mercredi 5 février 2020

Propos centristes. France – Valeurs européennes; affaire Mila; congé pour le décès d’un enfant; sécurité; budget recherche; biodiversité; retraites; pêche; ville durable; ecommerce…


Voici une sélection, ce 5 février 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

● Emmanuel Macron (Président de la République)
- À la jeune génération européenne : ne cédez à aucun vent mauvais, à aucun mensonge. Voyez loin, voyez large, voyez plus loin que nous. L’Europe est une aventure impossible, pensée par des rêveurs et portée par les peuples. Tous les cyniques ont toujours voulu la détruire. Tous les gens sérieux ont toujours cherché à la ralentir. Soyez des fous et des rêveurs. Ne laissez pas les autres écrire votre avenir.
- L’Europe est le meilleur moyen d’être nous-mêmes en plus grand, respectueux de nos différences et d’appréhender ces trois grands défis que sont la sécurité, le climat et le savoir.
- Quand l'Europe bouge, elle entraîne les autres avec elle!
- L’Europe n'est pas seulement un marché, c'est un socle de valeurs existentielles. On ne peut pas prendre la part d’Europe qui nous arrange et prendre ses distances avec l’autre.
- Pour votre génération, bâtissons une mémoire européenne partagée.

● Gouvernement
[Nota: dans ce gouvernement, certains membres ne sont pas centristes; nous retranscrivons cependant leurs propos en rapport avec leur fonction parce qu’ils font partie selon nos critères d’une équipe qui suit une politique globalement centriste]

Edouard Philippe (Premier ministre)
- En France, le délit de blasphème n’existe pas et la liberté de croire ou de ne pas croire est garantie.
- Faut-il étendre ce délai ? Probablement. (...)Aucun délai ne fera état de la douleur que vivent ceux qui sont confrontés à la perte d’un enfant. J’assume, au nom du Gouvernement, le caractère difficilement compréhensible de la position que nous avons formulée. Le débat parlementaire va se poursuivre et c’est une chance.

Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur)
- La sécurité des Français est une priorité absolue du Gouvernement : 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires mais aussi une nouvelle méthode.
- Ni l'instrumentalisation des peurs, ni la diffusion de chiffres erronés ne feront oublier le bilan du Gouvernement dont Xavier Bertrand était ministre : 12 500 policiers et gendarmes en moins alors que les indicateurs de la délinquance étaient plus préoccupants qu'aujourd'hui.
- Depuis 2 ans et demi, le Gouvernement est au travail et des réformes majeures ont été conduites, conformément aux engagements pris par Emmanuel Macron. Lorsqu'une erreur est commise, nous la corrigeons, avec humilité et modestie. C'est d'ailleurs assez nouveau en politique.

Nicole Belloubet (ministre de la justice)
L'élégance de votre question n'a d'égale que l'inexactitude des propos que vous y tenez. Non, nous ne demanderons pas aux avocats de doubler l'effort financier pour financer leurs retraites.

Bruno Le Maire (ministre de l’Economie et des Finances)
Merci Chiara Corazza pour la qualité de votre rapport et vos recommandations pour bâtir un plan d'action pour l'égalité femmes-hommes dans l'économie. Ce combat pour l'égalité est absolument vital pour notre pays.

Elisabeth Borne (ministre de la Transition écologique et solidaire)
Les pouvoirs publics font respecter toutes les règles, qu’elles concernent le transport d’un animal ou la pêche. Concernant la pêche, il n’y a aucune tolérance envers les comportements délictueux et des mesures ont été prises pour réduire les captures accidentelles de cétacés.

Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Education)
- Est-ce normal que vous encouragiez des feux de poubelle ? Est-ce normal qu'on voit certains députés LFI encourager des actions de nature illégale ? Alors, je vous le demande, est-ce que c'est nous les agitateurs?
- Il y’a des reports d’épreuves quand il y’a eu des troubles causés par des éléments extérieurs (...) mais un élève qui a été empêché de composer ne sera pas sanctionné pour cela.
- Avec la disparition de George Steiner, nous perdons un penseur majeur. Son érudition littéraire immense donnait du bonheur à tous ceux qui le lisaient ou l’écoutaient. Elle donnait aussi des clés et de la lucidité pour l’analyse de notre temps.

Agnès Buzyn (ministre de la Solidarité et de la Santé)
- [Vente en ligne des médicaments] Faire évoluer le cadre ne veut pas dire traiter les médicaments comme n’importe quel autre produit. Leur vente restera à la main des pharmaciens d’officines ; ils ont un rôle essentiel de conseil auprès des Français et dans tout le territoire.
- [Hôpital] Ma détermination est totale pour que les mesures annoncées se concrétisent rapidement dans le quotidien des soignants.
- L’épidémie de coronavirus appelle un renforcement de la coopération au niveau de l’UE et au niveau international. Avec le ministre fédéral de la santé allemand, nous demandons à la présidence croate de convoquer rapidement une réunion des Ministres de la santé de l’UE.

Didier Guillaume (ministre de l’Agriculture)
Je crois au contrat de solutions. Jamais la prise de conscience des agriculteurs, des parlementaires et des consommateurs n’a été aussi forte mais il faut avancer plus vite, objectiver des résultats et les déployer à grande échelle.

Gérald Darmanin (ministre des Comptes publics)
Les résultats sont au rendez-vous ! En 2019, plus de 360 tonnes de tabac ont été saisies, soit l’équivalent de 18 millions de paquets de cigarettes. Ce sont autant de tonnes de tabac de contrebande qui sont retirées des circuits de revente illégaux et des marchés parallèles.

Muriel Pénicaud (ministre du Travail)
- +16% d'apprentis en 2019. C'est historique! Il n'y a jamais eu autant d'apprentis en France. La réforme de l'apprentissage a levé tous les freins pour permettre aux acteurs de terrain de développer cette voie royale vers l'emploi. Quelle bonne nouvelle pour notre jeunesse
- Au travail avec Adrien Taquet, les parlementaires et les associations pour trouver les meilleures mesures pour soutenir les parents face au deuil d’un enfant: délai de répit, prise en charge des frais d’obsèques, simplification des démarches. Avançons rapidement, ensemble.


Julien Denormandie (ministre de la Ville et du Logement)
- Nos modèles de développement urbain sont aujourd’hui interrogés. Ma priorité: la rénovation des centres villes plutôt que le «toujours» pavillonnaire et les grands supermarchés qui tuent les cœurs de ville. Nous lançons une feuille de route pour accompagner les élus. Une approche territoire par territoire.
- Nous lançons 10 mesures pour une ville plus durable: 100 fermes urbaines dans les quartiers; 22 quartiers bas carbone; l’usage d'écomatériaux dans les constructions publiques; des outils concrets pour aider tous les territoires.
- [19 000 amendements LFI sur le texte des retraites] Il faut pointer du doigt ce comportement à la fois irresponsable, et irrespectueux de la grandeur du Parlement.

Marc Fesneau (ministre des Relations avec le Parlement)
[Congé pour le décès d’un enfant] Les parlementaires de la majorité n’ont pas rejeté ce texte. Ils ont dit que les questions posées étaient nombreuses. Lisez les débats. Je n’ai vu que de l’empathie et la volonté de construire quelque chose. On leur a fait beaucoup de griefs, je trouve cela injuste.

Frédérique Vidal (ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation)
- Dès 2021, tout chargé de recherche et tout maître de conférence sera recruté à au moins 2 SMIC, contre 1,3 à 1,4 SMIC aujourd’hui. Cela représente, en moyenne, pour les nouveaux maîtres de conférences qui seront recrutés l’année prochaine, un gain de 2 600 à 2 800€ sur un an.
- Le Président de la République s’y est engagé et je le répète : pour la première fois, une loi va inscrire la trajectoire financière pour atteindre les 3% de PIB consacrés à la recherche, c'est historique!
- La loi Recherche est faite pour les scientifiques mais aussi pour la société car une société qui se prive du monde de la connaissance, c’est une société qui se prive de son avenir. Nous devons redonner à la science la place qu’elle devrait avoir dans la société.
- Il y a de la défiance car de nombreuses promesses n’ont pas été tenues par le passé. Il ne faut pas confondre les rapports des groupes de travail qui alimentent la réflexion, avec la loi Recherche en elle-même. Il y a aussi eu une concertation. La loi tiendra compte de tout cela.
- L’objectif de La France insoumise a été atteint, ils font parler d’eux. Quand on réclame sérieusement un débat parlementaire, on ne dépose pas 19 000 amendements dont une majorité de suppression, sauf si on veut faire parler de soi.

Adrien Taquet (secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance)
- Aux côtés de Nicole Belloubet et Roxana Maracineanu pour lancer avec les administrations concernées les travaux permettant la vérification systématique des antécédents judiciaires de personnes recrutées pour travailler auprès d'enfants.
- Lutter contre les violences faites aux enfants, orienter la protection de l’enfance vers la prévention et l’adaptation à chaque territoire : mes priorités s’articulent fortement avec les missions des Caf. Nous agissons ensemble pour les familles et les enfants.

Amélie de Montchalin (secrétaire d’Etat aux Affaires européennes)
- Face à la surenchère et à la manipulation des brexiters, nous affirmons que la pêche ne peut pas être la variable d’ajustement du Brexit. Les bateaux français continueront à pêcher dans les eaux britanniques.
- Les britanniques sont engagés sur un chemin que personne ne connait. Moi, mon rôle n’est pas de faire des paris, mon rôle est que les intérêts des français soient protégés.
- Je suis venue à Bruxelles pour nous assurer de l’unité des 27. C’est notre plus grande force. Rien ne devra affaiblir l’Europe dans la négociation avec les Britanniques. Nous ne voulons ni mini-accords, ni concessions sous contrainte de temps.

Cédric O (secrétaire d’Etat chargé du numérique)
- Pour faire bouger notre société, parce que liberté rime avec égalité, pour que les femmes et les hommes soient égaux en droits, 105 entreprises s’engagent à financer un congé deuxième parent d’un mois. Une magnifique initiative!
- J’ai annoncé la création d’un label pour la promotion du ecommerce responsable. Poursuivons le travail entrepris pour éclairer les Français dans leurs choix de consommation, notamment en matière environnementale...
- Agir ensemble pour l’égalité femmes-hommes commence par lutter contre les préjugés dès l’enfance. Tous les métiers doivent être accessibles aux femmes à commencer par ceux du numérique!
- Le secteur du ecommerce se porte bien en France : il a franchi la barre des 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019.
- Avec 800 millions d’euros levés, le mois de janvier a été historique pour la French tech. Notre écosystème est plus mature, nos start-up se développent et deviennent des ETI. La réussite de ces entreprises est une bonne nouvelle pour nos emplois et notre souveraineté.
- Faire émerger des leaders technologiques européens est indispensable pour être au niveau de la compétition mondiale.

Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances)
- Le Gouvernement prend 3 engagements forts: une administration plus simple, une administration plus proche des Français, des démarches administratives plus efficaces et plus rapides.
- Le combat pour l’égalité femmes-hommes est vital pour notre société et pour notre économie. C’est un engagement fort du Président de la République. Le rapport remis ce matin par Chiara Corazza est une contribution importante et utile pour placer les femmes au cœur de l’économie.
- La législation française impose un niveau maximum d'exposition aux ondes électromagnétiques pour les individus. Ce seuil a été défini selon les recommandations de l'Union européenne et des experts. Il vaut pour la 2G, la 3 et la 4G, et demain pour la 5G.

Brune Poirson (secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire)
L’enjeu d’aujourd’hui est d’assurer la transition écologique et solidaire du secteur maritime pour nos concitoyens, notre jeunesse, les écosystèmes et notre économie.

Emmanuelle Wargon (secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire)
Passer du rêve à la vision, de la vision à l’action : c’est de ça dont il s’agit avec les Contrats de transition écologique.

Geneviève Darrieussecq (secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées)
Engagement, cohésion sociale, esprit d’équipe. Ce sont les valeurs du Service Nationale Universel. Déjà 500 jeunes volontaires inscrits avant même notre lancement officiel!

Marlène Schiappa (secrétaire d’Etat à l’Egalité hommes-femmes et à la Lutte contre les discriminations)
- Permettre aux jeunes filles de s’orienter vers des études supérieures dans des filières scientifiques ou de nouvelles technologies, c’est un enjeu d’égalité et d’économie. Tout le gouvernement est mobilisé pour atteindre cet objectif.
- Comment sortir le conjoint violent du domicile conjugal? l’ouverture de deux centres de prise en charge des auteurs de violences par région permettra d’apporter une réponse efficace.
- Les violences conjugales ne sont pas des affaires privées. Chacun doit prendre ses responsabilités et jouer son rôle, les médecins pourront désormais tirer la sonnette d’alarme quand il y a un danger de mort imminent.
- Les forces de l’ordre sont souvent en première ligne pour mieux protéger les femmes. Nous renforçons leur formation via un module de 120 heures et nous déployons une grille d’évaluation du danger pour orienter la conversation et les mettre à l’abri le plus rapidement possible.

Laurent Nunez (secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’intérieur)
- S'agissant de l'analyse des chiffres de la délinquance, monsieur Bertrand fait preuve d'amateurisme et d'une certaine amnésie, lui qui a appartenu à un Gouvernement qui a supprimé 12 500 policiers et gendarmes, alors même que des indicateurs étaient alarmants.
- La libération de la parole, la facilitation de la prise de plainte ont une incidence logique sur des indicateurs, en particulier sur les violences intra-familiales. Dans le même temps, la délinquance du quotidien recule : cambriolages, vols-violence ou encore vols de véhicules.

Sibeth Ndiaye (porte-parole)
Les pêcheurs français ne sont pas seuls. Nous avons mis la pêche comme priorité dans la négociation pour le Brexit: il n'y aura pas d’accord commercial si nous n’avons pas un accord sur la pêche.

● LaREM
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ou de gauche ne sont pas retranscrits]

Stanislas Guerini (délégué général)
Le nombre d'apprentis a augmenté de 16 % en 2019 ! Notre politique de formation et d'insertion des jeunes sur le marché de l'emploi porte ses fruits.

Gilles Le Gendre (président du groupe à l’Assemblée nationale)
- Face au drame de la perte d'un enfant l'enjeu n'est pas seulement la question des congés mais aussi le maquis administratif, l'accompagnement psychologique, les frais d'obsèques... Le groupe LaREM fera des propositions concrètes pour accompagner et soutenir les familles.
- [Congé deuil d'un enfant] Nous n'avons pas commis d'erreur de vote. La proposition de loi était incomplète, nous défendons une approche plus globale. Dès cet après-midi, les députés vont faire des propositions en lien avec les associations et les entreprises.

Aurore Bergé (porte-parole)
Je crois au rôle et à la nécessité d'un audiovisuel public fort, singulier. Il a un rôle citoyen à jouer et la question de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la place et de la représentation des femmes est essentielle.

Bruno Bonne (député)
[Congé pour le deuil d’un enfant] Cessez de faire croire qu’il y a 37 coeurs à abattre, et qu’ils sont tous d’une majorité cynique et bornée ! Pour être l’un de ceux à avoir vécu ce cas, légiférer sur quelques jours n’est pas le sujet.

Olivier Véran (député)
- [Retraites] Dans le système universel, un jeune aura la certitude que chaque heure de travail lui rapporte des points, que les règles de calcul sont les mêmes et que ça lui donne droit à des points dans un système extrêmement lisible.
- [Réforme des retraites] Non, la majorité ne prive pas l'opposition de prise de parole. Avec 18 000 amendements, à raison d'1 min par présentation d'amendement, cela fait 300h de débats soit 30 jours rien que pour La France insoumiseen prise en parole.
- On maintient et renforce le système de retraite par répartition : les actifs financent les pensions des retraités.

Céline Calvez (députée)
A l’occasion de cette réforme des retraites, nous nous attaquons enfin à une forte injustice : la non-revalorisation depuis des années du salaire des enseignants et des chercheurs. Nous ne devons pas passer à côté de cette opportunité!

●MoDem
Patrick Mignola (président du groupe à l’Assemblée nationale)
- Quand les Insoumis s’emmêlent les pinceaux dans leur obstruction parlementaire : soudaine défense du régime des avocats, quand leur contre-projet prévoit de vider les réserves de leur caisse. Et Mélenchon qui confirme! Bravo.
- Mieux que l’obstruction, la répétition. A ce niveau, ce ne sont plus des éléments de langage de Playmobil, c’est le jour sans fin des Insoumis. Répéter un mensonge mille fois n’en fait pas une vérité.

Jean-Noël Barrot (député)
Excellentes nouvelles! 50000 apprentis en plus en 2019. L'apprentissage en hausse dans toutes les régions de France Grâce aux réformes entreprises depuis 2 ans, conformément aux engagements d'Emmanuel Macron, l'apprentissage redevient une voie d'excellence.

Bruno Millienne (député)
Insoumis à leur propre programme. Ou comment La France insoumise manipule l'opinion avec des mensonges éhontés. Prétendre défendre les avocats alors que leur contre-projet leur fait les poches. Démasqués en Commission. Bravo

Marielle de Sarnez (députée)
- Nous devons repenser notre modèle alimentaire, revoir nos modes de production, diminuer les quantités de déchets partout dans le monde, éraiquer les plastiques, lutter contre l'artificialisation des sols, développer massivement les aires protégées, terrestres et maritimes.
- Sur cette grande question démocratique, celle de la participation de nos concitoyens à nos prises de décision, je pense que l'Europe devrait être pionnière. C'est pourquoi je plaide devant vous pour un changement démocratique en matière de prise de décision.
- Notre biodiversité est en danger de mort. L'effondrement en cours de la biodiversité est sans précédent dans l'histoire de la Terre par sa vitesse, et il est le fait d'une seule espèce : la nôtre.
- Ce combat, je crois qu'il doit être mené dans quatre directions. Il doit être mené globalement, en même temps que celui qui concerne le changement climatique. Les questions du climat et de la biodiversité ont été traitées séparément depuis trop longtemps.

●UDI
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ne sont pas retranscrits]

Jean-Christophe Lagarde (président)
- J'entends Marine Le Pen polémiquer sur le congé en cas de deuil, mais il n'y avait pas un seul député de son parti présent! Si elle avait fait son travail de député, notre texte rejeté à deux voix près aurait été adopté.
- Nous demandons au Gouvernement de réparer son erreur en rétablissant le texte sur le congé en cas de deuil tel qu'il a été écrit par notre groupe et par Guy Bricout.

Guy Bricout (député)
- [Congé en cas de deuil d’un enfant] J'ai proposé ce texte parce que j'avais été sensibilisé par des associations de parents victimes de ce drame. L'idée de rallonger de cinq à douze jours le congé pour ce deuil avait été discuté avec elles. Nous avions eu des contacts avant sa présentation avec le cabinet du Muriel Pénicaud et avec les députés LaREM. La proposition avait même été cosignée par huit d'entre eux, avant qu'ils ne retirent leur signature.  Nous pensions que la proposition de loi serait votée à l'unanimité. Je n'ai pas compris le refus de la majorité. La ministre du Travail était sur le même banc que moi à l'Assemblée, je lui ai dit que ce serait une erreur. Il n'y a pas de raison de s'opposer à un rallongement de la durée de deuil pour la perte d'un enfant. Chaque année, on compte 4500 deuils d'enfants. La France est le pays de la générosité... 
- [Congé en cas de deuil d’un enfant] Je suis satisfait que le président de la République ait remis les pendules à l'heure. Reste à savoir ce qu'il va se passer maintenant. Il est question de créer une commission incluant les associations. Je demande à en faire partie. Je demande aussi à rencontrer le président de la République à ce sujet. J'ai reçu de très nombreux soutiens, notamment sur les réseaux sociaux, et les associations sont derrière nous.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.