mercredi 3 avril 2019

Vues du Centre. La risible et quelque peu truande affiche de l’UDI pour les européennes

Par Aris de Hesselin

Dans cette rubrique, nous publions les points de vue de personnalités centristes qui ne reflètent pas nécessairement ceux du CREC. Ces points de vue ont pour but d’ouvrir le débat et de faire progresser la pensée centriste.
Aris de Hesselin est un avocat international, centriste et un européen, défenseur d’une mondialisation humaniste. Ses propos sont les siens et non ceux du CREC.

L'affiche en question...
Avec des sondages qui dépassent difficilement les 2% des intentions de vote, tout est bon à l’UDI pour tenter de trouver des électeurs jusqu’à les induire en erreur.
Ainsi en est-il malheureusement de nombre de propos de Jean-Christophe Lagarde (comme d’affimer que Macron est un… ultra-libéral) mais aussi de la nouvelle affiche de la liste du parti baptisée Les Européens.
Certains des «amis» du président de l’UDI qui ont eu l’occasion de le voir à l’œuvre lors de campagnes électorales ne seront d’ailleurs plus surpris que cela…
D’abord, on y apprend que cette liste est celle de «la Droite et du Centre européen» et non une liste centriste (d’autant que le Centre n’y vient qu’en seconde position).
Lagarde qui ne cesse d’affirmer qu’il est un centriste (de centre-droit) accepte donc de conduire la liste d’un parti qui se dit lui-même centriste avec une affiche qui met en avant, d’abord, la Droite…
Des fois que des électeurs et des sympathisants de LR voudraient voter pour Lagarde et l’UDI…
Sur l’affiche, pour tenter, toujours de rameuter les électeurs de droite, la seule transfuge venue de LR et que l’UDI a réussi à trouver, la presque inconnue Nora Berra que Lagarde montre fièrement comme une prise de guerre et qui est numéro deux sur la liste.
Elle qui fut une bien discrète secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy (même si son profil sur Wikipedia en fait une quasi superwoman et ressemble à un tract électoral!), cumule le fait d’être conseillère régionale élue sur la liste dirigée par Laurent Wauquiez et d’avoir démissionnée de LR parce que Laurent Wauquiez y avait été élu président!
Un problème qui ne semble pas gêner outre mesure Louis Giscard d’Estaing, le numéro trois de la liste.
Membre de l’UDI (et non un rallié comme tente de la présenter Lagarde qui l’a remercié d’être sur la liste… de son propre parti), celui qui n’a que comme existence politique (et d’être présent sur la liste pour rameuter les nostalgiques de l’ère Giscard, s’il en existe encore) de n’être que «le fils de», il fait partie de la majorité du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes dirigé par un certain Wauquiez alors même que son président de parti, Lagarde, dénonce sans relâche la dérive de droite extrême du bonhomme et que la liste se positionne contre étant anti-Wauquiez!
Ensuite, on y apprend que nombre d’organisations défendent cette liste avec de titres plus ou moins ronflants.
On y trouve d’abord la FED (Force européenne démocrate) qui n’est autre que… le micro-parti de Lagarde et qui fait partie intégrante de… l’UDI!
On y trouve ensuite les Clubs Perspectives et réalités, une entité membre de… l’UDI!
Puis, on y trouve Femme au Centre, qui est une émanation de… l’UDI!
Suit Croissance démocrate qui a appelé à voter pour… Lagarde lors de l’élection à la présidence de… l’UDI!
Quant à Pôle écologie c’est un une organisation créé par… l’UDI!
Voilà les grands soutiens «extérieurs» dont se réclame la liste présentée par… l’UDI!
On pourrait en rigoler mais ce sont les mots «grotesque» et «impudence» qui viennent d’abord à l’esprit d’un centriste attaché à une certaine honnêteté politique même lors des campagnes électorales…
Personne ne sait quel sera le score de la liste UDI aux européennes du 26 mai mais il faut vraiment que la formation «centriste» et son chef soient aux aboies pour mettre en place ce genre de subterfuge pour aller à la pêche aux voix.
Une chose est sûre, ce n’est pas ma vision du Centre.

Aris de Hesselin


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire