jeudi 9 mai 2019

Européennes 2019. Propos centristes: Progressisme; refondation du projet européen; Europe verte; harmonisation sociale…

Sélection des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux à propos de l’Europe et des élections au Parlement européen du 26 mai.

► France
● Emmanuel Macron (Président de la République)
- Pour une Europe plus sociale, rencontre avec Visentini Luca de la Confédération européenne des syndicats. L'ambition que nous portons passe par la création d’un bouclier social européen, un salaire minimum décent dans chaque pays et la poursuite de la réforme du détachement.
- Heureux de recevoir ce soir à Paris Mark Rutte [Premier ministre des Pays Bas]: nous nous battons ensemble pour l’Europe dans un moment décisif. C’est l’enjeu des élections européennes : construire ou détruire. Nous sommes du côté des bâtisseurs, nos pays ont besoin d’une Europe souveraine.

● LREM
Nathalie Loiseau (tête de la liste Renaissance aux élections européennes)
- Si je devais résumer notre projet en un mot, ce serait celui de progrès.
On a l’impression que la marche du monde se fait sans nous. Moi j’ai envie que la France pèse en Europe, que l’Europe pèse dans le monde.
Si on veut sauver Schengen, il faut le remettre à plat. Si on veut qu’on puisse continuer à circuler librement à l’intérieur de l’Union européenne, il faut que nos frontières soient protégées.
On ne fait pas de l’écologie dans un seul pays, dans un seul parti, il faut réunir tout le monde et notamment au niveau européen pour que ce soit efficace.

Stephane Séjourné (directeur de campagne de la liste Renaissance)
Ce qui se joue dans cette élection, ce n’est rien d’autre que la poursuite du projet européen, de faire vivre un idéal et de porter un projet de refondation.

Pascal Canfin (candidat de la liste Renaissance)
- Avec la liste Renaissance, pour la première fois, c’est une délégation française qui peut être au cœur du Parlement européen. Les Français ne se rendent pas compte à quel point avoir eu le FN en tête en 2014 a affaibli notre pays.
- Depuis 5 ans, l'influence de la France s'est considérablement affaiblie, parce que les premiers qui nous représentent sont les députés Front national qui votent contre tout.
Nous voulons réconcilier les écologistes et les agriculteurs, c'est un beau projet d'espoir.
- Oui, il faut réduire la dette financière mais il faut aussi réduire la dette climatique.
- Aucun gouvernement au monde n'en fait encore assez sur le climat, nous ne sommes pas en train de gagner la bataille.

Gilles Boyer (candidat de la liste Renaissance)
- Nous sommes entrain de constituer un groupe élargi à partir du groupe actuel des libéraux et des démocrates. Nous aspirons a y être la délégation nationale la plus importante.
- Nous voulons remettre l'écologie dans la priorité du budget européen.
[SMIC européen] Notre idée, c'est d'augmenter le pouvoir d'achat et les conditions sociales dans tous les pays de l'Union.

Stanislas Guerini
Nous voulons bâtir une Europe verte, une Europe de la justice sociale et fiscale, une Europe proche des citoyens.

Jean Arthuis (député européen)
Je viens de signer ma déclaration de soutien à la liste «Renaissance» conduite par Nathalie Loiseau.(déclaration de soutien à une liste en vue de la campagne audiovisuelle). Je leur fais confiance pour faire de l’Europe une puissance mondiale.

● MoDem
François Bayrou (président)
Dans l'ensemble des pays européens le président de la République française est le seul à porter une vision vitale de l'existence de l'Europe et de sa force face à des leaders anti-européens, puissants, soutenus par des puissances extérieures.

Isabelle Florennes (députée)
Il est important que le Président s’engage dans la campagne des européennes. L’Europe est au cœur de notre projet et au cœur de l’alliance entre Bayrou et Emmanuel Macron.

●UDI
- La liste Les européens offre une alternative à tous les français qui veulent relancer une Europe ambitieuse, efficace et loyale sans être obligé de signer un deuxième chèque en blanc à Emmanuel Macron.
- Monsieur Asselineau, l’Europe peut très bien garantir l’harmonisation sociale, même avec les traités actuel ! Face au dumping fiscal, il faut de la volonté politique pour activer l’article 116.
- Monsieur Philippot, vous êtes un menteur. Le prix de la baguette de pain n’a pas explosé à cause de l’euro : c’était bien pire avec le franc.
- Le Président de la Commission européenne s'est occupé de l'heure d'été, on se fout de l'heure d'été! On n'a pas réuni 450 millions d'européens pour s'occuper de l'heure d'été!
- L'agriculture, c'est le premier budget européen. Personne n'en parle ! Avec Les européens, nous proposons d'augmenter de 6 milliards d'euros le budget de la PAC, financé par la disparition du rabais britannique.
- Nous proposons un livret d'épargne populaire européen pour financer les avions et les bateaux à hydrogène, la rénovation des passoires énergétiques ou la lutte contre le continent plastique qui pourrit la chaine alimentaire !
- En Europe, chaque pays fait un chèque et s'attend à recevoir la même chose ! Il faut revenir aux origines, à l'Europe de Jean Monnet, en supprimant totalement les contributions nationales.
- Emmanuel Macron n'a pas le monopole de l'Europe !

► Union européenne
● Espagne
Ciudadanos
L'UE nous a permis d'avoir la stabilité, la paix et le progrès après des années de guerre. Le 26 mai nous jouons l'avenir de ce grand projet européen. A Cs (Ciudadanos), nous continuerons à parier sur la liberté, l'égalité et l'union. Bonne fête de l'Europe!

Luis Garicano (tête de la liste Ciudadanos aux élections européennes)
L’UE est la plus grande invention de notre histoire politique: elle nous permet d’avoir la paix et de progresser après des siècles de guerre. Le 26 mai, nous jouons l'avenir du projet européen. Nous avons la meilleure équipe pour lutter pour la liberté, l'égalité et la solidarité en Europe.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire