vendredi 11 février 2011

L’Editorial d’Alexandre Vatimbella. Vive la liberté… Responsable!


En tant que centriste, je suis toujours un supporter inconditionnel d’un peuple qui veut sa liberté. Je suis toujours à ses côtés quand il lutte pour sa liberté. Je suis toujours heureux quand il la conquiert. Mais je suis aussi toujours inquiet pour lui et pour les autres peuples de ce qu’il va en faire.
Car la liberté n’est pas une fin en soi. La liberté se vit. Et dès qu’elle se vit, elle n’est plus un phare qui illumine le monde mais une pratique quotidienne loin d’être anodine.
Et si un peuple responsable peut en faire la plus belle utilisation qui soit, un peuple irresponsable peut, en la violant et en la détournant, en faire une arme particulièrement dangereuse qui tyrannise les minorités et les plus faibles, mettant en péril la paix dans le monde.
Il ne faut jamais oublier que la liberté n’est jamais gratuite. Elle a un prix. Un prix élevé. Et ce prix à payer est la responsabilité. La responsabilité de sa vie, de soi-même, de ses actes dans le respect des autres. C’est pourquoi des individus mais aussi des peuples la trouvent parfois lourde à porter et s’en remettent alors à une autorité supérieure autocratique pour organiser leur présent et leur futur.
La liberté ouvre aussi la voie à tous les extrémismes qui peuvent se lâcher si aucune organisation solide et légitime de la société démocratique n’est mise en place.
C’est pour cela que de nombreux experts en géopolitique préfèrent des régimes autoritaires dont on sait, à peu près, où ils vont, que des démocraties plus versatiles dans leurs agissements.
Ils ont peur de la liberté en Chine qui pourrait déstabiliser le pays. Ils ont peur de la liberté dans les pays du Maghreb qui pourrait faire le lit des mouvements islamistes radicaux. Ils ont peur de la liberté dans les pays africains qui pourrait augmenter le chaos déjà bien installé. Et ils n’ont pas forcément tort.
Pour autant, rien ne justifie la privation de la liberté pour un vrai démocrate, c’est-à-dire celui qui veut vivre libre et qui ne peut, de ce fait, vouloir priver son voisin de sa liberté au nom de la sienne et de sa sécurité.
La liberté est un risque. Tout comme la vie. Et cette vie vaut toujours mieux être vécue dans la liberté que dans la servitude. Malgré les inquiétudes.
Alors vive la Liberté Responsable!

Aucun commentaire: