mardi 30 avril 2019

Présidentielle USA 2020. Joe Biden battrait facilement Donald Trump

Joe Biden à Pittsburgh
Alors qu’il vient de faire son premier discours à Pittsburgh (Pennsylvanie) après l’annonce de sa candidature, Joe Biden, selon les tous derniers sondages publiés, battrait facilement Donald Trump lors des prochaines présidentielles américaines de 2020.
Un sondage donne même le démocrate centriste vainqueur dans l’Etat le plus conservateur mais également le plus populiste du pays, le Texas (50% contre 49%) où un démocrate n’a plus gagné lors des présidentielles depuis Lyndon Johnson en 1964 (il était, en plus, un élu texan)…
Les trois derniers sondages publiés lui donnent entre 6 et 8 points d’avance sur Trump (43% contre 37% pour Harris X du 26 avril, 42% contre 34% pour Morning Consult du 24 avril et 53% contre 47% pour Emerson du 15 avril).
C’est sans doute pourquoi Trump a immédiatement commencé à insulter l’ancien vice-président de Barack Obama qu’il a rendu responsable… de sa présence à la Maison blanche.
Ce à quoi Biden a répondu:
«Servir en tant que vice-président de Barack Obama était un privilège et un honneur. Nous partageons la conviction que l’Amérique est un lieu où les gens ordinaires font des choses extraordinaires et où tout est possible.»
Mais Trump sait bien que la popularité de Biden, grande dans la population américaine, est forte dans l’électorat ouvrier et col bleu, celui qui lui a permis sa victoire inattendue en 2016 et qu’il sera sans doute un adversaire très dur à battre.
D’où des tweets vengeurs, proches de l’obsession…
Joe Biden, par ailleurs, a augmenté son avance dans la couse à l’investiture démocrate.
Ainsi, le premier sondage effectué par l’institut SSRS pour CNN publié aujourd’hui, et le premier à être conduit totalement après l’annonce de sa candidature, lui donne pas moins de 24 points d’avance sur Bernie Sanders (39% contre 15%).
Quant au sondage hebdomadaire sur cette primaire conduit par l’Institut Morning consult, il lui donne désormais une avance de 14 points (36% contre 22%).

► Voici un florilège des derniers propos tenus par Joe Biden:
- L'Amérique est une idée. Une idée plus forte que n'importe quelle armée, plus grosse que n'importe quel océan, plus puissante que n'importe quel dictateur ou tyran. C’est un endroit où les gens ordinaires font des choses extraordinaires.
- Que je batte Donald Trump ou non, cela dépendra du peuple américain. Mais, comme je l'ai dit, tout le monde sait qui est Donald Trump. Entre-temps, mon travail consiste à faire en sorte qu’il ne revienne pas à la présidence des États-Unis d’Amérique.
● Lors du meeting de Pittsburgh (Pennsylvanie):
- Comme je le partage aujourd’hui à Pittsburgh avec vous, je me présente pour être président pour trois raisons: restaurer l’âme de notre pays, reconstruire sa colonne vertébrale – la classe moyenne et unifier tous les Américains. Si vous êtes avec moi, rejoignez notre campagne:
- Ce pays n’a pas été construit par les banquiers, les PDG et les gestionnaires de fond spéculatifs de Wall Street. Il a été construit par vous. La grande classe moyenne américaine. C’est l’histoire de l’Amérique et, ensemble, nous pouvons reconstruire l’épine dorsale de ce pays.
- Les entreprises continuent de presser les derniers cents de leurs travailleurs, rendant de plus en plus difficile pour les Américains de joindre les deux bouts. Il est grand temps que la loi du pays prévoie un salaire minimum de 15 $.
- Nous devons nous débarrasser de la faille fiscale concernant des gains en capital pour les multimillionnaires. Je vais la changer pour que les millionnaires et les milliardaires ne paient pas des taux d’imposition inférieurs à ceux des enseignants et des pompiers. Nous devons récompenser le travail dans ce pays, pas seulement la richesse.
- Douze années d'études ne suffisent pas. Afin de reconstruire une classe moyenne forte, nous devons fournir les compétences nécessaires pour accomplir les tâches du XXI° siècle. En rendant l'éducation et la formation postsecondaires abordables et en veillant à ce que l'économie fonctionne, non seulement pour les titulaires d'un diplôme de quatre ans, mais aussi pour ceux qui terminent des programmes de formation en cours d'emploi et de commerce.
- La Loi sur l’assurance santé a constitué un énorme pas en avant pour notre pays. Nous devons maintenant terminer le travail, faire des soins de santé un droit et non un privilège, et donner à chacun la tranquillité d’esprit qu’il mérite. Que vous soyez couvert par votre employeur, par vous-même ou pas du tout, vous devriez avoir le choix de souscrire à un régime public d’options telles que Medicare.
- Nous devons intensifier nos efforts pour faire face au changement climatique qui menace les communautés à travers le pays. Grâce à une énergie propre, renouvelable et à des transports plus propres, plus sûrs et plus rapides, l’Amérique ne va pas seulement aider l’environnement, mais offrir des millions d’emplois bien rémunérés à la classe moyenne.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire