dimanche 7 juin 2020

Propos centristes. France – Le monde d'après résolument écologique; neutralisation de l’émir Al-Qaida au Maghreb; commémorations du débarquement; plan de soutien aux entreprises technologiques…



Voici une sélection, ce 6 juin 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

● Emmanuel Macron (Président de la République)
- 6 juin 1944. La Bataille suprême est engagée. Je pense à ceux qui, à des milliers de kilomètres de chez eux, se sont battus pour libérer la France aux côtés de nos résistants. Faire bloc, au nom de la Liberté. Ne jamais oublier nos héros.
- Le monde d'après sera résolument écologique. Je m'y engage. Nous le bâtirons ensemble. Nous avons une opportunité historique de reconstruire notre économie et notre société sur de nouvelles bases, de nous réinventer, d’investir dans un avenir décarboné.
- Il y a un an, Fariba Adelkhah était arbitrairement arrêtée en Iran. Il est inacceptable qu’elle soit toujours emprisonnée. Mon message aux autorités iraniennes : la justice commande que notre compatriote soit immédiatement libérée.

● Gouvernement
[Nota: dans ce gouvernement, certains membres ne sont pas centristes; nous retranscrivons cependant leurs propos en rapport avec leur fonction parce qu’ils font partie selon nos critères d’une équipe qui suit une politique globalement centriste]

Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur)
Hommage aux militaires engagés dans les opérations extérieures des armées françaises : avec nos forces de sécurité intérieure mobilisées sur le territoire national, ils luttent contre le terrorisme et veillent à notre sécurité avec courage et dévouement.

Jean-Yves Le Drian (ministre de l'Europe et des Affaires étrangères)
J’ai rappelé lors de la réunion de la Coalition l’engagement déterminé de la France dans la lutte contre Daech et en faveur de la souveraineté de l’Irak. Poursuivons le combat contre le terrorisme, au Levant comme au Sahel.

Florence Parly (ministre des Armées)
- Le 3 juin, les forces armées françaises, avec le soutien de leurs partenaires, ont neutralisé l’émir Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdal et plusieurs de ses proches collaborateurs, lors d’une opération dans le nord du Mali.
- Lors du Sommet de Pau le 13 janvier dernier, les chefs d’État de la France et des pays du G5 Sahel ont réaffirmé leur détermination à poursuivre leurs efforts de lutte contre les groupes terroristes qui opèrent dans la bande sahélo-saharienne. Les opérations contre l’État islamique au Grand Sahara, l’autre grande menace terroriste dans la région, se poursuivent également. Le 19 mai dernier, les forces armées françaises ont capturé Mohamed el Mrabat, vétéran du djihad au Sahel et cadre important de l’EIGS. Je félicite et remercie tous ceux qui ont permis et mené ces opérations audacieuses, qui portent des coups sévères à ces groupes terroristes. Nos forces, en coopération avec leurs partenaires du G5 Sahel, continueront à les traquer sans relâche.
- Sahel : nous continuons de porter nos efforts sur la TaskForce Takuba. Les Estoniens et les Suédois sont avec nous, les Tchèques nous ont donné un accord de principe. Un 1er déploiement aura lieu avant la fin de l’été et comprendra une centaine de militaires des forces spéciales.
- A jamais, nous savons ce que nous devons aux héros de Normandie. À ces milliers de soldats courageux, venus de tous les horizons, qui ont débarqué sur nos rivages pour nous rendre notre Liberté. Leur sacrifice nous oblige, il fait notre histoire.
- Entretien vendredi avec mon homologue italien. Objectifs clairs et partagés. Du Sahel à la Méditerranée, de la Libye au golfe arabo-persique, nous faisons face aux mêmes enjeux de sécurité. Nous les relevons ensemble.

Bruno Le Maire (ministre de l’Economie et des Finances)
- Le plan de soutien aux entreprises technologiques. 1,2 milliard € d'investissements, de prêts, d'aides pour le rayonnement de nos start-up, l'innovation et notre souveraineté.
- Les start-up souffrent de la chute drastique des levées de fond en raison de la crise. Le Plan Tech permettra de fournir rapidement des liquidités aux start-up qui en ont besoin.
-L'autre enjeu du Plan Tech, c'est l'emploi. S'il y a bien un secteur qui peut créer à nouveau des emplois, notamment pour les jeunes, ce sont nos start-up, c'est la French Tech.

Elisabeth Borne (ministre de la Transition écologique et solidaire)
- Si la France veut atteindre la neutralité carbone en 2050, toute l'économie doit faire sa transition écologique.
- Au moment où l’on affronte une crise économique majeure, la transition écologique ce n’est pas une contrainte mais une opportunité.
- Réunion de travail du Gouvernement pour finaliser le plan aéronautique. Un plan de soutien et d’accélération de la transition écologique pour un secteur gravement touché.
- Partout en France, des dirigeants de TPE et PME ont pris le virage écologique. Avec le plan de 250M€ présenté aujourd’hui, nous allons amplifier ce mouvement en diagnostiquant, finançant et accompagnant les conversions.

Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Education)
Des «vacances apprenantes» pour un million d’enfants. Dans un but éducatif, écologique et social. En soutenant tous les acteurs, associations, collectivités et en innovant par des dispositifs attractifs.

Olivier Véran (ministre de la Solidarité et de la Santé)
Le virus recule, mais il circule toujours. Nous restons en état d'urgence sanitaire. Profitons de la liberté retrouvée mais restons tous vigilants dans la période et surtout n’oublions pas les gestes barrières.

Jacqueline Gourault (Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales)
Les dés sont sur le tapis. Le coq chantera trois fois. La flèche ne percera pas. Aux combattants de la liberté en ce jour le plus long, et à l’une des plus fabuleuses démonstrations de courage que l’Histoire nous ait données, notre reconnaissance éternelle.

Franck Riester (ministre de Culture)
- [Fête de la musique] Les spectacles dans les zones vertes seront possibles dans des salles. Pour autant, on se dirige vers l'impossibilité de pouvoir organiser spontanément un concert dans la rue.
- La plupart des monuments et édifices vont rouvrir d'ici le 6 juillet.

Gérald Darmanin (ministre de l'Action et des Comptes publics)
Pour la première fois de l’histoire de la sécurité sociale, nous allons exonérer de cotisations patronales des secteurs entiers afin de soutenir la reprise d’activité.

Julien Denormandie (ministre de la Ville et du Logement)
- Notre priorité: relancer l’économie et préserver le travail des Français, et en particulier des jeunes, afin qu’après la crise sanitaire et la crise économique, n’advienne pas une crise sociale.
-Toute l’énergie du gouvernement est mobilisée pour l’emploi des jeunes. C'est d'autant plus vrai dans les quartiers. C'est pourquoi nous avons annoncé hier un plan pour faire en sorte que les entreprises continuent à embaucher des apprentis.
- Nous avons un défi, c'est lutter contre le chômage et notamment le chômage des jeunes.
- Je le dis très clairement aux Français, il faut faire rebosser les artisans.

Frédérique Vidal (ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation)
Les bourses sur critères sociaux seront prolongées en juillet 2020 pour les étudiants amenés à passer un concours ou examens terminaux au-delà du 30/06. Un engagement concret qui vient compléter plusieurs mesures déjà en place contre la précarité étudiante.

Sébastien Lecornu (ministre chargé des Collectivités territoriales)
- L’État apporte un soutien exceptionnel à l’investissement dans les territoires avec 1 milliard € supplémentaire de soutien à l’investissement local. Cela permettra d’investir dans des projets verts, d’intérêt patrimonial ou sanitaire.
- Pour la première fois l’État financera une clause de sauvegarde pour les recettes du bloc communal, toutes les communes et leur groupement pourront en bénéficier.

Adrien Taquet (secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance)
Soyons à la hauteur du courage des victimes qui témoignent et continuons le combat pour libérer la parole de toutes celles qui n'ont pas encore réussi à le faire. La libération de la parole des victimes de violences sexuelles vécues pendant l'enfance et la prise en charge du traumatisme dans la durée seront des thématiques au coeur des États généraux contre les violences faites aux enfants que je lancerai à la rentrée.

Cédric O (secrétaire d’Etat chargé du numérique)
- En 4 jours, l’application StopCovid a été activée 1 million de fois. Protégez-vous, protégez les autres.
- Conseil numérique avec mes collègues européens. La crise que nous venons de traverser renforce nos priorités : une souveraineté technologique renforcée et une véritable régulation des plateformes numériques.

Jean-Baptiste Lemoyne (secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères)
Je travaille étroitement avec les secteurs du tourisme qui n’ont pas encore redémarré pour avancer : sur les modalités de leur réouverture, sur le soutien économique à poursuivre.

Gabriel Attal (secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education)
Il n’y aura pas de génération sacrifiée. Les jeunes sont inquiets, leurs parents, leurs grands-parents aussi. Nous sommes au rendez-vous pour faire de la jeunesse la grande cause de la relance du pays.

Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances)
- Le processus d’attribution des fréquences 5G a été lancé avant le confinement. Quatre entreprises sont qualifiées (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR). Les enchères devaient débuter en avril, ce qui n’a pas été le cas, pour les raisons que nous connaissons. Au sortir du confinement, que voyons-nous? Les éléments justifiant la tenue d’enchères sont toujours là. Ils sont même renforcés. Notre objectif, et j’en ai fait part à l’Autorité de régulation des télécoms, est que les enchères soient lancées rapidement. Septembre est un objectif raisonnable, compte tenu des contraintes, pour un lancement de la 5G avant la fin de l’année. C’est de la compétence de l’Arcep, mais son président, Sébastien Soriano, partage notre philosophie.
- Les priorités du gouvernement sont le déploiement de la 4G et la fibre, tout en préparant l’avenir avec la 5G. Il faut répondre à un besoin des territoires, de plus en plus tournés vers le numérique. Mais la technologie ne doit pas prendre le pas sur l’objectif qui est d’apporter un bon réseau, avec bon débit partout en France. Il nous faut regarder de manière pragmatique et opérationnelle la situation, l’Arcep s’y emploie. Je privilégie la neutralité technologique. Le sujet est de mettre en concurrence des options à disposition et de les utiliser au mieux. Si la 5G apporte des réponses plus rapides que la fibre en milieu rural, allons-y. Je ne suis pas sûre qu’il faille de la fibre partout.
- Pour relocaliser et remuscler notre industrie, un des leviers sera de ne pas prendre de retard sur la 5G. Or, nous sommes en train de prendre quelques mois de retard par rapport aux pays qui nous entourent. Les États-Unis, la Chine, la Nouvelle-Zélande font de la 5G un des éléments de leur relance. Quand ils appuient sur l’accélérateur, nous devons éviter d’appuyer sur le frein. Je rejoins Ursula von der Leyen, la présidente de l’Union européenne qui, place la 5G sur le même plan que l’intelligence artificielle pour réussir à transformer l’Europe. La technologie précède les usages. Qu’aurait été le confinement sans les investissements massifs réalisés au cours des trois dernières années dans la 4G et le très haut débit fixe? Comment aurions-nous fait tourner l’économie? Cela montre à quel point le numérique est incontournable. Plus il y a de réseaux, plus on peut inventer de nouveaux usages.

Emmanuelle Wargon (secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire)
- « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE) : Trois lettres pour un label de qualité que nous venons de renforcer. Cela permettra aux Français qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique de le faire en toute confiance avec un artisan de qualité.
- La journée mondiale de l'environnement sert à sensibiliser. La crise sanitaire ne fait pas disparaître la crise écologique.

● LaREM
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ou de gauche ne sont pas retranscrits]

Gilles Le Gendre (président du groupe à l’Assemblée nationale)
- [PMA pour toutes] Nous la voterons, et le plus tôt sera le mieux.
- [LaREM penche-t-elle à droite] Certainement pas. Le mouvement LaREM et le groupe restent les lieux du dépassement politique, du dépassement du clivage gauche-droite.
- [Vote par correspondance aux municipales] Ce n’est pas techniquement réaliste. Ce n’est pas raisonnable de le faire dès maintenant.
- [Départs du groupe LaREM] C’est une déception, c’est un regret. Ce n’est pas un échec personnel. Je ne porte en rien, seul, la responsabilité de tout le fonctionnement d’une majorité.
- C’est un facteur de confusion. 10 groupes à l’Assemblée, ça ne s’est jamais vu. C’est probablement quelque chose qui va compliquer le fonctionnement de l’Assemblée nationale.

●MoDem
Sarah El Hairy (porte-parole)
- N'oublions jamais le Courage et le Sacrifice de cette jeunesse venue libérer la France et l'Europe il y 76ans en Normandie.
- Avec 60 collègues députés nous demandons que la question de la revalorisation de la prime du feu soit maintenant actée. Nos pompiers ont été en première ligne et les tergiversations doivent cesser.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire