mardi 13 février 2018

Actualités du Centre. Etats-Unis – Législatives: l’attaque des centristes par la droite radicale a déjà (re)commencé

Depuis des années maintenant la droite radicale du Part républicain (rejointe dernièrement par la gauche radicale du Parti démocrate), a choisi de diaboliser les centristes républicains et démocrates en les présentant comme de dangereux gauchistes.
Cette pratique, datant du début des années 1980 et qui a pris de l’ampleur lors de la création du mouvement extrémiste et raciste du Tea Party en 2009, consiste à déplacer artificiellement le centre de la vie politique vers la droite en accusant ceux qui étaient réellement au centre de s’être déportés vers la gauche…
Celle-ci a été dénoncée par nombre de politologues et de politistes des deux bords de l’échiquier politique mais elle a donné des résultats!
Ainsi, beaucoup de médias sont tombés dans le panneau jusqu’à l’élection de Donald Trump où ils ont entrepris un salvateur examen de conscience et elle a fait tomber certains politiques de centre-gauche vers la gauche dans un mouvement de confrontation exacerbée.
Sans parler de l’électorat le plus réactionnaire du Parti républicain, mais pas seulement, qui a marché dans la combine dès le départ.
Avec les élections de mi-mandat au Congrès qui auront lieu en novembre prochain et qui renouvelleront tous les élus de la Chambre des représentants et un tiers de ceux du Sénat, les attaques par les médias et les politiciens de droite radicale ont recommencé contre les centristes, d'autant plus que les sondages sont favorables à ces derniers et que le Parti démocrate pourrait redevenir majoritaire dans les deux assemblées.
Pour ceux du camp républicain et qui ne sont plus qu’une poignée, les accusations de traitrise se multiplient et une nouvelle race de «centristes» s’est emparée de cet espace politique alors même que ceux-ci sont des hommes de droite.
Pour ceux du camp démocrate, tout l’arsenal propagandiste traditionnel agrémenté avec les «fake news» et les «faits alternatifs» s’est remis en route avec les accusations que ces centristes ne pèsent plus rien face aux extrémistes du parti et que la plupart d’entre eux, de toute façon, défendent désormais des mesures totalement à gauche.
Cette technique qui a permis de déporter de manière totalement illégitime un centriste comme Barack Obama vers la gauche (pendant que les radicaux démocrates le dépeignaient en homme de droite…) dès le début de son mandat, est actuellement testée et utilisée en France par président de LR, Laurent Wauquiez, et ses troupes qui accusent, par exemple, tous les centristes d’être des traitres à leur cause en ayant rejoint un Emmanuel Macron qui serait en réalité un homme de gauche (pendant que la gauche affirme qu’il est un homme de droite…).
Reste à savoir si les électeurs américains (puis les électeurs français), se laisseront prendre à nouveau à ce tour de passe-passe politique alors même que le président mais aussi la majorité républicaine au Congrès ont opéré un virage à droite toute.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire