samedi 25 juillet 2020

Présidentielle USA 2020. Propos centristes. – Les élections dans 100 jours; Trump joue la politique du pire; agir pour le changement climatique; la pauvreté et le chômage en augmentation; l’épidémie de la covid19 au plus haut…


Voici une sélection, ce 25 juillet 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux aux Etats-Unis dans le cadre des élections présidentielles du 3 novembre prochain.

● Parti démocrate

Joe Biden (candidat du parti démocrate à la présidentielle, ancien vice-président)
- La dure vérité, c'est que nous ne pouvons pas simplement revenir à la manière dont nous faisions les choses étaient avant ces crises... nous devons reconstruire mieux.
Notre nation est à la croisée des chemins. Nous pouvons choisir quatre années de plus de clivage politique avec Donald Trump et d'échec du leadership ou nous pouvons tracer une nouvelle voie.
- Je sais que les temps sont durs, mais je veux que vous sachiez que vous n'êtes pas seuls. Nous sommes tous dans ce combat ensemble. Et ensemble, nous en sortirons plus forts qu'avant.
- Le Président a le devoir de prendre soin de nous tous. Voir les gens où ils en sont et comprendre ce qu’ils vivent. J'ai été un parent célibataire. Même si j'ai eu beaucoup plus de soutien que beaucoup de gens qui traversent des temps difficiles, je sais à quel point c'est difficile.
- Les travailleurs à domicile et les travailleurs de la garde d'enfants qui sont le plus souvent des femmes, des femmes de couleur et des immigrantes ont été sous-payés, invisibles et sous-évalués pendant bien trop longtemps. Cela changera avec mon administration.
- L’équipe de Donald Trump reconnaît qu'il ne réussit pas le test le plus important pour être le président américain : le devoir de diligence pour vous, pour nous tous.
Nous avons besoin d'un président qui écoute quelqu'un d'autre que lui-même.
- Chaque jour, j'entends des gens qui me disent à quel point les soins de santé sont importants pour leurs familles, ce qui est très personnel pour le président Barack Obama et moi-même. Je me battrai pour protéger et reconstruire sur Obamacare et m'assurer que tout le monde reçoit les soins dont il a besoin.
- Les emplois concernant les soins sont prêts à être comblés dès maintenant, ce qui permet à des millions de personnes, principalement des femmes pour reprendre immédiatement le travail. C'est la bonne chose à faire pour nos familles et nos travailleurs essentiels et c'est la chose intelligente à faire pour notre économie.
- Les infections au COVID19 augmentent. Le nombre de morts augmente. Ce matin, on a annoncé une fois de plus que le nombre de demandes de prestations de chômage augmente. Donald Trump nous fait reculer. Les Américains en paient le prix.

Nancy Pelosi (speaker de la Chambre des représentants)
- Si nous voulons vraiment honorer l’héritage du député John Lewis, nous devons nous opposer aux efforts du président pour saper nos élections et le droit de vote.
- Ce président a été pratiquement le plus grand échec de l'histoire américaine. Le virus traverse le pays. Imaginez combien de vies auraient pu être sauvées si les tests qu'il qualifie de "surévalués" avaient été largement diffusés il y a des mois.
- Pour vaincre la COVID19, nous devons étendre les tests et veiller à ce que les gens obtiennent rapidement leurs résultats. Cela ne se produira que si le Président utilise pleinement la Loi sur la production de défense pour livrer le matériel dont on a absolument besoin.
- Le Congrès doit prendre des mesures pour donner de la certitude aux familles de travailleurs américains en ces temps troublants.

Barack Obama (ancien président des Etats-Unis)
Je me suis assis avec Joe Biden pour parler des questions les plus urgentes de notre époque. C'est exactement le leader dont nous avons besoin en ce moment avec la vision, les plans et le caractère nécessaire pour faire avancer l'Amérique.

Hillary Clinton (ancienne secrétaire d’Etat)
- Notre avenir dépend de la lutte contre le changement climatique. Première étape : organiser pour vaincre les négationnistes climatiques au Congrès en novembre prochain.
- Une nouvelle étude internationale a écarté des scénarios plus optimistes sur le changement climatique. La température moyenne de la Terre passera probablement de 4,1 à 8,1 degrés Fahrenheit, l’équivalent, selon le Dr Kate Marvel, d’une alarme incendie de niveau cinq" pour la planète.

Jay Inslee (gouverneur de l’Etat de Washington)
- Le président Trump a envoyé des officiers fédéraux à Seattle parce que cela le démange de provoquer une confrontation. Il veut attirer l'attention. On ne devrait pas lui donner cette opportunité. Gardez votre calme, faites attention là et battez-vouspour la construction d'un pays meilleur, plus juste pour tout le monde.
- Ce virus n’a pas disparu et n’a pas non plus d’impact sur les locataires. La dernière chose dont les gens devraient s'inquiéter, c'est de perdre leur maison parce qu'ils ne peuvent pas payer de loyer pendant cette pandémie.

Cory Booker (sénateur du New Jersey)
- L'utilisation par l'administration Trump d'agents fédéraux est autoritaire. De telles tactiques agressives et une force excessive n'ont pas leur place dans nos rues. C'est une réalité que nous ne pouvons accepter.
- Notre société devrait vénérer les héros des droits civiques, et non les traîtres qui portaient des armes contre leur pays pour défendre la vile institution de l'esclavage.
- Le déploiement par le président Trump d’agents fédéraux non identifiés à Portland et dans d’autres villes américaines devrait nous inquiéter tous. Arrêter des manifestants pacifiques sans cause probable est illégal, et non américain.

Julian Castro (ex-maire de San Diego & ex-ministre d’Obama)
- Notre campagne ne portait pas sur la pauvreté ou la violence policière parce qu’elles étaient des questions opportunes, mais parce qu’elles sont intemporelles. Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour agir.
- La mort de George Floyd a galvanisé un mouvement derrière une nouvelle conception de la sécurité publique et de la police. Les Américains exigent un changement. Il est temps que nous nous réunissions.

Amy Klobuchar (sénatrice du Minnesota)
- Il ne fait aucun doute que la victoire et le scrutin de novembre sont cruciaux pour l'avenir de notre pays.
- Le peuple américain ne devrait pas se voir refuser le droit de vote, et il ne devrait pas avoir à choisir entre voter et rester en bonne santé. Élargir le vote et le vote anticipé par la poste devraient (et doivent) être un effort bipartisan. Faisons en sorte que ça se fasse.
- Selon les mots du vice-président Joe Biden, notre pays doit reconstruire mieux. Cela signifie en partie continuer à promouvoir ce qui a fait de l'Amérique un leader: de bonnes idées, de nouvelles idées, des petites entreprises et mon projet de loi pour aider les nouvelles entreprises.
- En 2016, Donald Trump a déclaré à la Convention nationale républicaine : "Je suis le seul à pouvoir résoudre ce problème." Aujourd'hui, le jour où il a annulé sa propre convention, il a dit, "Cela aurait pu être stoppé rapidement et facilement." Si vous cherchez l'ironie, vous l'avez trouvée.
- L'empathie, la compassion et le leadership, des qualités que nous avons vues tous les jours au Président Barack Obama, nous pouvons à nouveau les avoir dans un président que nous pouvons élire, Joe Biden.
- Si nos élections ne sont pas sûres pendant cette pandémie, alors notre démocratie n'est pas sûre. Le Sénat doit adopter mon projet de loi qui finance le vote par la poste et le vote anticipé pour garder tous les Américains en sécurité et en bonne santé et avoir des bulletins de vote sur papier de secours. Il est temps de le faire.

Kamala Harris (sénatrice de Californie)
- Le salaire minimum fédéral: 24 juillet 2009: 7,25 $/heure, 24 juillet 2020: 7,25 $/heure. Cela fait 11 ans que les Américains ont reçu une augmentation pour la dernière fois. Nous avons besoin d'un salaire minimum de 15 dollars pour être le plancher national, maintenant.
- Hier, les États-Unis ont dépassé les 4 millions de cas de coronavirus. Il n'y a toujours pas de stratégie nationale de tests adéquate. Il n'y a toujours pas de stratégie nationale adéquate de traçage des contacts. Il n'y a toujours pas de stratégie nationale de protection de l'environnement adéquate. Trump ne peut pas se décharger de sa responsabilité, c'est à lui qu'il appartient d’agir.
- Joe Biden ne dit pas seulement que nous pouvons être un meilleur pays, il a des plans pour y arriver, y compris investir dans des garderies abordables, prendre soin de nos aînés et améliorer les prestations pour les travailleurs. Tout cela est en jeu en novembre.
- Donald Trump tente d'attiser la peur et d'attiser la violence avant le jour des élections. Cette semaine, j'ai appelé à une audience immédiate sur les agents fédéraux qui ont été envoyés à Portland pour faire taire les manifestants. Cette violation inquiétante des droits civils des Américains doit cesser.

Michael Bennet (sénateur du Colorado)
- Nous devons demander justice pour Elijah McClain et sa famille. Nous ne pouvons jamais accepter que nous devions vivre dans un pays où un groupe d'Américains est moins en sécurité pour aucune autre raison que d’être noirs.
- Il ne faudrait pas une pandémie pour nous concentrer sur les profondes disparités raciales qui minent notre système de santé depuis des décennies.

Adam Schiff (représentant de Californie)
[Trump s’est vanté sur Fox news d’avoir passé avec succès un test cognitif parce qu’il avait réussi à se rappeler de cinq mots dans l’ordre] Nous sommes tous très ravis que le Président puisse se souvenir et comprendre les mots personne, femme, homme, caméra, télévision. Mais voici les cinq mots que nous aimerions qu’il comprenne: honnêteté, devoir, pays, compassion, décence.

Pete Buttigieg (maire de South Bend, Indiana)
Dimanche, il reste cent jours avant l'élection et je suis excité de participer à l'événement populaire #CelebrationForChange pour soutenir Joe Biden.

● Autres
Michael Bloomberg (ancien maire de New York)
- Le taux de mortalité américain de la COVID19 n'est pas le plus bas. Malheureusement pour les Américains, nous sommes loin derrière le Canada, l'Allemagne et le Japon en termes de décès pour 100.000 personnes. Les taux d’hospitalisation du virus n’ont jamais été aussi élevés aux États-Unis. Il y a plusieurs villes qui approchent maintenant des niveaux atteints par le New York en avril, simultanément. Ne vous méprenez pas : nous perdons toujours ce combat.
- L'investissement vert et la reprise économique vont de pair. En ce moment, le monde a besoin des deux. Et l'Union européenne répond à la crise par le plus grand plan de relance vert de l'histoire. Le reste du monde devrait en prendre note.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire