mardi 27 mai 2008

Actualités-Etats-Unis

Présidentielle 2008

Les dirigeants démocrates inquiets d’une possible fracture dans le parti


Tandis que la saison des primaires démocrates s'achève la semaine prochaine, les hauts responsables du parti démocrate entendent faire pression pour mettre rapidement fin au duel fratricide qui oppose les candidats Barack Obama et Hillary Clinton depuis de longs mois, a annoncé jeudi le chef de la majorité du sénat, Harry Reid lors d'un discours à San Francisco. Lui, la présidente de la chambre des représentants Nancy Pelosi et le président du parti Howard Dean vont presser les délégués indécis de choisir leur camp, a-t-il fait savoir. Obama n'est plus qu'à 44 délégués de l'investiture, selon le décompte de l'Associated Press et il devance Clinton de près de 200 délégués. Reid et de nombreux autres démocrates ont exprimé leur crainte qu'une pré-campagne démocrate trop longue n'hypothèque les chances du parti démocrate de remporter la Maison Blanche cet automne. John McCain, lui, est assuré de recevoir l'investiture républicaine depuis le mois de mars. Un peu moins de 200 super-délégués demeurent indécis, dont 64 membres du Congrès. Bien que le sénateur de l'Illinois dispose d'une avance sans appel en terme de délégués acquis, l'ancienne première dame des Etats-Unis menace de faire campagne jusqu'à la convention nationale du parti démocrate en août s'il elle ne s'estime pas satisfaite des résultats d'une réunion du comité du parti ce week-end. Ce comité doit discuter du sort des délégués du Michigan et de Floride, deux Etats qui ont organisé des primaires "hors la loi" l'hiver dernier, en violation des règles du parti démocrate. Dans un entretien accordé à la radio KGO de San Francisco, M. Reid a dit qu'il s'était entretenu depuis mercredi avec Mme Pelosi et M. Dean. "Nous sommes d'accord pour qu'il n'y ait pas de bagarre à la convention. On va demander aux gens de prendre une décision rapidement, la semaine prochaine."

Aucun commentaire: