vendredi 28 octobre 2011

L’Humeur du Centriste. Non, le Centrisme ce n’est pas seulement réduction des déficits et augmentation de la TVA!


Ils courent les plateaux de télévision, les studios de radio et se répandent en déclarations dans les journaux. Eux, ce sont les centristes pourfendeurs des déficits publics et les chevaliers de l’augmentation de la TVA.
Car, quand ils ne parlent pas de leurs divisions en se critiquant les uns les autres, voilà bien leurs deux grandes spécialités qui attirent les médias comme des mouches.
Et dans les rôles de chefs d’orchestre, l’on retrouve Charles-Amédée du Buisson de Courson à l’Assemblée nationale et Jean Arthuis au Sénat qui ne manquent pas une occasion de dérouler leurs mantras en pères fouettard de l’irresponsabilité des Français.
Mais ils ne sont pas les seuls. De François Bayrou à Hervé Morin, l’unité du Centre se fait au moins sur ces deux thèmes!
Quelle vision réductrice du Centrisme… D’autant qu’elle pourrait se retourner contre le Centre. Car, à force de n’enfourcher que deux chevaux, fussent-ils importants et méritant d’être portés devant le débat public (et ils le sont), les centristes vont apparaître «duomaniaques» et peu intéressant pour les électeurs qui aimeraient bien qu’on leur parle d’une vision un peu plus large de la politique, de leur présent difficile et de leur futur qu’il veulent pouvoir discerner et construire.
Allons, chers amis centristes, faites un petit effort. Essayaient de parler de liberté, de respect, de solidarité, de tolérance, d’Europe unie, de baisse du chômage, d’avenir meilleur pour nos enfants et de plein d’autres choses que le Centrisme porte en lui, même si les micros et les caméras se tendent alors moins vers vous. Car ce seront sans doute les oreilles des électeurs qui le feront alors.
Et ce sera tant mieux.
Pour les centristes. Pour le Centrisme. Pour le Centre. Et pour la France.

Le Centriste

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire