jeudi 2 juillet 2020

Vues du Centre. Xi et Poutine défient le monde libre et nous devons réagir


Par Aris de Hesselin et Alexandre Vatimbella

Poutine et Xi
Dans cette rubrique, nous publions les points de vue de personnalités centristes qui ne reflètent pas nécessairement ceux du CREC. Ces points de vue ont pour but d’ouvrir le débat et de faire progresser la pensée centriste.
Aris de Hesselin est un avocat international, centriste et un européen, défenseur d’une mondialisation humaniste.
Alexandre Vatimbella est le directeur du CREC.

Non seulement Vladimir Poutine a payé les talibans pour tuer des soldats occidentaux mais voilà qu’il vient de remporter une «consultation» évidemment largement truquée qui lui permettra de changer la Constitution afin de demeurer au pouvoir à vie (gageons que la nouvelle limite, 2036, sera levée s’il vit jusque là!), ce qui s’appelle en langage clair un dictateur.
Parlant de dictateur, celui-ci bien établi, Xi Jinping, non content d’enfermer des millions d’Ouïgours dans des camps de concentration, vient d’entamer une répression à Hongkong contre les défenseurs de la démocratie, enclave jusqu’à présent de liberté dans une Chine qui n’en finit pas de tourner le dos aux valeurs humanistes.
Ceux qui lisent ici nos propos sur ces deux personnages ne seront pas surpris que nous ne le soyons pas devant cette marche en avant triomphante du totalitarisme et de cette marche arrière toute de la démocratie…
Et tout cela devant les yeux contrits des Européens et l’impéritie des Américains.
Rappelons que c’est nous, pays occidentaux, avons permis à la Chine de devenir ce qu’elle est aujourd’hui et de sortir de son sous-développement où elle végétait jusque dans les années 1980.
Et c’est nous qui avons permis que se développe un nationalisme revanchard tant en Chine qu’en Russie qui prend la forme d’une dictature de communistes et d’anciens communistes dans les deux pays dont un des objectifs est clairement de nous abattre par tous les moyens et de démontrer, dans le même temps, que la démocratie est un régime faible et sans avenir.
Il parait que l’Union européenne a décidé de ne plus être «accommodante» avec le régime communiste de Pékin.
Il était temps ou plutôt, il semble que c’est bien trop tard.
Quant à Donald Trump, le pathétique et pitoyable crétin qui est en train de transformer l’épidémie de la covid19 dans son pays en tragédie par son incurie, c’est à cause de l’affaiblissement du leadership américain que Poutine et Xi peuvent se permettre d’agir en toute impunité vis-à-vis de la communauté internationale.
Nous, les défenseurs de la démocratie nous devons agir et faire en sorte que les gouvernements du monde libre prennent enfin les mesures qui s’imposent pour mettre ces régimes au banc de cette même communauté et que d’importantes sanctions économiques et politiques soient décidées et réellement appliquées.
D’une part pour montrer notre solidarité à des peuples qui sont privés de leurs droits les plus basiques.
D’autre part, parce que ces régimes deviennent des menaces pour nos libertés et note sécurité.
De ce point de vue, rappelons également que la stratégie adoptée vis-à-vis de la Chine consistait à la réintroduire dans la communauté internationale afin, qu’in fine, elles deviennent un pays d’état de droit, donc de respect des libertés.
C’est le contraire qui s’est produit.
Ne commettons pas les mêmes bourdes sans cesse parce qu’un jour nous devrons payer la facture…

Aris de Hesselin et Alexandre Vatimbella


Aucun commentaire:

Publier un commentaire