancy Pelosi (Parti démocrate, speaker de la Chambre des représentants)
- Le leader de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, doit appeler à une session du Sénat afin de permettre un vote sur le projet de loi de prévention des violences avec armes à feu de bon sens et bipartisan que les démocrates de la Chambre des représentants ont passé il y a cinq mois. Nous pouvons et devons sauver des vies.
- Le contrôle de Washington par les républicains signifie clairement pour les familles: flambée des coûts, aggravation de la couverture et suppression des protections pour les personnes atteintes de maladies préexistantes. Les démocrates de la Chambre des représentants  se battent sans relâche pour mettre fin à ce sabotage des soins de santé.
- Ne vous y méprenez pas, le GOP se bat toujours pour refuser à 130 millions d'Américains atteints d'une maladie déjà contractée le droit à une couverture maladie. C'est inacceptable. Je crois que chaque Américain a droit à des soins de santé abordables et de qualité.

Sherrod Brown (Parti démocrate, sénateur)
[Lutte contre les tueries de masse] Nous ne pouvons rien obtenir au Sénat parce que Mitch McConnell [leader des républicains au Sénat] et le président des États-Unis couchent avec le lobby des armes à feu.

Jason Crow (parti démocrate, représentant)
Je n'ai pas pris d'arme d'assaut avec moi pour chasser le cerf et je n'ai pas emporté de fusil de chasse avec moi en Irak et en Afghanistan. C’est simple, les armes de guerre n’ont pas leur place dans nos communautés.

Hillary Clinton (Parti démocrate, ancienne secrétaire d’Etat)
À l’approche des élections de l’année prochaine, chaque électeur doit savoir ce qu’il soutient. À la frontière et dans tout le pays, un vote pour Trump est un vote pour séparer les parents de leurs enfants.

Third Way
- Depuis des années, les démocrates sont à la table des négociations, prêts à faire avancer la sécurité des armes à feu. Il est temps que Mitch McConnell et le GOP [Parti républicain] se joignent à eux.
- Les démocrates construisent une dynamique autour d'une interdiction des armes d'assaut.
- Le moment est venu de faire preuve de courage. Nous devons prendre des mesures pour protéger notre pays de cette menace croissante pour la sécurité nationale en interdisant les armes d'assaut avec leurs grands chargeurs et en mettant en place des vérifications complètes et universelles des antécédents sans faille.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire