dimanche 4 mars 2018

Actualités du Centre. Allemagne – «Grande coalition» centrale SPD-CDU

Retour de la GroKo entre SPD et CDU
Il ne restait plus que l’approbation des militants du SPD (social-démocrate).
A 66,02% (avec une forte participation de 78,39%) ceux-ci ont approuvé la mise en place d’une «Grande coalition» (baptiséée GroKo pour Große Koalition) entre leur parti et la CDU (centre-droit et droite) de la chancelière Angela Merkel.
Celle-ci va donc rempiler pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête de l’Allemagne mais dans une position plus fragilisée alors qu’il s’agira certainement de son dernier et qu’elle pourrait même être remplacée avant la fin de celui-ci.
Le nouveau gouvernement – qui avait déjà été négocié et constitué avant le vote des militants même si le nom des ministres doit être confirmé – fera donc la part belle aux sociaux-déémocrates qui n’avaient pourtant obtenu qu’un peu plus de 20% des voix lors des législatives de l’automne 2017 (-5% et leur score le plus bas depuis 1945) et qui avaient affirmé qu’ils ne voulaient plus d’une GroKo qui semblait les fragiliser auprès d’un électorat de gauche et populaire.
Mais la relative défaite de la CDU (33% des voix mais une perte de 8,5% et score le plus bas depuis 1949), l’échec des négociations entre celle-ci, les libéraux du FDP et les Verts pour former une coalition «Jamaïque» (des couleurs des trois partis en question) ainsi que le score très éleveé du parti d’extrême-droit AfD (92 députés au Bundestag) ont montré aux deux grands partis de la vie politique allemande qu’il fallait prendre leurs responsabilités dans un moment où le populisme démagogique et radical a le vent en poupe.
D’autant qu’un retour devant les électeurs n’était pas la meilleure option puisque tous les sondages publiés depuis l’élection montraient que les résultats seraient identiques, la situation serait ainsi quasiment la même et nécessiterait la même solution.
C’est le 14 mars prochain qu’Angela Merkel sera investie pour la quatrième fois par le Parlement comme nouvelle chancelière et que son gouvernement prendra ses fonctions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire